Cryptomonnaies, IPO à 40 milliards $ et amende record, comment Robinhood compte marquer l’histoire

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Le 1er juillet, Robinhood a déposé un document relatif à son introduction en bourse. Le courtier préféré des investisseurs particuliers a su profiter de la pandémie pour démocratiser l’accès aux marchés financiers. Suite à l’affaire GameStop (GME), Robinhood s’est imposé comme le courtier de référence pour les particuliers, malgré quelques pratiques douteuses qui lui ont valu une amende de 70 millions de dollars infligée par la Financial Industry Regulatory Authority (FINRA).

Robinhood en chiffres

La pandémie et l’ascension fulgurante des « meme stocks » ont permis à Robinhood d’engranger 7,5 millions de dollars de bénéfices pour un chiffre d’affaires de 959 millions de dollars en 2020. Selon le document S-1 déposé auprès de la SEC, Robinhood a l’intention de lever jusqu’à 100 millions de dollars dans le cadre de son introduction en bourse. Les actions du courtier seront cotées au NASDAQ sous le symbole HOOD.

Sur les 3 premiers mois de l’année, Robinhood cumule 522 millions de dollars de revenus, soit une augmentation de 245 % d’une année sur l’autre. Cette métrique stupéfiante est principalement due à la croissance de la base d’utilisateurs de la plateforme, qui est passée de 15 millions d’utilisateurs enregistrés à plus de 31 millions à ce jour.

Chiffres clés de l'application Robinhood selon la direction de l'entreprise
Source : prospectus S-1 de Robinhood

Résultats financiers

L’activité principale de Robinhood repose sur une pratique controversée appelée paiement pour le flux d’ordres. Le courtier vend les transactions de ses clients à des teneurs de marchés, qui promettent en retour d’exécuter la transaction au prix actuel du marché, ou à un prix supérieur.

En 2020, Robinhood a réalisé près de 720 millions de dollars en vendant des transactions à ses clients, ce qui représente 75 % de ses revenus. Cette part est passée à 81 % au premier trimestre de cette année. Le paiement du flux d’ordres aide les courtiers à offrir des transactions sans commission aux clients, mais cette pratique est interdite au Royaume-Uni et au Canada.

Différents écrans de la plateforme de courtage Robinhood
Source : prospectus S-1 de Robinhood

La négociation de cryptomonnaies s’est avérée lucrative pour Robinhood lors du récent bull run. La société a déclaré que les cryptomonnaies ont bondi pour représenter 17 % des revenus au premier trimestre, contre 4 % au trimestre précédent. Les clients ont échangé environ 88 milliards de dollars en cryptomonnaies sur Robinhood au cours du 1er trimestre 2021.

En outre, les dépôts d'actifs numériques à la fin du trimestre étaient 24 fois supérieurs à ceux de l’année précédente. Selon le document enregistré auprès de la SEC, Robinhood gère maintenant 11,6 milliards de dollars d’actifs numériques pour ses clients.

Il est intéressant de noter que 34 % du chiffre d’affaires lié aux actifs numériques est issu de la négociation du Dogecoin. En somme, Dogecoin représente plus 5 % du chiffre d’affaires du courtier, soit près de 48 millions de dollars.

Néanmoins, l’entreprise enregistre une perte nette de 1,4 milliard de dollars sur le premier trimestre 2021. Cette perte est due à un ajustement de la valeur comptable des obligations émises en février. L’ajustement représente une perte comptable d’1,5 milliard, qui est liée à convertibilité avantageuse des obligations émises en 2021, sur laquelle nous reviendrons plus tard.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-short-euro-Bitcoin-BTC.png.

Un trésor de guerre de près de 6 milliards de dollars

La saga GameStop a mis en lumière la situation financière de Robinhood, qui a été contrainte d’imposer des restrictions sur les transactions. En effet, la société n’avait pas suffisamment de fonds propres pour couvrir les transactions des clients. Afin de rétablir les transactions, la société s’est empressée de lever 3,5 milliards de dollars de dette convertible en quelques jours.

