Qu’est-ce que le staking ? Devenez incollable sur la Preuve d’enjeu !

Trading du CoinTrading du Coin
4.9
(9)

Le staking est une méthode incitative de plus en plus répandue dans les écosystèmes blockchains. À l’instar des récompenses de minage sur les cryptomonnaies en Preuve de travail (PoW), les récompenses de staking incitent les participants au réseau à le sécuriser, et à en assurer son bon fonctionnement.

Présent le plus souvent sur les réseaux blockchains en Preuve d’enjeu (ou PoS, pour Proof of Stake), il peut également être proposé sur des réseaux hybrides, qui se basent également sur la Preuve de travail – on pensera notamment au discret projet Komodo (KMD).

Nous allons voir concrètement au travers de cet article ce qu’est le staking, ses avantages, ses inconvénients, et en quoi il peut vous faire gagner des cryptomonnaies.

Cet article est un contenu promotionnel qui vous est proposé en collaboration avec Feel Mining.

Pour débuter, lire également :

SOMMAIRE

        1. Le Proof of Stake, à l’origine du staking
        2. Les 5 familles de coins stake-able
          a) Les coins en PoS
          b) Les coins en DPoS
          c) Les modèles de distribution
          d) Les systèmes de Dual-coin
          e) Les masternodes
        3. Les avantages du staking
        4. Les inconvénients du staking
        5. Conclusion

Le Proof of Stake, à l’origine du staking

Afin de comprendre le staking, il est important de connaître le protocole Proof of Stake et son fonctionnement. La Preuve d’enjeu, fait partie des mécanismes de consensus blockchain les plus utilisés dans l’écosystème des cryptomonnaies après la Preuve de travail.

Le principe est plutôt simple à appréhender. Plutôt que de devenir mineur et de dépenser de l’énergie pour sécuriser le réseau comme c’est le cas avec la Preuve de travail, ici vous pouvez devenir un “minter”, ou “staker“, et mettre sous séquestre des cryptomonnaies pour sécuriser le réseau en Proof of Stake.

D’ailleurs, le terme de Preuve d’Enjeu vient de là : plus vous mettez de cryptomonnaies sous séquestre, plus votre enjeu financier est important. C’est ce qui vous donne un droit de regard et de sécurisation sur la blockchain en question.

Ensuite, de la même manière qu’en minant vous serez récompensé par des cryptomonnaies générées à chaque bloc, en “mintant”, vous aurez aussi des récompenses.

Vous allez donc générer des cryptomonnaies simplement en mettant sous séquestre d’autres cryptomonnaies : c’est le staking.

Générer des cryptomonnaies en détenant des cryptomonnaies… Pluôt cool non ?

Si vous souhaitez aller plus loin sur le Proof of Stake, cet article de Bitconseil est très complet et permet de couvrir les avantages et inconvénients de ce dernier.

Comprendre le fonctionnement technique du staking

Afin de pouvoir devenir minter et débuter dans le staking, des prérequis sont nécessaires. En effet, il n’est pas forcément si simple de débuter dans ce domaine, notamment sans aucune aide.

Réalisons ensemble le tour des aspects techniques nécessaires au staking.

Faire tourner un nœud

Si c’est l’image que vous avez en tête à la lecture du titre, c’est qu’on ne parle peut-être pas des mêmes nœuds…

Pour sécuriser une blockchain en Proof of Stake et commencer le staking, la première des étapes sera de faire tourner un nœud de la blockchain en question. Mais un nœud, qu’est-ce que c’est ?

Rien de très compliqué. Un nœud représente une machine sur laquelle vous allez faire tourner une copie du registre de la blockchain. Vous ne vous souvenez pas ? Une blockchain est décentralisée car de nombreuses personnes à travers le monde détiennent des copies de cette dernière ! Et bien, faire tourner un nœud, c’est exactement cela : récupérer et détenir une copie à jour de la blockchain.

Pour pouvoir faire tourner un nœud, la machine doit avoir une configuration minimale qui va varier selon la blockchain en question.

Maintenir son nœud

Vous avez installé votre nœud ? Vous avez fini de vous synchroniser avez la blockchain de votre choix ? Super, vous allez pouvoir désormais éteindre votre ordinateur et vous coucher tout fier de vous !

NON ! SURTOUT PAS !

Un nœud n’a d’utilité que s’il tourne 24h/24 et 7j/j. D’un coup, je suis sûr que ça vous paraît bien moins sympathique… Et pourtant, finalement, ce n’est pas si contraignant.

Aujourd’hui, il existe de multiples solutions permettant de contourner ce problème. La plus répandue étant le recours à un VPS (Virtual Private Server ou Serveur Privé) vous permettant de mettre votre nœud sur une machine virtuelle stockée dans un datacenter.

L’avantage ? Le datacenter ne s’éteindra jamais, donc votre nœud non plus. Vous pouvez désormais éteindre votre ordinateur en toute tranquillité.

Néanmoins, maintenir son nœud, ce n’est pas seulement le maintenir en ligne. Il faut aussi vérifier qu’il est toujours à jour. Et pour cela, il faudra surveiller les communiqués officiels provenant de la fondation gérant la blockchain en question.

Être familier avec les lignes de commandes

Vous voyez ce qu’est une invite de commande ? Petit rappel en image…

Estimez-vous heureux, sur cet exemple il y a de la couleur ! Ce n’est pas toujours le cas !

C’est au travers de cette interface le plus souvent en noir et blanc que vous communiquerez avec votre nœud. Pas très accueillant, je vous l’accorde.

Heureusement, des services de nœuds partagés et gérés pour vous sont proposés par des entreprises spécialisées, à l’image des offres de Feel Mining. Une plateforme que nous avons déjà testée (et approuvée !) maintes fois depuis. Ainsi, il devient possible de s’appuyer sur ce type de service pour vous éviter les migraines du déploiement de nœuds de cryptos fonctionnant en PoS, car ceux-ci seront entièrement gérés par l’équipe de Feel Mining.

feel mining offre masternodesEn résumé, pas de panique et respirez ! Quel que soit le coin qui vous intéresse, il existe des solutions pour vous faciliter la vie, et garder une expérience utilisateur simple et esthétique.

Les 5 familles de cryptos “stake-ables”

Les cryptos en Proof of Stake (PoS)

Durant cette partie, nous allons prendre l’exemple de la cryptomonnaie Algorand (ALGO), qui cherche à fournir un staking au sens le plus strict.

Algorand, du “pur” POS

Algorand utilise un protocole de preuve d’enjeu pur (PPoS) basé sur un consensus byzantin. L’influence de chaque utilisateur sur le choix d’un nouveau bloc est proportionnelle à son enjeu (nombre de tokens ALGO) dans le système. Il n’y a pas de délégation, ni de grands validateurs comme dans les autres modèles que nous verrons juste après.

“Staké” très facilement quelques ALGO avec Feel Mining ! – Source : feel-mining.com

Les utilisateurs sont sélectionnés de manière aléatoire et cachée pour proposer des blocs et voter sur les propositions de blocs. Tous les utilisateurs en ligne ont ainsi la possibilité d’être sélectionnés. La probabilité qu’un utilisateur soit choisi, ainsi que le poids de ses propositions et de ses votes, sont directement proportionnels à son nombre de tokens ALGO mis enjeu.

Dès 1 ALGO, vous pouvez participer au staking du réseau. Si vous ne voulez pas vous embêter à vous procurer des ALGO et gérer leur staking vous-même, ni non plus suivre et effectuer les mises à jour nécessaires des clients logiciels du réseau Algorand, rien de plus simple : il suffit de faire appel à un service comme Feel Mining.

feel mining offre masternodes

Les coins en Delegated Proof of Stake (DPoS)

Une variante du consensus par PoS est la DPoS, pour Delegated Proof of Stake. Prenons l’exemple de la cryptomonnaie EOS.

EOS, une cryptomonnaie en Delegated Proof of Stake (DPoS)

EOS-EOS

Dans un modèle Proof of Stake (PoS), tous les utilisateurs peuvent, à leur niveau individuel, participer à la sécurisation du réseau. Comme énoncé dans le paragraphe ci-dessus, un facteur aléatoire est appliqué à chacun, afin de déterminer l’heureux élu.

En Delegated Proof of Stake, plus aucune place à la chance. Le consensus DPoS introduit une nouvelle notion : les rounds.

Chaque round correspond à un bloc. Et chaque round correspond à un validateur.

Le nombre de validateurs est grandement réduit. Là où en Proof of Stake, n’importe qui peut participer directement, sur EOS, seul un nombre réduit de personnes peuvent valider des blocs. Et ils sont au nombre de 21.

Comment ces derniers sont-ils choisis ? Par le vote. En effet, tout détenteur de EOS est invité à voter pour quelqu’un qui lui semble digne de confiance. Et un vote ne vaut pas “une voix”. En DPoS, un vote vaut le nombre de tokens détenus par le votant.

