“Bitcoin, c’est le Far West” : le nouveau patron du gendarme financier US met le holà aux cryptomonnaies

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

La SEC ne change pas son fusil d'épaule – Gary Gensler, le nouveau président de la Securities and Exchange Commission (SEC), est familier avec Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaies. En effet, l'homme a dispensé des cours liés à la blockchain et la finance aux Massachusetts Institute of Technology (MIT). Sa nomination a été saluée au sein de la cryptosphère. Néanmoins, la politique crypto de la SEC n’a pas évolué.

Les actifs numériques : un univers rempli de malfrats ?

Des stockstokens à la DeFi, en passant par les stablecoins, le représentant de la SEC a évoqué tous les sujets brulants de l’écosystème crypto lors de son allocution du 3 août. Gensler a prononcé un discours accablant les actifs numériques, lors de l’ouverture de l'Aspen Security Forum. En effet, le président de la SEC a imploré le Congrès de conférer davantage de pouvoir à son agence, afin qu’ils puissent protéger les investisseurs :

« Pour l'instant, nous n'avons tout simplement pas suffisamment de protection pour nos investisseurs cryptos. Honnêtement, à l'heure actuelle, c'est plutôt le Far West. Cette classe d'actifs est truffée de fraudes, d'escroqueries et d'abus dans certaines applications. »

Ce discours marque la première fois où Gensler détaille publiquement et exhaustivement ses réflexions sur le monde des actifs numériques. Et cela ne présage rien de bon.

Gary Gensler voudrait rendre les 113 milliards dollars de stablecoins illégaux aux États-Unis.
Offre totale de stablecoins – Source : The Block

Sur le thème de la finance décentralisée (DeFi), l'homme considère qu’une partie des plateformes devraient être soumises à la réglementation sur les titres financiers, sur les commodités, mais aussi à la réglementation bancaire. C’est cette piste de réflexion qui guide notamment les régulateurs considérant les comptes BlockFi comme des titres financiers. La dernière innovation de la SEC serait de considérer les stablecoins comme des titres financiers ou des sociétés d’investissements. Les 113 milliards de dollars de stablecoins seraient donc tout bonnement illégaux aux États-Unis.

N'attendez plus, et exposez-vous aux cryptos, tant qu'il est encore temps ! >>

Les ETF Bitcoin, les grands oubliés de la SEC

Lors de son allocution, Gary Gensler a manifestement fait monter la pression sur la régulation, mais ne semble pas disposer à accorder les demandes des investissements. Les ETF cryptos ont été abordés avec le jargon habituel. La SEC serait impatiente d’étudier de nouveaux dépôts d’ETF. Pourtant, 8 ETF sont déjà en attente d’approbation de sa part. De son côté, le président de la SEC ne semble pas penser que les ETF soient nécessaires :

« Ensuite, je voudrais aborder les véhicules d'investissement offrant une exposition aux actifs cryptographiques. De tels véhicules d'investissement existent déjà. Le plus important d'entre eux existe depuis 8 ans et vaut plus de 20 milliards de dollars. Il existe également un certain nombre de fonds communs de placement qui investissent dans des contrats à terme sur le bitcoin sur le Chicago Mercantile Exchange (CME). »

Enfin, le gendarme financier a évoqué les exchanges rebelles laissant les citoyens US accéder à des produits réglementés. Certaines plateformes non régulées faciliteraient l'accès à leurs services via VPN.

Sur l’ensemble des sujets évoqués, Gensler souhaite que les institutions étatiques opèrent ensemble. À plusieurs reprises, le représentant de la SEC a demandé à Washington de s’emparer de cette problématique. Gensler souhaite que « le Congrès, l’Administration, les autres régulateurs et nos partenaires du monde entier » œuvrent main dans la main pour encadrer ce marché naissant.

Lorsque les plus grandes institutions veulent réguler Bitcoin jusqu'à plus soif, difficile de ne pas y voir un signe pour l'avenir. Préparez le vôtre en commençant dès maintenant à accumuler du BTC. Jusqu'à 100 euros en cryptomonnaies gratuites vous attendent pour toute nouvelle inscription sur la plateforme Swissborg (pour un dépôt minimal de 50 euros, lien affilié).

Auteur

Financier et juriste, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER