Notre avis sur Particl : l’e-commerce anonyme

Trading du CoinTrading du Coin

La plateforme Particl poursuit l’objectif ambitieux de construire une économie entièrement décentralisée. Le projet est centré sur la conception d’un écosystème économique décentralisé complet. Dans ce dernier, seront à terme présentes des dApps, ainsi que des places marchandes créées et administrées par les utilisateurs. Cet écosystème est soutenu par le PART, qui sert à la fois de monnaie d’échange sur la marketplace, de gaz pour les Dapps et de monnaie privée.

Pour l’heure, Particl propose notamment une application où chacun créée et participe aux places de marché de son choix, permettant l’achat et la vente de biens et des service en cryptos. Et tout cela, en visant à garantir l’anonymat de ses utilisateurs.

Découvrez notre avis sur Particl.

Particl en quelques mots

Comme nous l’avons déjà mentionné, Particl entend créer un écosystème économique décentralisé complet. Pour le moment l’univers Particl à 3 composantes : la plateforme Particl où applications décentralisées et protection de la vie privée se rejoignent, le PART qui vise à être une devise multifonction au centre de l’écosystème, et un marché Particl pour réinventer le commerce électronique. Fondamentalement, le PART est la clé de voûte de cet écosystème et est présent dans toutes ses composantes.

Tout d’abord, le Part est une monnaie numérique fonctionnant sur une version personnalisée de l’algorithme de consensus Proof-of-stake. Sur la blockchain Part, la validation dépend donc d’utilisateurs qui mettent en jeux leurs PART. Les détenteurs de PARTs peuvent aussi voter sur les nouvelles implémentations et améliorations. Ensuite, le PART sert de monnaie d’échange pour tout ce qui a trait aux marketplaces. Enfin, à l’instar de l’ETH par exemple, le PART doit servir de gaz aux dApps développées sur la plateforme Particl.

Le projet Particl est porté par une équipe de 22 développeurs, accompagnée des habituels conseillers de projets crypto.

Premiers pas sur Particl

Pour débuter votre aventure Particl, rendez-vous sur ce lien pour télécharger le client graphique.

Création du wallet principal

La première étape une fois le logiciel installé est de créer un wallet. Vous pouvez créer un nouveau wallet Particl, ou en restaurer un à partir de vos clés privées si vous en possédez déjà un.

Une fois votre wallet créé et nommé, il convient de choisir un mot de passe fort pour crypter vos clés privées. Ensuite vient l’habituelle phrase mnémonique composée de 24 mots, vous permettant de récupérer votre wallet et ses fonds depuis n’importe quel client Particl.

Notez donc consciencieusement les 24 mots de votre seed. Prenez garde à les conserver à l’abri des regards indiscrets et éviter de les perdre, puisque pour rappel ce sont ces 24 mots qui donnent accès à vos fonds.

Afin de vérifier que vous avez bien noté votre seed, Particl vous demande de compléter les mots manquants de la seed. Maintenant, Particl devrait vous proposer de configurer un second mot de passe. Il s’agit du mot de passe de restauration, qui permet de protéger vos fonds dans le cas où quelqu’un viendrait à accéder à votre seed de 24 mots. Notons que si cette solution présente l’intérêt d’exister, elle nécessite donc de noter puis de stocker ce second mot de passe à l’abri, et idéalement à un autre endroit que votre seed initiale. Un point de friction pour certains, à manipuler donc avec prudence pour ne pas perdre l’accès à vos fonds !

Création du wallet ‘Market’

Votre premier wallet est maintenant créé. Attendez que l’écran de chargement disparaisse pour avoir accès au menu suivant, cette étape pouvant prendre plusieurs minutes.

Avant de pouvoir accéder à la marketplace, il vous faudra préparer un second wallet. Le ‘Market‘ wallet. La procédure est la même que pour notre premier wallet. Cliquez sur le bouton “+” en haut à gauche, puis suivez les étapes du bandeau déroulant.

La seule différence est qu’il vous faudra impérativement nommer ce wallet ‘Market’ sans les guillemets pour que Particl le reconnaisse comme tel.

Expérience utilisateur

Sur le client PC Particl, l’expérience utilisateur est un peu complexe, mais satisfaisante. Particl bénéficie déjà de plusieurs systèmes et fonctionnalités innovants comme le MADescrow ou encore le système de gestion des soldes. Cependant, ces implémentations amènent un degré de complexité supplémentaire.

Gestion des soldes

L’une des innovations de Particl est sa gestion atypique de vos fonds, qui vont circuler entre trois soldes différents, chacun ayant un degré d’anonymat qui lui est propre.

Sur Particl, vous avez donc trois types de soldes :

  • Le solde public : les transactions réalisées depuis ce solde n’intègrent pas de protection de votre identité,
  • Le solde blind : ici, les montants des transactions sont offusqués, mais pas l’adresse de l’émetteur,
  • Le solde anon : en dernier lieu sur le solde anonyme toutes les informations relatives aux transactions sont dissimulées.

Il est impératif d’avoir des fonds sur votre solde public et sur votre solde anonyme pour avoir accès aux listings et réaliser des transactions. Votre solde public vous servira à payer les frais de listing de vos articles, ainsi qu’à voter sur les propositions et améliorations concernant les marketplaces. Le solde anonyme, quant à lui, permet d’acheter des articles et d’utiliser les smart contracts.

Afin d’approvisionner votre solde anon, rendez-vous dans l’onglet “send/convert” de votre wallet, puis cliquez sur “convert public to private”. Ici, vous pouvez transférer les PART que vous aurez au préalable envoyé sur votre solde public.

L’achat et la vente

Passons maintenant au processus d’achat et de vente. Particl met l’accent sur l’anonymat et le respect de la vie privée tout au long du processus. En effet, à chaque étape de la transaction, la communication entre l’acheteur et le vendeur passe par un système de messagerie cryptée. Ce système s’appelle SMSGSecuremessaging de son petit nom. Il s’agit d’une application pair-à-pair implémentée sur le client particl (qui pour rappel, est issu d’un fork de Bitcoin), utilisée comme DSN pour stocker les datas off-chain.

Rappelons également que du point de vue technique, l’Open Marketplace de Particl repose sur une implémentation de l’Open Market Protocol (OMP) ; et que le PART repose sur un système alliant à la fois les Confidential Transactions (CT) et RingCT.

Maintenant que vos deux balances sont approvisionnées, vous avez accès aux listings. Notez que les prix affichés comprennent le prix de l’article et les frais de livraisons.

Lorsque vous décidez d’acheter un article, le processus d’achat est composé de plusieurs étapes. Tout d’abord, ajoutez l’article à votre panier avant de renseigner votre adresse de livraison.

Comme vous pouvez le voir, mon édition de ‘Ainsi parlait Zarathoustra’ coute 5 PART. Mais, lorsque l’on arrive à la dernière étape, on peut observer que le prix à doublé pour atteindre 14 PART. Cette augmentation est due au système de soft-lock pour les ventes en cours. Le soft-lock va transférer le double du prix de l’article et des frais de livraisons dans votre solde blind. Par conséquent, lorsque vous souhaitez réaliser un achat, vous devez disposer dans votre solde public du double du prix de l’article.

Une fois que vous avez confirmé votre commande, le vendeur à la possibilité de refuser votre achat, auquel cas, tous vos fonds vous seront restitués.

Si le vendeur accepte votre commande, un montant égal au prix de l’article et de son envoi sera transféré vers son solde blind, envoyant également automatiquement une notification à l’acheteur pour entamer la suite de la procédure.

À la réception de la notification , l’acheteur peut autoriser le vendeur à créer un smart contract en multisignature du nom de MAD escrowMutual Assured Destruction escrow. Dès sa création, le contrat auto exécutant reçoit les fonds de l’acheteur et du vendeur. Le contrat reposant sur une multisignature, cela revient à mettre sous séquestre conjointement les deux soldes de PART. Ces transactions multisignatures lient ainsi l’acheteur et le vendeur, jusqu’à la bonne résolution de la vente.

Lorsque le vendeur a expédié l’article, il doit prévenir l’acheteur via l’application. Il devient à terme possible pour les deux contractants de mettre fin au MAD escrow.

Pour résumer, Si tout se passe bien, tout le monde est content et récupère ses fonds séquestrés, le vendeur touche sa vente, et l’acheteur a récupéré son bien. Si ce n’est pas le cas, la situation devient par contre plus tendue : les fonds mis sous escrow le restent ad vitam aeternam, faisant perdre à l’acheteur comme au vendeur cette double valeur séquestrée.

Au premier abord, ce système peut paraître lourd et complexe. Toutefois, cela permet de créer un climat de confiance entre les différents acteurs. Le but du MAD escrow est de permettre de lier les deux contractants pour les inciter à mener leur transaction à bien et honnêtement, sans avoir besoin d’un intermédiaire humain pour servir de modérateur en cas de conflit. Rappelons que d’autres plateformes de marketplace reposent sur un modérateur humain qui opère contre frais pour gérer ces situations, à l’image d’OpenBazaar (et de son application mobile Haven).

C’est dans ce contexte particulier que les systèmes de séquestre comme le MAD escrow prennent tout leur sens.

Avis final sur Particl

Particl est un projet particulièrement intéressant à nos yeux du fait de sa complétude et de ses ambitions. L’écosystème tripartite basé sur le respect de la vie privée et la décentralisation a un bel avenir devant lui s’il continue d’évoluer et de suivre sa roadmap.

En effet, certains progrès restent à faire. Premièrement, dans l’accompagnement de l’utilisateur lorsqu’il effectue ses premiers pas. La section wiki accessible depuis le client contient de nombreux guides, tous détaillés, mais leur lecture intégrale est quasi obligatoire pour appréhender le déroulement d’une vente. Cela sera probablement un frein à l’adoption de la marketplace par des utilisateurs non avertis. En revanche, les utilisateurs confirmés et les crypto-enthousiastes, qui sont le public cible de Particl pour le moment, seront dans leur élément : ils se trouveront face à des mécaniques et concepts qu’ils connaissent.

En second lieu, quelques aspects du client sont encore un peu instables. Les utilisateurs n’ont pas forcément accès aux mêmes listings, et les mises à jour correctives proposées sont encore légion dans un contexte de marketplace expérimentale. Notons que les frais de listing sont encore assez élevés et sujets à d’importantes variations. Toutefois, ces deux aspects sont déjà en cours d’amélioration.

L’intégration prochaine de l’atomic swap devrait parachever l’écosystème Particl, le rendant interopérable et pleinement intégré à la cryptosphère. En effet, si des tests concluants ont déjà été menés pour permettre d’utiliser de façon quasi native du Bitcoin ou d’autres cryptos, via des atomic swaps impliquant le PART, ces derniers ne sont pas encore déployés pour une utilisation large au cœur de la plateforme.

En attendant, Particl reste un excellent projet malgré les listings encore clairsemés, ce qui s’explique par la jeunesse du projet et de son déploiement sur le mainnet.

Les plus

  • un écosystème complet
  • MAD escrow, un séquestre rassurant
  • Respect de la vie privée

Les moins

  • Marketplace quelque peu complexe
  • Trop peu de listings pour le moment
Avatar
Juriste spécialisé en droit des affaires, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Craig
Invité
Craig

bon reportage il y a aussi BitBay (BAY) qui propose une place Marketplace et un bon écosystème avec un un séquestre efficace en plus c’est moins cher

mickaël
Invité
mickaël

Particl, Bitbay, Safe exchange, Syscoin … Il y en a tellement des projets de marché décentralisé. Personnellement je ne vois pas comment ils pourront rivaliser avec les géants comme Amazon ou Ebay. L’anonymat ne plait pas forcément à tout le monde