Ainsi, le poids d’une personne est égal à son nombre de tokens auquel on ajoute le nombre de tokens détenus par toutes les personnes votant pour lui.

Une fois que vous avez la liste des 21 personnes ayant le plus de poids sur le réseau, ces derniers sont listés et valident les blocs chacun leur tour. Ainsi, un délégué actif (personne faisant partie du top 21) se verra récompensé en EOS une fois tous les 21 rounds.

Dans la majorité des cas, les délégués actifs redistribuent une partie de leurs récompenses aux personnes ayant voté pour lui. Vous avez donc tout intérêt à voter pour quelqu’un qui sait gérer correctement son nœud, au risque de perdre quelques rounds de récompenses si ce dernier est hors ligne.

Les modèles de distribution

Dans ce paragraphe, nous prendrons l’exemple de la cryptomonnaie Stellar.

Stellar, une cryptommonaie à la distribution… particulière

Les cryptomonnaies précédentes distribuaient leurs récompenses à chaque validation de bloc, de manière standard. De plus, il n’était pas forcément à la portée de n’importe qui d’obtenir ces récompenses.

Stellar a fait le choix d’un modèle de distribution légèrement différent. Ainsi, tous les mardis à 12:00 am GMT (soit 13h00 en France), tous les détenteurs de Stellar peuvent réclamer leur récompense. Cette dernière est évidemment proportionnelle à la quantité de XLM (token Stellar) détenus.

Cette distribution est calculée de telle manière à ce que la blockchain Stellar ait un taux d’inflation de 1%. L’objectif derrière est de maintenir des frais de transactions bas tout en étant attractif à de nouveaux utilisateurs.

Les systèmes de Dual-coin

Certaines cryptomonnaies introduisent le principe d’une dualité des coins : c’est notamment le cas de la cryptomonnaie NEO… et de son token GAS.

La cryptomonnaie NEO vous permet d’être récompensé en… GAS ?!

NEO est un cas particulier de cryptomonnaie permettant du staking. En effet, dans la plupart des cas, la blockchain vous récompense en vous offrant la même cryptomonnaie.

Mais ce n’est pas le cas sur NEO. Lors de la validation d’un bloc, aucun NEO n’est généré. Par contre, des tokens GAS sont créés et donnés au validateur du bloc.

Ce système à 2 tokens, un peu particulier, permet de séparer les utilités de chacun. Et de mieux gérer la quantité (Supply Market) de chacun des tokens.

Dans l’écosystème NEO, le GAS sert notamment à payer toutes les transactions. Vous ne perdez ainsi pas de NEO lors d’un envoi entre un destinataire A et B.

Les masternodes

Les masternodes sont devenus courants “récemment” par rapport aux autres familles de cryptomonnaies “stake-able”

Le principe est simple. Si vous détenez un nombre minimum de tokens, alors vous pourrez lancer un masternode sur un nœud. Ensuite, vous générerez des tokens à chaque bloc généré. D’ailleurs, les masternodes sont toujours présentés avec une valeur nommée ROI qui représente le pourcentage de gains annuels sur ce masternode.

Par exemple, avec 100 tokens et un ROI de 20%, vous aurez 120 tokens à la fin de l’année en faisant tourner un masternode.

Dash, à l’origine des masternodes ?

DASH est reconnu comme étant la cryptomonnaie qui a popularisé les masternodes. L’objectif premier derrière cette évolution était de proposer et développer de nouvelles fonctionnalités.

DASH a notamment sorti une fonctionnalité appelée “Instant Send” (Envoi Instantanné) qui permet de valider de manière immédiate des transactions passant par un masternode.

La raison ? Le ticket d’entrée. Aujourd’hui, pour avoir un masternode et sécurisé la blockchain DASH, il faut posséder 1000 DASH. 1 DASH vaut environ 70$ au moment de l’écriture de cet article. Il faut donc mettre en jeu pas moins de 70.000$ afin de faire tourner un masternode.

Pour cette raison, le réseau part du principe que toute personne ayant mis en jeu 70.000$ est suffisamment impliquée financièrement dans le réseau pour ne pas vouloir tricher.

Après Dash, l’arrivée des autres masternodes, dont le projet Horizen (ZEN)

Après le succès des masternodes sur DASH, de nombreux projets ont voulu se lancer dedans. Horizen ne fait pas exception, tout en étant porteur de nouveautés !

En effet, Horizen propose à chacun deux types de masternodes :

  1. Secure Node
  2. Super Node

Les deux ont des conditions d’accès et des ROI (retour sur investissement) qui leur sont propres. Ils ont aussi des usages qui sont différents au sein de la blockchain.

L’avantage de ce système, c’est que vous avez le choix entre deux services, avec notamment des tickets d’entrée fortement différents (42 ZEN pour le Secure Node contre 500 ZEN pour le Super Node).

feel mining offre masternodesAujourd’hui, avec la popularité grandissante des masternodes, mais aussi leur prix d’entrée pas toujours facile à atteindre, de nouveaux services sont apparus.

Par exemple, Feel Mining, entreprise grenobloise, propose de vous faciliter la vie ! En effet, ces derniers vous proposent des masternodes partagés.

Le concept ? Plutôt que d’être seul à devoir payer une somme importante, vous vous mutualisez entre plusieurs clients afin de ne fournir que la somme désirée. Ainsi, vous pouvez avoir simplement un bout de masternode !

Feel Mining vous permet donc d’investir de manière fractionnée, pour vous lancer à votre rythme : vous pourrez par exemple acquérir un sixième de masternode Horizen. Vous détiendrez ainsi 7 ZEN (soit 1/6e du collatéral total) et pourrez investir à moindre coût, puisqu’il suffira de poser 64€ sur la table… au lieu des 385€ nécessaires à la création d’un masternode Horizen entier !

Dans cette vidéo, nous avions acheté 4 parts sur un masternode Polis pour 168€, aujourd’hui le collatéral vaut plus du double investi, et les profits générés dépassent quasiment l’investissement initial.

De plus, rappelons que Feel Mining vous décharge de la gestion d’un nœud. Ce sont eux qui s’en occupent, et ils vous assurent un service en ligne 24h/24 et 7j/j. Parfait, non ? Vous n’aurez plus qu’à collecter vos récompenses !

Les avantages du staking

Le staking est une nouvelle forme d’investissement qui a pris de plus en plus de place avec l’essor de diverses cryptomonnaies ces dernières années. Comme nous avons pu le voir tout au long de cet article, ce dernier comporte plusieurs avantages.

Tout d’abord, il ne faut pas se le cacher, l’aspect financier du staking est très intéressant. Ce dernier va vous permettre de générer un revenu passif à un rythme régulier et prévisible.

De plus, le fait de participer au staking, vous aidez à votre hauteur à la sécurisation du réseau et de la blockchain. Si vous croyez en un projet, il peut donc être utile de l’aider à votre manière !

Enfin, aujourd’hui, le staking est rendu facile et accessible à absolument tout le monde grâce aux multiples services qui se sont développés autour. Il n’est plus nécessaire d’avoir des connaissances techniques, ni d’avoir un capital de départ trop important.

Pour récapituler :

  • Revenu passif proportionnel à son capital
  • Participation à la sécurisation d’une blockchain
  • Services permettant de rendre cela accessible à tous sans avoir à connaître les détails techniques ou à posséder le capital minimum requis

Les inconvénients du staking

Comme cité précédemment dans les avantages, le staking est aujourd’hui facilement accessible à tous en passant par des services. Néanmoins, cela s’accompagne d’un inconvénient : ces derniers prennent une petite commission au passage. Et si vous souhaitez vous en passer, il faudra donc vous former techniquement et trouver le capital nécessaire à lancer le staking selon le projet de votre choix.

Enfin, bien souvent, des projets proposent le staking comme élément attractif. Néanmoins, les développeurs derrière ces projets n’ont pas considéré les impacts provoqués par une création monétaire, et donc une inflation, trop importante. Cela peut induire à une perte de valeur importante de certaines cryptomonnaies. Il faut donc sélectionner soigneusement vos projets staking.

Pour récapituler :

  • Peut devenir complexe si désir de tout faire en autonomie
  • Des projets sujets à une mauvaise gestion de la création monétaire

Conclusion

Le staking est une pratique de plus en plus répandue de nos jours dans l’écosystème cryptomonnaie. Comme partout, il y a des projets plus ou moins sérieux, et il sera important de savoir faire la différence.

feel mining offre masternodesHeureusement, Feel Mining propose une sélection des cryptomonnaies les plus rentables dans son offre de gestion de masternodes partagés : il vous est alors possible d’investir aux côtés d’autres crypto-aventuriers, pour espérer des retours sur investissement alléchants, allant de 11 à 155% (selon conditions).

Il ne tient alors plus qu’à vous de débusquer votre crypto-pépite, et de vous faire épauler sur la route de réels retours sur investissement !

Nouveau dans la crypto ? Lisez également :

 

 

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.9 / 5. Nombre de votes : 9

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici