iExec : des enclaves SGX « end-to-end » pour une sécurité maximale

Nous vous avions déjà parlé de ce que les enclaves SGX pouvaient apporter au cloud computing. Désormais, iExec (RLC), la startup crypto franco-chinoise basée à Lyon, souhaite apporter une solution SGX de bout en bout (« end-to-end »).

Qu’est-ce qu’une enclave SGX ?

La nature distribuée des réseaux de cloud computing décentralisés est un challenge en terme de sécurité. La solution appelée « Intel SGX » est la seule efficace pour protéger les utilisateurs et les applications impliqués dans ce type de réseau. Intel SGX (pour Intel Software Guard Extensions) est un ensemble de codes d’instruction du processeur, qui permettent l’exécution de codes et de données sélectionnés dans des zones protégées appelées enclaves.

Les enclaves SGX agissent essentiellement comme une bulle, isolant et protégeant l’application de la machine hôte. Ainsi, même l’administrateur des privilèges racine de la machine hôte ne peut pas y pénétrer.

La solution SGX E2E « end-to-end » d’iExec

Dans un article sur leur blog Medium, iExec explique comment ils développent, avec Intel SGX, une solution complète et de bout en bout intégrant la technologie SGX pour leur cloud computing basé sur la blockchain Ethereum (ETH). iExec a présenté la première phase des travaux sur les SGX en mars 2018, qui était consacrée à la protection des secrets intégrés aux applications décentralisées (dApps).

Cette nouvelle solution SGX, combinée à la blockchain, doit offrir un niveau de confiance inégalé pour les dApps et le traitement des données sur des nœuds décentralisés.

La plateforme iExec est ouverte à différents fournisseurs de solutions SGX. Plus précisément, iExec collabore avec SCONE et Fortanix pour intégrer leurs infrastructures SGX à la solution SGX E2E d’IExec. iExec laissera les développeurs et les utilisateurs des dApps choisir librement leurs infrastructures SGX préférées.

L’objectif d’iExec est ici de promouvoir l’émergence d’un écosystème offrant une exécution sécurisée pour l’informatique basée sur blockchain.

[es_tradingview symbol= »bitfinex:RLCBTC » interval= »D » height= »350″ colors= »Light »]

Sources : Medium || Image from Shutterstock

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour