Le CAC 40 tutoie ses records absolus, pour la première fois en 20 ans – Bitcoin se marre

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Plus qu'un tout petit effort à fournir – De manière générale, Bitcoin et les actifs numériques entretiennent une forte corrélation avec certains indices boursiers, notamment le S&P500 et l’indice technologique NASDAQ. Néanmoins, depuis le début de la phase de correction actuelle, cette corrélation est nettement moins présente. En effet, les indices poussent à la hausse, tandis que le cours des actifs numériques évolue de manière latérale.

Le CAC 40 atteint le seuil symbolique des 6 500 points

Le record historique du CAC 40 de 6944 points a été atteint le lundi 4 septembre 2000, alors que l’éclatement de la bulle du dotcom commençait à se dessiner. Au début du mois d’avril, le CAC est revenu sur ses niveaux pré-pandémie avant de dépasser le sommet établi lors de la crise de 2008.

Cours du CAC 40 (1M)

Au moment où nous écrivons ces lignes, le CAC 40 se négocie juste sous le niveau des 6 500 points et n’aurait besoin de croitre que de 7 % pour atteindre son record historique. Si la reprise est bel et bien présente, elle se fait ressentir de manière inégale sur le marché boursier français.

Cours d'Unibail-Rodmaco (URW) (1W)

En effet, certains secteurs tirent l’indice français vers le haut, tandis que d’autres peinent à se remettre de la crise. Avec la pérennisation du télétravail pour une partie des entreprises, le bailleur commercial Unibail connaît d’importantes difficultés, ce qui se ressent dans le cours de son action qui affiche des pertes de plus de 40 % par rapport au début d’année 2020. Parmi les autres retardataires de la relance, nous avons aussi les acteurs de l’aéronautique, comme Airbus et Safran, dont les carnets de commandes ont souffert de la crise.

Cours de LVMH (MC) (1W)

De l’autre côté du spectre des performances, nous avons le secteur du luxe porté par son numéro 1 mondial : LVMH. Le titre LVMH connaît une ascension quasi parabolique, qui n’a rien à envier aux bull runs de Bitcoin. Depuis début 2021, le titre s’est apprécié de plus de 50 % et semble vouloir poursuivre sa hausse. Les autres acteurs du luxe, comme Hermès et Kering affichent, eux aussi, d’excellentes performances boursières, qui compensent largement les chutes enregistrées par les autres secteurs.

La poursuite de cette tendance haussière sur le marché boursier français sera conditionnée à 2 égards. D'une part, il est nécessaire que la reprise économique mondiale se poursuive. De fait, les performances des titres du luxe sont étroitement liées à la reprise économique rapide en Asie. D'autre part, l'inflation sera le second facteur déterminant. Si l'inflation venait à s'installer durable dans le paysage économique, il semble hautement probable que cela déclenche d'importants mouvements boursiers.

Auteur

Financier et juriste, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER