“J’ai été stupide de ne pas acheter du Bitcoin plus tôt” – Ce milliardaire n’a plus de temps à perdre

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Mieux vaut tard que jamais – Une fois entré dans la cryptosphère, on regrette toujours de ne pas avoir connu Bitcoin plus tôt, que l’on soit un investisseur modeste ou un riche milliardaire. C’est aujourd’hui le cas de Stanley Druckenmiller qui, malgré une fortune personnelle estimée à 5,6 milliards de dollars, se mord les doigts de ne pas avoir investi bien avant dans le roi des cryptos.

Passer à l’achat sur Bitcoin, après une longue hésitation

Dans une interview donnée à The Hustle, Stanley Druckenmiller s’est confié sur sa relation avec Bitcoin et les cryptomonnaies. Ce qui a réellement déclenché son désir d’investir dans l’invention de Satoshi Nakamoto, c’est la folie d’impression monétaire des banques centrales à travers la planète, avec la Réserve fédérale (Fed) américaine en tête :

« Le problème, c'est que Jerome Powell (président de la Fed) et les banquiers centraux du monde entier ont pété les plombs et rendu les monnaies fiduciaires (dollar, euro,…) encore plus douteuses qu'elles ne l'étaient déjà à l'époque où j'ai commencé à acheter de l'or. »

En plus de ce premier constat, Druckenmiller a réalisé que Bitcoin est devenu une véritable valeur refuge aux yeux d’autres milliardaires. C’est aussi le cas de Paul Tudor Jones, qui lui a justement expliqué la puissance du HODL (le fait de conserver ses bitcoins quoi qu’il arrive) qui règne parmi les crypto-enthousiastes .

Bitcoin face au dollar en feu.

Quand il a vu le cours du BTC littéralement exploser des 50 dollars au début, jusqu'à atteindre 17 000 dollars quand son déclic s’est produit (qu’on peut estimer à la date de décembre 2017), le milliardaire explique s'être « senti comme un idiot ».

Un premier investissement de 20 millions de dollars dans Bitcoin

Le prix du BTC ayant ensuite baissé, jusqu’à un point bas autour des 3 500 dollars en décembre 2018, c’en était trop pour le milliardaire. Il fallait qu’il passe enfin à l’action. Malheureusement, les offres pour les très gros investisseurs comme lui n’étaient ni très présentes ni opérationnelles, à l’époque (début 2019).

« J'ai essayé d'acheter 100 millions de dollars de bitcoins au prix de 6 200 dollars. Il m'a fallu 2 semaines pour en acheter pour 20 millions de dollars. J'ai tout acheté autour de 6 500 dollars [le BTC], je crois. »

Stanley Druckenmiller

Une fois de plus, il dit avoir été « comme un idiot d’arrêter d’en acheter » juste parce que ce n’était pas encore facile d’acheter des BTC en énormes quantités, comme il le faisait avec l’or. Sauf que le marché de Bitcoin est infiniment plus jeune que celui de l’or, et les offres pour les investisseurs institutionnels ne se sont vraiment développées que depuis fin 2019/début 2020 (en tout cas, pour les fonds basés sur des BTC physiques).

Stanley Druckenmiller est convaincu que, tant que Jerome Powell et les autres banquiers centraux continueront à agir comme ils l'ont fait jusqu’ici, « l'or et le bitcoin auront le vent en poupe ». D’autres milliardaires sont d’ailleurs actuellement au niveau de ce point de bascule de l’investissement dans Bitcoin. Ray Dalio vient de le franchir, il y a peu, et Carl Icahn y pense très fortement (et massivement).

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER