Do Kwon en prison au Monténégro – Les USA et la Corée du Sud veulent l’extradition

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Quelle destination finale pour Do Kwon ? – C’est la question que tout le monde se pose maintenant : où va aller le fugitif le plus célèbre de la crypto ? Après son arrestation au Monténégro, Do Kwon est maintenant sous le coup d’une extradition dans plusieurs pays différents qui se disputent la primauté de son interrogatoire. En effet, tout le monde veut des réponses. Des Etats-Unis où des investisseurs ont été floués, en Corée du Sud d’où il est originaire et même de Singapour TerraForm Labs était enregistré : les demandes d’extradition affluent sur le bureau de la justice du Monténégro. Qui aura le dernier mot ? On fait le point sur ce que l’on sait et sur les zones d’ombre du dossier en cette fin de mois de mars.

Do Kwon : ce que l’on sait de l’affaire en cours

La semaine dernière au Monténégro, Do Kwon a donc été arrêté à l’aéroport de Podgorica en compagnie du directeur financier de Terraforms Labs, Han Chang-Joon. Tous deux étaient sur le point d’embarquer dans un jet privé à destination vraisemblablement de Dubaï. Sitôt son arrestation officialisée par les autorités, la justice américaine s’est manifestée suivie de près par celle de Corée du Sud.

Hier, le 29 mars, le ministre monténégrin de la Justice, Marko Kovač, a donné une conférence de presse pour clarifier un peu la situation. Il a confirmé les demandes d’extradition émanant de Séoul et de Washington, mais il a d’abord confirmé l’intention de son pays de juger le mis en cause. En effet, Do Kwon et son associé ayant utilisé des faux passeports, ils pourraient être condamnés au Monténégro et purger éventuellement une peine de prison dans le pays avant une extradition potentielle. Écoutons Marko Kovač à ce sujet :

« La primauté est donnée aux procédures judiciaires menées au Monténégro. S’ils sont condamnés pour l’infraction pénale de falsification de documents d’identité, ce n’est qu’après avoir purgé leur peine de prison qu’il est prévu qu’ils soient extradés. »

Mais si l’extradition ne fait pas vraiment de doute, ce serait quand et surtout ?

homme derriere barreaux prison
Do Kwon et Han Chang-Joon sont en prison au Monténégro, mais ils pourraient être extradés vers les Etats-Unis ou la Corée du Sud

>> Envie de trader du Bitcoin et des cryptomonnaies sans y laisser votre chemise ? AscendEX vous réserve une belle surprise (lien commercial) <<

Ce que l’on ne sait pas et ce qui pourrait arriver

Car si on sait que les Etats-Unis et la Corée du Sud ont officiellement demandé à interroger les mis en cause, il se pourrait que Singapour aussi se manifeste dans les jours qui viennent. Or, dans le cas où plusieurs pays font une demande en même temps, comment la justice locale va choisir ? Eléments de réponse, avec toujours le ministre de la Justice au micro :

« Dans le cas où nous recevrions plusieurs demandes d’extradition, je voudrais dire que le choix du pays vers lequel ils seront extradés sera basé sur plusieurs facteurs, tels que la gravité de l’infraction pénale commise, le lieu et l’heure à laquelle l’infraction pénale a été commise, l’ordre dans lequel nous avons reçu la demande d’extradition (…) »

Avant d’ajouter que ce sera de toute façon à la Haute Cour de Justice du pays de trancher. Mais nul doute que les tractations diplomatiques vont bon train dans les chancelleries de Podgorica, la capitale de ce petit état des Balkans, car il y a tellement de questions sans réponse dans ce dossier? Où est Daniel Shin, le co-fondateur de Terraforms ? Pourquoi se cache-t-il ? Quels rôles ont joué chacun des mis en cause dans l’effondrement de l’écosystème Terra (LUNA) ? Que savaient-ils exactement ? Pourquoi Do Kwon se cachait-il dans les Balkans ?

Toutes ces questions, les justices américaines et sud-coréennes ont très envie de les poser à Do Kwon. Mais tous les utilisateurs floués de Terra (LUNA) et de l’UST veulent aussi savoir. Ils veulent savoir si tout ceci est un accident industriel ou une gigantesque fraude dont ils ont été les victimes. Pour tout cela, il faudra attendre que les juges et les avocats se mettent d’accord, et que Do Kwon et ses associés se mettent à table. Voilà ce que l’on sait de cette affaire en ce jeudi 30 mars . Mais pendant ce temps-là, un autre dossier judiciaire continue de délivrer des nouvelles aussi sensationnelles que consternantes.

Ben Canton

Prof à la ville comme à la scène, vulgariser et expliquer c'est mon quotidien. Crypto-agnostique pratiquant, je cherche la lumière dans les ténèbres des internets en essayant d'éviter les querelles de chapelles ! En attendant la révélation, j'achète du Bitcoin pour mes enfants et je m'enthousiasme pour les projets à destination du grand public.

Recevez un condensé d'information chaque jour