Tornado Cash est tombé, Monero demeure – Un hard fork pour être encore plus anonyme

Plus incognito que jamaisMonero (XMR) pourrait s’attirer encore plus la foudre des régulateurs de nombreux pays, à la suite de la récente mise à jour de la blockchain, qui consolide la confidentialité des transactions.

Un anneau plus grand pour Monero

Il aura fallu presque 4 mois, et plus de 70 développeurs ont dû s’atteler à la tâche. Mais le hard fork a finalement eu lieu et a été réalisé avec succès au bloc 2 688 888, le 13 août dernier. Monero met à jour son réseau pour y ajouter des fonctionnalités de confidentialité et de sécurité.

L’une des modifications majeures concerne le nombre de cosignataires nécessaires, passant de 11 à 16, pour la réalisation d’une transaction multi-signature. Ce changement devrait ainsi améliorer la confidentialité d’un transfert, en compliquant encore plus toute tentative de lier une opération individuelle à un portefeuille XMR unique.

>> Vous cherchez une plateforme crypto dûment régulée ? Inscrivez-vous sur Binance (lien commercial) <<

Une blockchain plus privée et plus rapide

Les développeurs ont également introduit des mises à jour, qui améliorent les autres éléments relatifs au fonctionnement du réseau. Dans ce cadre, l’algorithme Bulletproofs a fait l’objet de quelques modifications pour accroître la vitesse des transactions, tout en réduisant leur taille d’environ 5 à 7 %.

Le hard fork a également vu l’arrivée de l’option « view tags » qui est censée diminuer de 40 % le temps de synchronisation des portefeuilles.

La protection de la vie privée est un crime

Monero effectue sa 15e mise à jour et renforce la confidentialité des transactions réalisées sur la blockchain, alors que les autorités portent une attention accrue sur les projets du secteur qui confèrent ce type d’anonymat à leurs utilisateurs.

Le département du Trésor américain s’en est récemment pris au protocole de mixage de cryptomonnaies Tornado Cash, accusé d’aider les criminels à blanchir leur argent. Pour des raisons similaires, l’Agence néerlandaise de lutte contre la criminalité a même arrêté à Amsterdam un développeur de Tornado Cash.

Monero continue pour le moment d’avoir l’avantage et une longueur d’avance sur les organismes qui veulent en finir avec l’anonymat des transactions sur la blockchain. Dès 2020, CipherTrace a déclaré la guerre à la blockchain et à sa volonté de protéger la vie privée de ses utilisateurs, mais au-delà des effets d’annonce, cette société soutenue par des organismes américains est loin d’avoir remporté une victoire.

Avis de tempête sur la confidentialité dans l’écosystème crypto ! Vous cherchez l’œil du cyclone ? Retrouvez la sérénité en allant vous inscrire sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour