Morgan Stanley : les ventes de cartes graphiques chuteront en 2018

0

Cette annonce aurait pu rentrer dans le cadre d’une de nos prophéties. Un analyste de Morgan Stanley estime que les ventes de cartes graphiques (GPU), destinées à l’extraction de cryptomonnaies, chutera l’année prochaine. C’est une très mauvaise nouvelle pour les vendeurs comme AMD ou Nvidia qui ont récemment vu leur chiffre d’affaires exploser.

La difficulté d’Ethereum augmente

Joseph Moore a publié une note où il explique que les ventes vont probablement être diminuées de moitié en 2018. Cette anticipation est issue du fait que plus le temps passe, moins il est rentable de miner pour une même puissance de calcul donnée. Il a ainsi joint à son analyse un tableau :

Calcul de la rentabilité dans le mining d’Ethereum

Ethereum se dirige vers la « proof of stake »

La seule mise à jour « Metropolis » a déjà réduit les gains depuis son arrivée. Il explique :

« L’étape suivante est « Metropolis », mais en raison de certaines complexités dans le déploiement, Metropolis a été scindé en deux phases, »Byzance » et « Constantinople ». Byzance a été mis en service le 16 octobre. Pourquoi est-ce important ? Il y a eu beaucoup de changements significatifs, mais du point de vue de l’exploitation minière, le plus significatif est une réduction de la récompense par bloc de 5 à 3 unités, tout en réduisant simultanément la difficulté de l’algorithme. La valeur de la récompense par blocs, 3 éthers, est d’environ 900 $. Le coût moyen de l’énergie utilisé par une machine d’exploitation minière sera de 0,70 $ par jour, pour un profit d’environ 0,54 $ par jour. (…) Mais chaque mois, l’augmentation de 10 % des difficultés réduira les profits d’environ 20 %. »

De plus, Ethereum se dirige de plus en plus vers le proof of stake plutôt que la proof of work pour vérifier sa Blockchain. Ce grand changement est prévu pour la mise à niveau de « Casper ».

« Pour Ethereum, la stratégie est de passer en proof of stake via un hard fork appelé « Casper », qui est prévu dans les 12 à 18 prochains mois. L’objectif serait d’améliorer la scalabilité pour obtenir une meilleure évolutivité. Cela réduirait considérablement le besoin de plateformes minières, bien qu’il ne l’éliminerait probablement pas totalement. »

AMD sera beaucoup plus touché que Nvidia

Pour Joseph Moore, la baisse des ventes de GPU touchera beaucoup plus durement AMD que Nvidia :

« Nous estimons que les ventes totales de cartes graphiques pour l’extraction d’éther, en 2017, s’élèvent à environ 800 millions de dollars, et diminueront de 50 % en 2018; nous pouvons valider le chiffre de 2017 en prenant en compte l’augmentation de la difficulté. (…) Cela pourrait être plus problématique pour AMD – qui n’a pas été clair sur la taille de son exposition – que pour NVIDIA, qui a été clair sur son exposition et s’est assuré que son business model fonctionne même en cas de baisses significatives dues à la baisse de rentabilité du mining. »

Il a également mis en perspective son anticipation avec la diminution du nombre de ventes de GPU, ayant principalement touché AMD, suite au passage du mining de Bitcoin en ASIC, en 2014. Cette analyse fait ainsi écho à un ancien article où AMD expliquait ne pas concevoir les cryptomonnaies comme un levier de croissance à long terme.

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Source : Barrons

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).