Selon le prospectus, la société avait accumulé 4,8 milliards de dollars de liquidités dans son bilan à la fin du mois de mars. En avril, elle a également obtenu une ligne de crédit renouvelable de 2,2 milliards de dollars qui peut être utilisée pour financer des prêts sur marge et d’autres activités commerciales.

Source : prospectus S-1 de Robinhood

Juridique

Robinhood ce n’est pas seulement des résultats impressionnants, mais aussi des enquêtes et infractions en série. Le prospectus de l’introduction en bourse mentionne 7 enquêtes réglementaires en cours. Parmi celles-ci figure une action en justice du Department of Financial Services de l’État de New York sur des questions de lutte contre le blanchiment d’argent et de cybersécurité. Selon les états financiers de Robinhood, cette seule affaire pourrait déboucher sur une amende d’environ 10 millions de dollars.

En parallèle, la FINRA a infligé à Robinhood l’amende la plus élevée de son histoire, d’un montant de 70 millions de dollars. Selon la FINRA, Robinhood aurait infligé un « préjudice important et généralisé » à ses clients sur la période 2016-2021. Plus précisément, la FINRA a ordonné à Robinhood de payer 57 millions de dollars d’amende et 12,6 millions de dollars de restitution avec intérêts.

Au terme de l’accord amiable, Robinhood reconnait ne pas avoir été suffisamment transparent avec ses clients. Mais aussi avoir fauté dans sa supervision de la plateforme, ce qui a entraîné des pannes, dont la plus importante lors de l’épisode WallStreetBets. Enfin, Robinhood aurait manqué à ses obligations envers la FINRA en omettant de déclarer des créations de comptes pour des citoyens étasuniens.

L’introduction en bourse du courtier préféré des particuliers

Robinhood a déclaré que 20 à 35 % des actions proposées seraient réservées à ses utilisateurs. Les clients de Robinhood pourront donc accéder à l’IPO avant le reste du marché. Cet arrangement, que Robinhood a récemment proposé à une poignée d’autres entreprises, devrait s’avérer populaire auprès des investisseurs particuliers. En effet, le processus d’introduction en bourse est régulièrement décrié, car il donne un avantage aux institutions et aux individus fortunés, qui ont accès aux titres avant le reste du marché et à un prix préférentiel.

Pour cette introduction, Robinhood vise une valorisation de 40 milliards de dollars. La valorisation de l’IPO sera particulièrement importante pour les investisseurs qui ont acheté des obligations convertibles émises en février.

Les obligations seront automatiquement converties en actions à un maximum de 70 % du prix de l’offre publique de l’entreprise. Fondamentalement, pour 700 $ d’obligations, les investisseurs recevront 1 000 $ d’actions. Cela signifie que les détenteurs d’obligations réaliseront un gain de 42,8 % une fois l’introduction terminée. En fonction du prix final du titre, les gains des investisseurs pourraient être encore plus élevés. Ce qui pourrait expliquer comment le courtier à réussi à lever plusieurs milliards en quelques jours.

Si vous souhaitez participer à cette IPO, nous vous recommandons, comme toujours, d’être prudent. En effet, une valorisation de 40 milliards de dollars induirait que l’action Robinhood se négociait aux alentours de 40 fois son chiffre d’affaires. Du point de vue de l’analyse financière, cela peut signifier deux choses ; soit Robinhood est perçue comme une entreprise avec un avenir radieux, soit l’entreprise est manifestement surévaluée par rapport à ses revenus.

Bitcoin n'a pas été conçu pour être “un simple produit boursier de plus”, mais pour apporter plus de liberté économique à ses détenteurs. Commencez dès maintenant à accumuler du bitcoin et profitez-en pour soutenir le Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur une plateforme de référence

Auteur

Financier et juriste, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER