Le mineur de Bitcoin Argo tente un braquage à l’anglaise sur le NASDAQ

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Argo veut aller au-delà de Londres – Avec l’exode des mineurs chinois et la diminution de la difficulté de minage, les mineurs de bitcoins ont une opportunité sans précédent de s’imposer comme des acteurs clés de leur industrie. Bien que les mineurs nord-américains sont ceux qui reçoivent le plus d’attention, les mineurs européens tentent, eux aussi, de s’accaparer une partie du hashrate du réseau Bitcoin (BTC).

Argo Blockchain, la première entreprise crypto cotée à Londres

Argo Blockchain a été la première entreprise crypto à s’introduire sur le London Stock Exchange (LSE). Après une levée de fonds pré-IPO en janvier 2018, l’entreprise spécialisée dans le minage d’actifs numériques s’est introduite en Bourse durant l’été 2018. Bien entendu, ce n’était pas la meilleure période pour une cotation, alors que le bear market battait encore son plein.

Lors de son introduction en Bourse, Argo s'était donnée pour mission de démocratiser l'accès au minage.

« Plus de 90 % du minage est réalisé par des élites à l’échelle industrielle, car il est techniquement très difficile à mettre en œuvre […] Il est incroyablement coûteux d’acheter, dès le départ, le matériel dont vous avez besoin à 5 000 dollars par machine. Nous voulons être l’Amazon Web Services de la crypto. »

Jonathan Bixby, co-fondateur d’Argo Blockchain

Argo se base donc sur un modèle économique hybride, entre minage et prestation de services. En effet, la société londonienne mine pour son propre compte, mais propose aussi des abonnements à ses pools de minage. Les clients d’Argo peuvent accéder à ses pools de minage Ethereum, Ethereum Classic ou bien Zcash à partir de 25 dollars mensuels.

L’entreprise exploite plusieurs sites au Québec, tous alimentés par des fournisseurs d’énergies renouvelables. Si Argo est basée à Londres, mais que ses opérations sont au Canada, c’est justement pour profiter des capacités hydro-électriques et solaires du pays. L’entreprise vise maintenant une cotation sur l’indice technologique américain : le NASDAQ.

Publication Twitter d'Argo Blockchain annonçant son introduction en bourse et le début de la procédure d'enregistrement auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) avec le dépôt du formulaire F-1
Publication d'Argo Blockchain – Source Twitter
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

Nouvel objectif : la double cotation Londres-New York

Selon un communiqué de presse d’Argo Blockchain, l’entreprise a commencé le processus d’enregistrement de son introduction avec la Securities and Exchange Commission (SEC).

Argo Blockchain a révélé que la société avait miné un total de 167 BTC en mai 2021 avec une marge bénéficiaire de 78 %. Depuis le début de l’année, l’entreprise a ainsi miné 883 BTC et devrait en détenir environ 1 270 BTC en fin juillet.

Cours d'Argo Blockchain (ARB) en unité de temps journalière montrant une forte corrélation avec le marché des actifs numériques.
Cours d’Argo Blockchain (ARB) (1D)

Lors de sa cotation en 2018, Argo avait vendu 156 millions d’actions pour un prix unitaire de 17 pences les centimes britanniques – (0,22 dollar) et se négocie maintenant pour 1,20 livre sterling après avoir atteint un ATH à 3,39 livres sterling (4,67 dollars). Peter Wall, le CEO d’Argo, compte bien profiter de la débandade des mineurs chinois pour faire croître son entreprise :

« Le mois de juin a été marqué par de profonds changements dans le secteur des cryptomonnaies […] Argo a capitalisé sur ces changements, en continuant à générer de solides revenus avec une marge impressionnante. »

En parallèle, Argo a commencé les travaux pour son nouveau site au Texas. Le projet est de rendre opérationnelle d’ici à 2022 une installation de 200 mégawatts située dans le comté de Dickens. Une fois terminé, la société disposera d’une capacité totale de 800 mégawatts. L’État du sud des États-Unis dispose d’importantes ressources tant sur le plan des énergies renouvelables que sur celui des énergies fossiles, si bien qu'Argo n’est pas le seul mineur à faire de l’œil à cette région.

A défaut de pouvoir les mineurs vous-même, il est indispensable que vous commenciez malgrè tout à accumuler des bitcoins ! Pour ce faire, une offre limitée vous permet ces jours-ci d‘obtenir gratuitement jusqu'à 300€ en cryptomonnaies (sous réserve d'un dépôt minimum de 150€) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail du Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur la plateforme de référence Swissborg (voir conditions de l'offre sur le site officiel).

Auteur

Financier et juriste, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER