Bitcoin ou NFT sur Facebook ? Le réseau social fait un choix radical

En 2019, Facebook a dévoilé au monde ses ambitions crypto en présentant le projet Libra. Initialement, Libra devait être un stablecoin indexé sur un panier de devises, accompagné d’un wallet crypto. Cependant, les régulateurs du monde entier ont vu d’un mauvais œil cette initiative. En effet, nombre d’entre eux estimaient que Facebook tentait de remplacer les États et leurs banques centrales. Le projet a donc revu ses ambitions à la baisse. Dorénavant, rebaptisée Diem la monnaie de Facebook sera un stablecoin sagement adossé au dollar et accompagné d’un wallet nommé Novi. Si Facebook se rêve toujours en géant crypto, il semble cependant que Bitcoin (BTC) soit exclu du futur wallet de Facebook.

Contrairement à Diem, Novi, le portefeuille de Facebook est prêt

Le 24 août dernier, David Marcus responsable de Facebook Financial proposait un point d’étape sur l’avancement de Diem et de Novi. Lors de son interview pour Bloomberg, Marcus déclarait ainsi que les équipes de Diem « se préparent pour le lancement ». On rappellera que depuis le lancement de l’initiative en 2019, le projet de stablecoin Diem a été repoussé à de multiples reprises.

Marcus affirme que Facebook « n’est pas encore prêt » pour le lancement de son stablecoin. Toutefois, cela n’arrange pas les affaires de David Marcus qui est aussi responsable du développement du portefeuille de Facebook : Novi. Selon lui, l’infrastructure du stablecoin n’est pas encore au point, alors que le wallet Novi est pour sa part fin prêt. Mais, le lancement du wallet, sans le stablecoin qui va avec, est une solution de « dernier recours », car ses usages initiaux seraient drastiquement limités.

« Mais nous sommes tout à fait déterminés et motivés à lancer [Novi] avec un stablecoin, sur un réseau qui nous permet de réellement changer la donne. »

David Marcus responsable de Facebook Financial
Présentation de l'interface du portefeuille crypto de Facebook permettant d'utiliser son futur steblecoin le Diem mais qui ne sera pas compatible avec Bitcoin
Interface de Navi, le portefeuille crypto de Facebook – Source : Navi

Nos confrères de Bloomberg ont souligné qu’une importante tranche de la population ne fait absolument pas confiance à Facebook et que cela pourrait nuire à l’adoption de Novi.

« Je ne pense pas que nous méritons la confiance des gens. J’estime que nous méritons une chance de gagner la confiance des gens. Je pense que nous sommes bien placés pour le faire ».

David Marcus responsable de Facebook Financial

Cependant, gagner la confiance du public sur ce sujet précis pourrait s’avérer difficile pour le géant du web. En effet, sa réputation auprès du public occidental, son cœur de cible, est profondément ternie.

>> Envie de trader du Bitcoin et des cryptomonnaies sans y laisser votre chemise ? Ascendex vous réserve une belle surprise <<

Bitcoin : un bon investissement, mais pas un moyen d’échange

Lors de son échange sur Bloomberg, Marcus a été interrogé sur l’éventuelle intégration de Bitcoin au sein de Novi. Pour le moment, intégrer Bitcoin ne fait pas partie du plan de Facebook.

« Je suis également un fan de longue date du bitcoin. Mais je ne considère pas le bitcoin comme une monnaie transactionnelle ou un moyen d’échange. Je le considère comme un excellent actif d’investissement décorrélé. Mais le problème est que la volatilité de l’actif lui-même ne fait pas une bonne monnaie transactionnelle. »

David Marcus responsable de Facebook Financial

Bien que Bitcoin n’intéresse pas Facebook, les jetons non fongibles (NFT) seraient un axe envisagé par l’équipe derrière Novi. Marcus a expliqué que Novi permettra de stocker des NFT. Selon lui, il est important que les créateurs et le public puissent louer et vendre des NFT, car ces actifs ouvrent la voie vers de nouveaux modèles économiques.

« Il est trop tôt pour aborder notre plan, mais nous examinons assurément un certain nombre de manières de nous impliquer dans ce domaine, car nous pensons être en très bonne position pour le faire »

David Marcus responsable de Facebook Financial

Marcus n’a pas révélé les raisons derrière le nouveau retard du lancement de Diem. Au-delà du désir de Facebook de créer un système de paiement à bas coût, nous n’en savons donc pas beaucoup plus sur les véritables ambitions crypto du géant du web. Une seule chose est sure, Bitcoin ne fait pas partie de la feuille de route crypto du réseau social.

Pendant que Facebook est en plein débat métaphysique, plongez résolument dans le monde de Bitcoin et des cryptomonnaies ! Foncez vous inscrire sur Ascendex ! Si vous voyez ceci, vous ferez peut-être partie des 400 nouveaux utilisateurs qui profiteront d’un airdrop de 5$ supplémentaire EN PLUS de 10% de réduction sur les frais de trading (lien affilié, sous réserve de trader au moins 100$, voir conditions sur site)

Thomas G.

Financier et juriste, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

Recevez un condensé d'information chaque jour