Turf, faux Bitcoin et quinté perdant – Une écurie bannie de France à cause de l’arnaque OneCoin ?

Trading du CoinTrading du Coin
3.7
(6)

It’s a scam ! – Tous ceux qui ont participé de près ou de loin à l’arnaque pyramidale OneCoin continuent d’en payer les frais. Aujourd’hui, c’est une écurie de course hippique qui est bannie des hippodromes français pour ses relations suspectées avec cette fausse crypto vérolée.

OneCoin, la pseudo-crypto maudite

Malgré les innombrables avertissements, l’arnaque OneCoin n’est pas encore complètement morte. Certains de ces instigateurs ou promoteurs ont pourtant déjà payés le prix fort, que ce soit de la prison ou même pire encore.

Déjà soupçonnés en fin d’année dernière, l’écurie de chevaux de courses Phoenix Thoroughbreds et son propriétaire Amer Abdulaziz Salman ont désormais l’interdiction formelle de faire participer leurs chevaux de courses en France.

Comme le rappelle ThoroughbredDailyNews, en novembre 2019, le propriétaire de l’écurie déchue a été cité dans un procès devant la Cour fédérale américaine sous les charges de blanchiment d’argent. Amer Abdulaziz Salman est accusé d’avoir aidé dans la gestion du Ponzi OneCoin.

Persona non grata en France et au Royaume-Uni

Un peu plus tôt, l’écurie Phoenix Thoroughbreds avait préféré annoncer d’elle-même son retrait des compétitions hippiques au Royaume-Uni. Probablement pour s’éviter une sanction similaire à celle prononcée en France.

Jusqu’à fin 2019, l’écurie comptait environ 300 chevaux concourants sur les cinq continents, avec plusieurs trophées remportés à leur actif. Mais depuis, de nombreux membres du staff ont préféré prendre leur distance. Jusqu’ici, le propriétaire de l’écurie a toujours nié ces accusations à son encontre.

La justice suit son cours dans l’affaire OneCoin. Étant donné les ramifications, façon hydre à têtes multiples, de cette escroquerie pyramidale, on n’a malheureusement pas encore fini d’en entendre parler. D’autant que sa principale instigatrice, Ruja Ignatova, court toujours dans la nature.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 3.7 / 5. Nombre de votes : 6

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici