Hash Wars III : les clones se clonent – Un énième fork de Bitcoin Cash (BCH)

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Presque un fork par an – Après le fork entre Bitcoin (BTC) et Bitcoin Cash (BCH) en août 2017, puis le fork entre BCH et le BSV de Craig Wright en novembre 2018, c’est une troisième « guerre du hash » qui se profile ce 15 novembre. Un désaccord profond au sein de la communauté BCH va provoquer une nouvelle scission en deux blockchains distinctes.

On n’arrête plus le clonage du BCH : voilà désormais BCHA et BCHN

Les communautés du projet Bitcoin Cash semblent être d’accord pour ne pas être d’accord. La pomme de la discorde est l’implémentation d’une taxe de 8% sur les récompenses de blocs minés.

Cette implémentation, prévue pour le fork du 15 novembre prochain a été très fortement critiqué dès ses premières évocations en début d’année 2020. Bien que la taxe polémique est depuis été réduite (de 12,5 à 8%), rien n’y fait : certains mineurs et nœuds du réseau refuseront cette imposition forcée.

Les deux clans se divisent comme suit.

  • D’une part, il y a le clan réuni autour de Bitcoin ABC, dont la crypto sera appelée « BCHA ». Ce camp va implémenter la fameuse taxe, qui a pour but d’aider au développement du réseau BCH (enfin BCHA, il faut arriver à suivre !).
  • D’autre part, il y a la tribu des « BCHN » (Bitcoin Cash Node), menée par Roger Ver. Ils refusent la taxation, en critiquant notamment le fait que tous les prélèvements iront sur un portefeuille contrôlé par Amaury Séchet.

Des plans d’urgence créés dans la panique par les plateformes cryptos

Le site CoinDance permet de répertorier par quel client logiciel de nœud ont été validés les 1 000 derniers blocs sur le réseau BCH. Le moins que l’on puisse dire est que la taxation n’a pas du tout le vent en poupe.

Comme on peut le voir ci-dessous, 767 des 1000 derniers blocs (plus des trois quarts donc) ont été minés par des nœuds avec l’implémentation sans taxe de BCHN. Seuls 8 blocs (soit 0,8%) ont validé un bloc avec la version client de Bitcoin ABC. On notera toutefois que 22,5% de nœuds “neutres” n’ont toujours pas choisi leur camp.

Répartition des types de client ayant validé les 1 000 derniers blocs du réseau Bitcoin Cash

Comme on peut le constater sur le site Bitcoin.com, les plateformes d’échange et les différents services cryptos sont un peu dépassés par autant de violences séparatistes.

Réalisant le gros problème en approche, les cryptobourses Binance et Huobi viennent par exemple d’annoncer qu’elles vont stopper un certains nombre de services relatifs à BCH pendant cette phase de transition houleuse du hard fork. Binance va plus précisément stopper ces contrats à termes BCH en prévention, dès ce 9 novembre.

Du côté de Coinbase et BitGo, la décision est tranchée : les deux sociétés ne garderont que des nœuds du type BCHN, et ne prendront plus en charge les BCHA après le fork du 15 novembre.

Même si ce énième schisme semble désormais inévitable à moins de 10 jours du hard fork, le clan BCHA semble réduit à peau de chagrin. Le dernier camouflet au camp de la taxation des mineurs serait que BCHN conserve finalement le titre de BCH, connaissant le même sort de “renommage forcé” du BSV.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

  1. UseUtileUseBSV dit :

    Donc c’est le BitcoinCashAmaury contre le BitcoinCashRoger mais combien de nœuds ~ zombie ~ à l’arrivée? C’est passionnant surtout l’empreinte carbone qui va être généré et le coût pécunier engendré inutilement (qui finalement pourrait servir au développement). L’union faisait la force mais maintenant la misère la divise. Triste constat.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER