43 millions de dollars, des bitcoins comme s’il en pleuvait : la vie est belle pour Polkadot !

Trading du CoinTrading du Coin
4.3
(11)

Polkadot veut faire de l’ombre aux géants – Polkadot est une blockchain qui veut assurer une forme d’interopérabilité au sein de l’écosystème crypto. Parity Technologies et la fondation Web3, les entités à l’origine du projet, viennent d’effectuer une nouvelle vente de jetons DOT. Réalisée en bitcoins, elle a permis de lever 43 millions de dollars.

28 % de solde sur les jetons DOT

L’entreprise Parity Technologies et la fondation Web3 ont mis en place une nouvelle ronde de financement. Cette dernière n’aura duré que 3 jours, du 24 au 27 juillet, et a permis de lever 43 millions de dollars.

Elle a réuni des investisseurs du monde entier, à l’exception des États-Unis, du Japon et de quelques autres pays qui n’ont pas pu prendre part à la vente due à des restrictions géographiques.

Ainsi, les investisseurs ont pu acheter des jetons DOT au rabais à 125 $ l’unité, d’après plusieurs membres du forum Reddit. Cela représente une réduction de 28 % comparée au cours actuel du DOT (175 $).

En pratique, la vente s’est déroulée en Bitcoin et a permis de réunir 3982 BTC suite à 1 059 transactions différentes.

Évolution du solde de l’adresse de la levée de fonds – Source : Bitinfocharts

Cette nouvelle ronde amène le financement total de Polkadot à 250 millions de dollars. Elle succède à deux ventes de 5 millions, puis 500 000 DOT.

Comme lors des précédentes ventes, les jetons nouvellement émis disposent d’une période de blocage de 5 mois, avant de pouvoir être échangés sur les plateformes d’échange.

Polkadot : un nouvel Ethereum killer

Après 4 années de développement, le projet Polkadot a finalement dévoilé son mainnet en mai dernier.

La blockchain menée par Gavin Wood, le co-fondateur d’Ethereum, souhaite résoudre les problèmes couramment rencontrés dans l’écosystème, à savoir l’interopérabilité et la mise à l’échelle (scalabilité).

Blockchain

À l’heure où Ethereum peine à garder des frais de transactions bas, certains cherchent à dépeindre Polkadot en adversaire de taille. La fameuse interopérabilité de Polkadot permet d’ailleurs de jouer sur ce tableau : elle serait censée permettre aux développeurs de déployer leurs dApps imaginées pour Ethereum sur le réseau Polkadot.

Si Ethereum n’arrive pas à résoudre des problèmes de scalabilité, que ce soit par les solutions de seconde couche ou l’arrivée d’Ethereum 2.0, certains développeurs pourraient faire le choix de migrer sur Polkadot dans le but de profiter de meilleures performances. De là à chambouler les forces en présence, notamment du fait de l’explosion de la DeFi, il ne faudrait peut-être pas exagérer.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.3 / 5. Nombre de votes : 11

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici