Anonymat non grata – Monero (XMR) banni de Kraken au Royaume-Uni

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Crypto non grataKraken délistera le Monero (XMR) pour éviter de s’attirer les foudres des autorités de régulation du Royaume Uni. Les cryptomonnaies sont pour le moment vus d’un mauvais œil par les régulateurs des différents pays, leur reprochant l’anonymat qu’elles confèrent et qui profitent aux criminels.

Kraken et Monero : une victoire des régulateurs britanniques

Kraken a fait savoir par voie d'e-mail qu’il retirera le monero (XMR) de sa plateforme pour les clients basés au Royaume-Uni, conformément à la réglementation locale. L’exchange autorisera uniquement les retraits sur les portefeuilles XMR, et liquidera toute position ouverte avec une marge après le 26 novembre 2021.

Un redditeur ayant partagé l’e-mail de Kraken, s’est insurgé contre cette décision de Kraken de se plier aux exigences des régulateurs britanniques, évoquant les avantages de monero en termes d’anonymat, mais également de rapidité des transactions et des frais moindres :

« Je suis un fan des monnaies privées, grand fan de Monero à la fois pour l'anonymat, les transactions rapides et les faibles frais. C'est stupide et ridicule que Kraken le retire de son site en raison de la “réglementation britannique” »

>> Venez faire vos premiers pas dans l’univers Bitcoin sur Binance <<

Des bâtons dans les roues des cryptomonnaies privées

L’anonymat conféré par le monero est apprécié par sa communauté, et critiqué par des régulateurs qui mettent la pression sur les bourses de cryptomonnaies. Coinbase avait refusé de lister le Monero en 2020, précisément à cause de ces préoccupations réglementaires. Le CEO de l’exchange, Brian Armstrong, avait précisé que Coinbase envisagera de coter le monero lorsque les cryptomonnaies privés gagneront en légitimité :

« Je pense qu'avec suffisamment de temps et d'éducation, les gens seront assez à l'aise avec ça. Les cryptos anonymes deviendront plus courantes avec le temps, je l'espère, et peut-être aussi avec l'apparition de plus de solutions de confidentialité sur Bitcoin »

Bittrex a quant à lui delisté le XMR en janvier 2021, ainsi que les cryptomonnaies privées Zcash (ZEC) et Dash. L’adoption des cryptomonnaies privées est compliquée par les autorités des différents pays, mais ces blocages qui sont certes des freins, n’empêchent pas pour autant leur croissance. Les données de CoinGecko indiquent que la capitalisation boursière totale de toutes les cryptomonnaies privées dépasse les 15 milliards de dollars au moment de la rédaction de cet article.

Le Monero ne se trouve pas uniquement dans le viseur des régulateurs. La société d’analyse des transactions sur la blockchain, CipherTrace, déploie également des efforts pour mettre fin à l’anonymat du de la reine des cryptomonnaies anonymes.

Envie de vous procurer quelques XMR malgré tout ? Rendez-vous sur Binance qui propose toujours l'accès au trading de cette cryptomonnaie emblématique (lien affilié).

Auteur

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER