Roger Ver Bitcoin Cash BCH

Crypto Facilities ouvre des futures sur Bitcoin Cash

Trading du CoinTrading du Coin

Parce qu’il n’y a pas de raison de se priver de perdre encore plus – Crypto Facilities, exchange basé au Royaume-Uni, annonce l’ouverture prochaine de nouveaux futures, cette fois indexés sur le cours de Bitcoin Cash (BCH). Cette nouvelle tombe seulement trois mois après que le même exchange ait lancé les premiers futures sur Litecoin (LTC) le 22 juin, sur Ethereum ainsi que Ripple plus tôt dans l’année.

Du pari fiduciaire plutôt que du bag holding de BCH

Permettant de miser avec de la monnaie trébuchante sur le cours d’une crypto à une date donnée, les futures n’impliquent pas la possession de l’avoir sous-jacent. Il s’agit donc d’un marché purement spéculatif.

BCasher se préparant à décoller pour la Lune. Mais pas aujourd’hui : il y a ouverture de futures. Et chute du cours.

Pour rappel, les premiers futures sur une crypto ont concerné Bitcoin (BTC) avec l’ouverture de futures tantôt par le CME et par le CBOE.

Un accueil très positif dans la chambre aux échos

L’ouverture prochaine de ce marché spéculatif révolutionnaire donnera, à n’en pas douter, un nouvel allant à l’équipe de développeurs de BCash. Après leur coup de chaud récent où un méchant développeur de Bitcoin Core, l’ennemi mortel, a pris la peine de leur sauver la mise au lieu de regarder leur blockchain collapser, pas de doute : Bitcoin Cash repartirait ainsi vers la lune à pleines turbines.

“BCash to the Mooooo…. Wow, wait, no no noooooooo”

Du moins, c’est le discours fermement tenu par Roger Ver, le Bitcoin Cash Jesus. D’après lui, et malgré le fait que cet événement n’ait aucun lien avec une utilisation ou une possession réelle de l’avoir sous-jacent, il s’agirait d’une preuve que “Bitcoin Cash démontre être une des cryptomonnaies les plus innovantes et utiles de la cryptosphère”.

Des futures à défaut d’un futur ?

Alors que l’ouverture des futures sur les autres cryptomonnaies avait à l’époque coïncidé avec de fortes périodes de volatilité, sans rien apporté de particulièrement positif en termes d’adoption, il est difficile de dire si ces Bitcoin Cash futures auront un réel impact sur le cours du BCH pour leur part. Empêtré dans une spirale négative sur les derniers mois, étant tombé aujourd’hui en dessous des 0,085 BTC, ayant échoué dans ses multiples tentatives pour remplacer Bitcoin par sa sous-marque, ne trouvant comme seul HODLeur de dernier recours que Bitmain, difficile de dire de quoi l’avenir de Bitcoin Cash sera fait.

La route pour démontrer que BCH est bien “l’une des cryptomonnaies les plus innovantes et utiles de la cryptosphère” risque bien d’être semée d’embûches. Et difficile de dire si l’ouverture de ces futures joueront d’une quelconque façon, positive ou négative, sur l’utilisation quotidienne de BCH.

Mais souhaitons à la communauté Bitcoin Cash, sans rancune, qu’il se trouve encore un développeur de Bitcoin Core de bonne humeur pour sauver leur créature la prochaine fois. Si prochaine fois il y a.

Il leur faudra de plus supporter le probable fork à venir, pour voir la création du nouveau client Bitcoin Cash appelé Bitcoin Satoshi Vision de Craig S. Wright. Ce nouveau client est censé porter la taille des blocs de 32MB à 128MB courant novembre 2018, et revendiquera possiblement le nom de Bitcoin Cash. Rappelons que l’utilisation actuelle de BCH dépasse rarement les 100 à 200 ko par bloc.

Une cryptomonnaie innovante, c’est certain.

Sources : CCN || Images from Shutterstock & Giphy

PARTAGER
Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

4 Commentaires

  1. Pas très professionnel et respectueux cet article… Pour un site de news il n’y a pas une limite à respecter ?
    Étant un supporter et un utilisateur de Bitcoin Cash, ce genre de discours m’exaspère et je ne pensais pas lire ce genre de torchon ici. Je vais sur Twitter ou sur Reddit si je veux voir ça.

    • Bonjour Lugaxker,

      Le professionnalisme pour un site d’actualités et d’analyses consiste à diffuser des informations sourcées, vérifiables et objectives. Le fait que les rédacteurs du JdC aient le loisir d’exprimer leurs opinions, d’ironiser sur certaines situations, de choisir librement leur style littéraire, ou de critiquer certains faits et gestes de la communauté crypto, est la marque de fabrique de notre équipe (entre autres). De nombreux médias cryptos, plus édulcorés, ne présentent effectivement pas une telle liberté de ton.

      Le Journal du Coin n’est pas un corpus homogène prenant parti pour tel ou tel projet : l’équipe rédactionnelle est décentralisée et ses membres ont des points de vue divers, parfois opposés, qu’ils peuvent exprimer librement (la liberté est une caractéristique essentielle à la crypto-économie dans son ensemble). Par exemple, lorsque Sami est allé interviewer Roger Ver lors de ses vacances au Japon il y a quelques jours, nous avons reçu une pluie d’insultes de la part d’une partie de la communauté, auto-proclamée “maximaliste”. Vous pouvez donc retrouver sur notre média à la fois les billets tranchants et ironiques de Grégory sur BCH, ou prochainement le point de vue de son initiateur Roger Ver qui fait sa promotion avec force et fracas. Nous considérons cette pluralité, et cette liberté de ton, comme une force, et une richesse. Vous pouvez tout à fait lire, écouter ou regarder les médias “mainstream” dans leur ensemble si vous souhaitez un journalisme édulcoré, aseptisé et formaté (ce qui est la définition officieuse du “professionnalisme journalistique” en France). Cela ne correspond tout simplement pas à notre ligne éditoriale.

      La plupart des projets cryptos controversés comme Ripple, BCH, Iota et consors font l’objet de traitements différents, en fonction du rédacteur qui s’en saisit. Régulièrement, nous subissons l’opprobre d’une partie de notre lectorat pour avoir critiqué tel ou tel coin/token, ou inversement, pour avoir été trop “gentil” à son égard. Afin de contenter tout le monde, notre positionnement consiste à laisser la plus grande liberté de ton possible à nos rédacteurs. Si vous souhaitez défendre Bitcoin Cash, exposer ses avantages, expliquer en quoi il correspond selon vous à la vision cypherpunk, anarchiste et libertaire originelle de Satoshi, nous nous ferons un plaisir de relayer votre tribune. Il en va de même pour les autres projets de la cryptosphère qui déchaînent les passions.

      Cependant, votre remarque est prise en compte, le respect étant une composante nécessaire et essentielle à la libre expression et aux débats d’idées sains et constructifs.

      • Bonjour,

        Merci de votre réponse. J’ai un peu surréagi je dois avouer. Le “bcash” répété plusieurs fois (nom qui n’est utilisé que par les anti-BCH) et le ton méprisant de l’article m’ont passablement énervé.

        Je trouverais à redire sur la qualité de l’argumentaire de l’article mais je ne vais pas trop développer ici. Je dirai juste qu’il est très réducteur d’assimiler la communauté de Bitcoin Cash à Roger Ver (qui a ses bons côtés mais qui dit parfois des âneries, notamment au niveau technique) et surtout à Craig Wright (qui est très controversé). Beaucoup de membres de la communauté peuvent être très mesurés (comme par exemple le développeur Chris Pacia dans sa discussion avec Jimmy Song). Je trouve que l’animosité anti-BCH est assez inouïe sur Internet. Peut-être parce que BCH “vole” la marque Bitcoin mais je pense qu’il a toute sa légitimité à le faire (en s’appelant Bitcoin Cash). J’ai d’ailleurs ailleurs écrit un article dessus : https://viresinnumeris.fr/bitcoin-bitcoin-cash-et-gouvernance/

        Pour le professionnalisme, je respecte votre position. Peut-être faudrait-il indiquer que l’article est une prise de position et pas un article totalement factuel ? On passe quand même du coq à l’âne ici : futures, le développeur de Bitcoin Core qui a aidé BCH, une déclaration de Roger Ver, la quantité de BCH que possède Bitmain, Craig Wright et le fork à venir… ça ressemble plus à une tribune “Pourquoi BCH est foutu” qu’à une simple nouvelle sur l’arrivée de futures.

        En tout cas, merci d’avoir enlevé le “bcash” du titre.

  2. ça dépasse rarement les 100 à 200 ko, dites vous, en réalité, sur les 20 derniers jours, la moyenne est à 75 ko…
    des blocs à 128 000 ko paraissent dans de tels conditions évidemment absurdes…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici