chine blockchain

Huobi rejoint une alliance blockchain soutenue par le gouvernement chinois

Trading du CoinTrading du Coin

L’union fait la force – Huobi est une plateforme d’échange de cryptomonnaies basée à Singapour. Celle-ci vient de rejoindre un groupe d’innovation dédié à la mise en place d’un réseau de services blockchainisés, encadré par le gouvernement chinois. Explications.

Une alliance pour les gouverner tous

Lors de la première édition de la conférence “Blockchain Services Network Partner” qui a eu lieu le 1er décembre à Hangzhou, Huobi a été annoncé comme l’un des membres fondateurs du nouveau Blockchain Services Network, structuré par le gouvernement chinois. Ainsi, la plateforme d’échange rejoint d’autres partenaires notables, comme le Centre d’information de l’Etat, China Mobile et UnionPay.

L’objectif de ce groupement sera de promouvoir la technologie blockchain ainsi que de faciliter l’interopérabilité entre celles-ci, comme l’a expliqué le directeur du centre d’information d’Etat, Yunan Liu :

« Ce réseau structuré [de professionnels] peut faciliter la promotion et l’application rapide de la technologie blockchain. », Yunan Liu.

La conférence ayant pour but de présenter la nouvelle alliance a également été le terrain de débats concernant la nécessité supposée de créer un vaste réseau mondial de services blockchain. Derrière cet intitulé pour le moins flou se cache l’idée éventuelle d’une interopérabilité de diverses organisations blockchainisées au sein d’un même réseau. Si ça vous rappelle quelque chose, pas d’inquiétude : ce n’est pas qu’une impression de déjà vu.

Deux salles, deux ambiances

Alors même que certains célèbrent la blockchain et vantent ses mérites, d’autres subissent le durcissement des règles et la répression chinoise. 

En effet, les autorités chinoises ont officiellement annoncé un serrage de vis contre les services liés aux cryptomonnaies ces dernières semaines. Un méli-mélo dans lequel certains rejoignent des alliances ventant les mérites de la blockchain tandis que d’autres voient leurs locaux fermés, car « les activités commerciales liées aux cryptoactifs » sont font grimacer le géant chinois.

La position de la Chine concernant les cryptos actifs reste changeante. Si celle-ci maintient cependant le cap concernant la création d’une cryptomonnaie nationale, ses changements d’humeur publics brusques n’ont pas fini de faire les choux gras de la crypto-presse. 

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar