Burn Ethereum, burn ! L’autodestruction d’ETH atteint des proportions inédites

Sortez les fourches et les torches ! – En novembre dernier, nous faisions état du nombre d’ETH brûlés depuis la mise en place de l’EIP-1559. En l’espace de 3/4 mois c’était ainsi plus d’1 million d’Ethers qui étaient sortis du réseau. Aujourd’hui nous sommes passés au double du nombre d’unités détruites sur la même période de temps, soit un peu plus de 6 milliards de dollars partis en fumée !

Au bûcher l’ETH !

Pour rappel, l’EIP-1559 était une mise à jour du réseau Ethereum qui modifiait profondément le système de récompenses accordées aux validateurs. En effet, lorsque la blockchain était saturée, notamment à cause de l’engouement des cryptophiles pour les NFT, les frais ont littéralement explosé ! Les utilisateurs du réseau étaient alors prêts à payer toujours plus cher leurs transactions, afin que celles-ci puissent être intégrées dans un bloc et être validées. Forcément, les validateurs se frottaient les mains, puisqu’ils étaient incités à privilégier les transactions payant le plus de frais. Mais l’EIP-1559 est venu mettre ce système à jour, ce qui a fortement déplu aux validateurs.

Quoi qu’il en soit, cette mise à jour s’est faite au travers du Hard Fork London et en l’espace de quelques mois, c’était 1 million d’Ethers qui partaient en fumée ! Le processus déflationniste d’Ethereum était mis en place.

Le site watchtheburn vous permet de suivre en direct la combustion d'ETH
Screenshot du site WatchtheBurn

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et calmé le feu. Nous avons même assisté à une baisse des frais de transaction sur la blockchain Ethereum.

>> Vous souhaitez anticiper les futures hausses de l’ETH ? Achetez-en sur Kucoin ! (lien affilié) <<

Parfois, la meilleure solution est de ne pas laisser le choix

Pendant ce temps là, une guerre intestine faisait rage au sein de la communauté Ethereum, puisque les validateurs ont commencé à faire pression sur les développeurs dans le but de retarder le passage au Proof-of-Stake. Mais c’était sans compter sur le génie tout droit sorti du cerveau de Vitalik Buterin. En effet, bien que la blockchain Ethereum a toujours eu pour vocation de passer au Proof-of-Stake, ce processus prend du temps. Si bien que, l’on ne parle même plus d’Ethereum 2.0, mais de la mise à jour The Merge.

Cette mise à jour aura pour but d’anticiper le passage du mode de consensus Proof-of-Work au Proof-of-Stake. Cette transition a déjà été mise en place sur le tesnet Klin et vise à raccorder la couche d’exécution de la blockchain Ethereum à la couche de consensus Proof-of-Stake assurée par la Beacon Chain.

Dernièrement, Vitalik Buterin a publié un tweet dans lequel il s’exprime à propos du sharding, qui sera la dernière étape de l’évolution du réseau Ethereum. Il ne s’agit pas encore de sharding à proprement parler, mais Vitalik apporte un éclaircissement sur la notion de Danksharding et de Proto-Danksharding.

Tweet de Vitalik Buterin abordant la notion de Proto-Danksharding
Tweet de Vitalik Buterin – Source : Twitter

Grossièrement, le Danksharding introduira un «marché de frais fusionnés» où un proposant choisit toutes les transactions et toutes les données puis les mets dans un bloc. En opposition à la forme actuelle où un nombre fixe de fragments ont chacun des blocs distincts et également des proposants de blocs distincts. La mise à jour The Merge est toujours prévue pour le mois de juin. Ce qui marquera une étape dans le cycle de vie d’Ethereum, qui nous l’espérons, se passera pour le mieux. Si vous souhaitez entrer plus en détail dans le sujet, nous vous conseillons de suivre ce lien.

Aux vues du montant des frais de transaction qui tendent actuellement à diminuer et du nombre d’ETH brulés. Nous pouvons constater que l’engouement ne désemplit pas autour de la blockchain Ethereum. Si la mise à jour The Merge se déroule sans encombre et que le sharding vient à être mis en place, nous pouvons imaginer un règne sans partage d’Ethereum sur la DeFi.

Si les virages sur la roadmap d’Ethereum vous donnent le tournis, il y a d’autres possibilités pour obtenir des rendements attractifs. Le staking ETH 2.0 sans bloquer vos fonds ? Sur KuCoin Earn c’est possible ! Grâce au token ETH2, gagnez des intérêts ou tradez en toute liberté. Inscrivez-vous dès maintenant (lien affilié).

Grégory De Wageneer

Mon parcours est assez classique. J'ai décidé de miner, puis d'acheter des bitcoins dans une optique de spéculation après une expérience entrepreneuriale. Mais plus mes recherches sur Bitcoin s'intensifiaient et plus mon intérêt pour lui grandissait. J'ai fini par comprendre, que la blockchain est à la monnaie et la finance ce qu'Internet est devenu aux moyens de communication : une évidence.

Recevez un condensé d'information chaque jour