“Nakamoto” : 200 millions de dollars pour assurer les cryptomonnaies des clients des Winklevoss

Trading du CoinTrading du Coin
4.5
(14)

Keep it cool – Pour les crypto-bourses, trouver des assureurs issus du système bancaire traditionnel n’est pas chose aisée. C’est pour cette raison que les frères Winklevoss et leur exchange Gemini vont assurer eux-mêmes les cryptoactifs de leurs clients, par l’intermédiaire d’une captive d’assurance baptisée « Nakamoto ».

L’exchange Gemini – fondé en 2014 par les frères jumeaux Cameron et Tyler Winklevoss a annoncé par un communiqué de presse qu’il allait lancer Nakamoto Ltd, une compagnie d’assurance captive.

Cette solution, qui consiste à créer une filiale consacrée entièrement à l’assurance de biens, permettra d’apporter 200 millions de dollars de couverture aux cryptoactifs des clients de l’exchange.

Templum Aspen STO

L’assurance porte plus précisément sur les cryptomonnaies détenues dans les cold wallets (hors ligne) de Gemini Custody, le service de stockage de l’exchange, réglementé par le New York State Department of Financial Services (NYDFS)

« L’assurance est l’un des principaux obstacles à l’adoption massive des cryptomonnaies. Gemini a créé une compagnie d’assurance captive pour y remédier (…) et augmenter notre capacité de couverture, afin de faire progresser le secteur [des cryptoactifs] », Cameron Winklevoss

Nakamoto Ltd a été conçu en collaboration avec les courtiers d’assurance de premier plan Aon et Marsh, et a obtenu une licence de l’Autorité Monétaire des Bermudes.

En plus de cette nouvelle couverture globale fournie par la filiale Nakamoto Ltd, les clients de l’exchange Gemini pourront également souscrire auprès d’elle une assurance supplémentaire optionnelle pour leurs cryptoactifs.

Si la sécurité des wallets doit être la première préoccupation des crypto-bourses, l’assurance des actifs numériques de leurs clients arrive très certainement en seconde position, au vu des sommes en jeu. Et si les sociétés d’assurance classiques ne veulent pas s’en charger, les entreprises de la cryptosphère pourraient bien suivre l’exemple de Gemini, et s’en occuper toutes seules.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes : 14

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar