Désastre Terra (LUNA) : DO Kwon sera finalement jugé en mars aux Etats-Unis

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Tout le monde est d’accord. Après moultes rebondissements dans l’affaire Do Kwon, les différentes parties ont finalement trouvé un terrain d’entente pour un procès qui se tiendrait au mois de mars sur le sol américain. Le fondateur de Terraforms Labs est toujours retenu dans les geôles du Monténégro mais selon toutes probabilités, il devrait être libéré et extradé vers les Etats-Unis à temps pour assister à son procès et pouvoir ainsi se défendre des charges qui pèsent contre lui. Retour sur les derniers mois de tractations entre Podgorica et Washington qui ont mené à la réponse positive du juge Jed S. Rakof.

DO Kwon, le Monténégro et les USA : Résumé des épisodes précédents

Le 23 mars 2023 à l’aéroport de Podgorica, deux personnes voyageant avec des faux passeports sont arrêtées par la police. On apprendra quelques heures plus tard que c’était bien Do Kwon, fondateur de la blockchain Terra et Hon Chang Joon, directeur financier du projet qui s’apprêtaient à décoller pour Dubaï. Mais ils ne prendront jamais cet avion et finissent dans la prison de la capitale du Monténégro en attendant de connaitre leur sort. Dès lors, l’affaire va prendre une tournure plus politique dans la mesure où la Corée du sud, mais surtout l’Oncle Sam veulent l’extrader et le juger pour de multiples fraudes.

Rappelons au passage que le principal mis en cause est bien originaire du Pays du matin calme et que Séoul a aussi pleins de questions à lui poser ! Mais les États-Unis pèsent de tout leur poids diplomatique pour faire venir Do Kwon afin qu’il réponde de ses actes devant la justice américaine et ils sont rapidement en pole position pour avoir gain de cause. Toutefois, le Monténégro n’entend pas se laisser faire et revendique aussi son droit à juger les deux fugitifs pour la possession et l’utilisation de faux documents sur leur territoire. Et c’est exactement ce qu’il va se passer puisque tous deux sont condamnés à quatre mois de prison pour ces faits-là et ils devront s’acquitter de leur peine avant d’envisager une éventuelle extradition.

Après de multiples échanges entre le Monténégro, la justice américaine et les avocats de Do Kwon, le juge new-yorkais accepte de décaler la date du début du procès au 25 mar2024.
La justice américaine accepte de décaler le début du procès de Do Kwon au 25 mars 2024

Vous cherchez un large choix de cryptos sur une plateforme régulée
<strong>Inscrivez-vous sur Bitpanda</strong>
Inscrivez-vous sur Bitpanda

La justice américaine accepte de reporter le procès du fondateur de Terraforms Labs

A ce moment-là, les autorités américaines vont tenter d’infléchir la position officielle de la justice du petit État des Balkans, mais en vain. Les demandes d’extraditions sont rejetées les unes après les autres et Do Kwon passera les fêtes de fin d’année dans les prisons du Monténégro. Cependant, les Américains avaient prévu le début du procès à New-York pour le 29 janvier 2024 et rien ne semblait indiquer que le mis en cause pourrait y assister. C’est pour cela que le 11 janvier, les avocats de la défense ont expressément demandé au juge américain de reporter le début de la procédure pour que Do Kwon puisse assister aux débats.

Finalement la réponse est tombée hier et Jed S. Rakof accède à la demande en annonçant le report de la première audience au 25 mars prochain. La justice a entendu les arguments de la défense et accepte de décaler le début des hostilités qui pourraient mener Do Kwon à être condamné à plus de 100 ans de prison pour l’ensemble de son œuvre. Extrait du document officiel :

« Malgré les déclarations de Do Kwon selon lesquelles il a consenti à son extradition du Monténégro, où il est actuellement détenu, il n’y a aucune garantie absolue qu’il sera libéré à temps pour sa comparution fin mars. Néanmoins, la Cour accepte la demande de ses avocats étant donné qu’ils ont expressément reconnu que le procès ne peut être davantage reporté. »

Jed S. Rakof, juge du district sud de New-York – Source : The Block

Mais le juge met fermement en garde la défense contre d’éventuelles nouvelles demandes :

« Aucune autre demande d’aucune des parties, ni aucun nouveau report ne seront pris en compte. »

Jed S. Rakof, juge du district sud de New-York – Source : document officiel de la justice américaine

Voici donc le dernier épisode de la saga Do Kwon en espérant que le Monténégro ou les avocats de la défense ne tentent pas un dernier tour de passe-passe pour retarder, une fois de plus, la procédure. Le fondateur de Terraform Labs devra bien un jour ou l’autre répondre de aux questions que tout le monde se posent à propos des évènements qui ont mené à la chute du stablecoin UST et de l’ensemble du projet Terra.

Grâce à Bitpanda, vous pouvez investir sereinement dans les cryptos comme dans les actions ou même sur les ETF, en bénéficiant de la sécurité d'une plateforme auditée et régulée en France
<strong>Inscrivez-vous sur Bitpanda</strong>
Inscrivez-vous sur Bitpanda

Ben Canton

Prof à la ville comme à la scène, vulgariser et expliquer c'est mon quotidien. Crypto-agnostique pratiquant, je cherche la lumière dans les ténèbres des internets en essayant d'éviter les querelles de chapelles ! En attendant la révélation, j'achète du Bitcoin pour mes enfants et je m'enthousiasme pour les projets à destination du grand public.

Recevez un condensé d'information chaque jour