Binance trainé en justice par Twitter à cause d’Elon Musk

Oiseau bleu Versus chien Shiba – Le rachat de Twitter par Elon Musk tombe à l’eau, et beaucoup de ses partenaires se retrouvent mouillés dans cette affaire. C’est le cas de la crypto-bourse Binance qui avait posé 500 millions de dollars sur la table pour aider le CEO de Tesla et SpaceX dans son entreprise. Aujourd’hui, Twitter et ses actionnaires sont furieux de ne pas voir leurs actions rachetées à si bon prix, et poursuivent notamment la plateforme d’échange.

Twitter veut être racheté, quitte à forcer Elon Musk !

Quand Elon Musk a fait une offre de 44 milliards de dollars, le 14 avril 2022, pour racheter l’intégralité des actions TWTR de Twitter, le conseil d’administration de ce dernier s’est d’abord montré hostile dans un premier temps (paradoxalement).

Mais, depuis que l’acquisition semble capoter, à cause de l’opacité sur la réelle proportion de faux comptes et autres bots sur le réseau social, Twitter – et surtout ses actionnaires – montrent leur mécontentement. Ils auraient bien aimé pouvoir vendre leurs actions TWTR avec une grosse plus-value par rapport à leur cotation réelle en bourse.

Comme le rapporte notamment Yahoo Finance, Twitter aurait ainsi déposé « une douzaine d’assignations à comparaître » dans le cadre d’une action en justice visant à forcer Elon Musk à mener à bien cette acquisition.

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur FTX la référence des exchanges crypto (lien commercial) <<

Binance sur le banc des accusés aux côtés de Musk

Parmi ces assignations figurerait la crypto-bourse de Changpeng Zhao, Binance. En effet, la plateforme d’échange avait voulu épauler le rachat de Twitter par Elon Musk, en apportant un demi-milliard de dollars sur les 44 milliards nécessaires.

D’autres entreprises seraient également concernées, comme Factorial Funds, Benefit Street, Bandera Partners ou encore Founders Fund Growth II Management, entre autres. Ken Griffin, le CEO du fonds spéculatif Citadel, ferait aussi partie de cette avalanche d’assignations à comparaître.

Le centre de la discorde concerne toujours le pourcentage de bots par rapport aux comptes d’utilisateurs réels de Twitter. Si Twitter n’annonce que 5% de faux comptes (ce qui semble effectivement peu), Elon Musk, lui, n’y va pas de main morte en s’emportant parfois jusqu’à parler de 90% de bots. Un peu plus mesurée, l’estimation basse (et raisonnable) du patron de Tesla serait autour des 20% de comptes bidons sur le réseau à l’oiseau bleu. Soit tout de même déjà 4 fois plus que l’estimation de Twitter.

De leur côté, les avocats d’Elon Musk envoient, eux aussi, des citations à comparaître. Les banques Goldman Sachs et JPMorgan seraient ainsi sommées de donner des détails sur leurs conseils financiers partagés à Twitter dans le cadre de ce marché. Tout cela est en tout cas bien dommage pour Dogecoin (DOGE) évoqué comme une solution possible aux comptes de bots sur Twitter.


Quand les hommes les plus riches du monde se concentrent sur un investissement, il n’est pas inutile de s’y intéresser également ! Pour ne pas rater l’opportunité d’une vie, inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’échange crypto de référence FTX. De plus, vous bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien commercial, voir conditions sur site officiel).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour