Chine : la Banque populaire milite pour la réduction d’énergie dans les centres miniers

Trading du CoinTrading du Coin

En Chine, la répression à l’encontre du bitcoin est toujours présente, ce qui pousse les amateurs chinois de monnaies numériques à fuir le pays afin de réaliser librement leurs activités dans d’autres pays. La Banque populaire de Chine (PBOC) elle continue d’agir, cette fois-ci, contre les mineurs en limitant leur consommation en électricité.

Moins d’électricité = moins de production

La Banque populaire de Chine continue de chercher des moyens pour empêcher le développement de la technologie numérique. Et si elle a déjà réussi à interdire les ICO sur le territoire, la Banque frappe une nouvelle fois, mais cette fois-ci indirectement.

D’après Reuters, la PBOC serait en effet en train de mettre la pression sur les autorités compétentes afin que ces dernières règlementent la consommation d’énergie des sociétés chinoises de mining. Comme le rapportent quelques sources, la banque chercherait ainsi à réduire l’utilisation d’électricité des mineurs, dans le but de réduire « progressivement » l’échelle de leur production.

Des contrôles dans les centres miniers

Puisqu’elle ne peut pas interdire directement l’exploitation minière, la Banque populaire chinoise se tourne donc vers une alternative « astucieuse », qui privera peut-être les extracteurs locaux de la puissance nécessaire pour une bonne production.

Les vérifications menées par les responsables compétents ont d’ailleurs déjà commencé, notamment dans quelques centres miniers situés dans la province du Sichuan. Ce sont les centres eux-mêmes qui ont révélé cette information aux journalistes, tout en précisant que les contrôleurs étaient surtout venus pour vérifier les documents d’enregistrement et le niveau de consommation d’énergie.

Réactions des mineurs

Un mineur s’est expliqué au géant chinois de l’internet Tencent concernant l’électricité utilisée par les entreprises de minage de Sichuan, qui serait de l’énergie “superflue”.

Le mineur a en effet déclaré :

« Le Sichuan a la plus grande quantité de ressources en eau dans le pays. Il y a des milliers de grandes et petites centrales hydroélectriques avec une puissance abondante. Parfois, à cause de l’excès d’électricité, une partie de l’eau qui aurait dû être utilisée pour produire de l’électricité est rejetée. Bitcoin a sauvé cette eau abandonnée. L’eau qui aurait autrement été détournée de la centrale hydroélectrique a été utilisée pour produire de l’énergie pour les mines bitcoin, des gains énormes ont été réalisés par les centrales hydroélectriques, et les mineurs ont reçu l’électricité convoitée à bas prix. »

Autrement dit, le gaspillage d’eau est évité grâce au Bitcoin. Mais est-ce que cela freinera les ardeurs de la Banque populaire de Chine à « combattre » les cryptomonnaies ? Affaire à suivre…

Sources : Bitsonline ; CCN
Image : Visual Generation/Shutterstock.com

découvrez nos
solutions de minage

PARTAGER

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici