L’arnaque à 5,7 milliards $ – La police met fin à PlusToken

Trading du CoinTrading du Coin
5
(5)

Fin de partie pour PlusToken ? – La crypto-arnaque PlusToken exploitait un schéma pyramidal, avec des promesses de rendement complètement fou, pour attirer toujours plus d’investisseurs dans ses filets. L’arrestation de 27 représentants haut placés de ce Ponzi offre l’espoir de voir cette triste histoire se terminer pour de bon.

Notre avis sur Bitcoin (BTC) »

La plus grosse arnaque aux cryptos mise 6 pieds sous terre ?

Durant la première partie de cette année 2020, les restes de l’arnaque PlusToken ont donné des sueurs froides à la cryptosphère.

Entre les bitcoins, les ethers et les EOS collectés à travers cette escroquerie, ce sont des centaines de millions de dollars de cryptos extorquées qui ont été déplacées de wallet en wallet, sans nul doute pour les écouler. Cela constituait un risque non négligeable de voir des ventes massives de ces cryptos volées, ce qui pouvait faire chuter les cours.

Initié en février 2018, PlusToken aurait réussi à arnaquer au total environ 5,7 milliards de dollars de cryptomonnaies à ses investisseurs mal avisés. Elle a impliqué près de 2 millions de participants à travers toute la planète, même si le centre de son réseau était basé principalement en Chine et en Asie du sud-est.

Bien que la police chinoise ait provoqué un premier coup d’arrêt à l’escroquerie en juin 2019, avec l’arrestation de 6 représentants de PlusToken, de nombreux complices ont alors réussi à s’enfuir et à échapper temporairement à la justice.

Un coup de filet international contre 109 membres de PlusToken

Selon plusieurs médias locaux chinois, dont ChinaNews, le groupe de police en charge de l’affaire PlusToken se serait rendu dans plusieurs pays de la région (Cambodge, Vietnam, Malaisie, …) pour traquer les responsables de ce gigantesque Ponzi.

Les forces de l’ordre ont ainsi arrêté pas moins de 27 dirigeants de PlusToken ainsi que 82 autres membres « clés » de l’arnaque.

Mais quid des cryptos dérobées ? Pour l’instant, la police n’a donné aucun autre détail sur ces arrestations. Il faudra donc rester vigilant et observer patiemment les réseaux blockchains pour voir si les cryptos détenues sur les wallets des arnaqueurs de PlusToken bougent encore ou si elles sont désormais figées.

Cela reste une bonne nouvelle pour la cryptosphère, qui voit ainsi s’éloigner l’épée de Damoclès qui pesait sur le jeune mouvement haussier de Bitcoin et des cryptos. Les bulls en seront d’autant plus sereins pour investir. Il ne reste plus qu’à espérer qu’on n’entende plus jamais parler de PlusToken.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 5

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici