Compound

Notre avis sur Compound : le futur du prêt en cryptomonnaie ?

Trading du CoinTrading du Coin
4.5
(35)

Compound est un protocole autonome et open source évoluant sur la blockchain Ethereum. Ce marché monétaire destiné à la finance décentralisée (DeFi) permet aux utilisateurs et aux applications de gagner des intérêts ou d’emprunter des actifs Ethereum sans intermédiaire autre que le protocole en question.

Le protocole Compound

Le protocole Compound est à l’origine une initiative de Robert Leshner et Geoffrey Hayes, et dont le développement a commencé en 2017. Probablement inspiré par les résultats du stablecoin DAI et de l’écosystème autour du projet MakerDAO, Robert Leshner a réuni une équipe de développeurs pour explorer les possibilités d’un marché monétaire sur Ethereum.

L’idée est alors simple : créer un protocole capable de mettre en relation prêteur et emprunteur, tout en s’occupant de fixer les taux d’intérêt à l’emprunt ou à l’épargne de manière dynamique.

En mai 2018, le protocole lève 8,2 millions de dollars auprès d’investisseurs tels que Polychain ou Bain Capital Ventures. Malgré la folie des ICO qui a embrasé l’année 2017, Compound a fait le choix de se financer par des mécanismes de levées de fonds classiques, et non pas en cryptomonnaie.

La première version du protocole sera finalement lancée en septembre 2018, suivi un an plus tard d’une seconde version. Cette dernière introduira alors le token propre au protocole, le cToken.

Actuellement l’équipe de Compound est composée de 11 membres, travaillant sur ledit protocole. En amont du lancement de la V2, l’ensemble du code du protocole et des smart contract ont été audité. Le code a également passé une série de tests formels afin d’éviter des comportements non désirés.

Objectifs et fonctionnalités

Comme l’ensemble des applications de DeFi, Compound souhaite proposer des services financiers traditionnels dont la gestion cherche à être autonome et décentralisée.

L’objectif de Compound n’est pas d’interagir directement avec les utilisateurs. Il faut plutôt voir le protocole comme une couche de base, sur laquelle des développeurs vont pouvoir créer des applications à destination des utilisateurs : il s’agit donc de voir émerger diverses DApps (ou applications décentralisées).

Pour le moment les fonctionnalités de Compound sont les suivantes :

    • Permettre de prêter des actifs, et de gagner des intérêts sur ces prêts,
    • Permettre ainsi d’emprunter ces actifs à un taux donné, en collatéralisant d’autres actifs crypto pour souscrire audit prêt.

Les actifs supportés, tant sur l’emprunt que l’épargne sont : Basic Attention Token (BAT), MakerDAO (DAI), Ethereum (ETH), Augur (REP), USD Coin (USDC), Wrapped Bitcoin (WBTC) et 0x (ZRX).

A l’heure de rédiger cet article, les taux d’emprunt varient de 3 à 12%. En ce qui concerne l’épargne, la fourchette annoncée est de  0.1 à 7% annuels. Il est possible de consulter les taux à tout moment sur le site officiel du projet Compound.

Fonctionnement

Pour fonctionner Compound utilise un système de « liquidity pool » : ainsi, au lieu que les prêts soient réalisés d’utilisateur à utilisateur, les prêteurs fournissent des actifs au marché, et les utilisateurs empruntent sur ce marché.

Que se soit à l’emprunt ou à l’épargne, les taux d’intérêt sont déterminés de manière algorithmique en se basant sur les forces du marché (offre et demande). Ces mêmes taux sont actualisés de manière dynamique, à chaque production d’un nouveau bloc sur la blockchain Ethereum.

L’avantage principal du protocole Compound est qu’il ne présente pas de durée de séquestre minimale sur les actifs fournis. Il est possible d’y déposer des actifs pour des courtes périodes et de les récupérer n’importe quand. Il en va de même pour les emprunts.

Un point reste à préciser concernant les procédures d’emprunts. Les emprunts avec dépôts de collatéral fonctionnent grâce à un mécanisme de surcollatéralisation. Ce mécanisme fait en sorte que le montant des actifs collatéralisés soit supérieur au montant du prêt. Cela permet d’éviter que la valeur du collatéral passe en dessous de celle du prêt. Si cela venait à se produire, en cas de chute brutale du cours de l’ETH par exemple, certains prêts verraient une partie de leur collatéral liquidé.

Pour mieux comprendre le fonctionnement de Compound, nous allons voir en détail les deux scénarios possibles.

Scénario 1 : L’épargne

Un trader possède 1000 DAI sur un wallet auquel il ne touche pas entre ses différents trades. Il trouve dommage de ne pas voir son pécule fructifier et décide d’épargner ses 1000 DAI en utilisant Compound.

Pour ce faire, il peut utiliser l’application Defi.Saver construite au-dessus du protocole Compound. En utilisant le wallet de son choix (Metamask, Trezor ou Ledger), il va pouvoir transférer ses 1000 DAI dans la liquidity pool de Compound et profiter d’un taux d’intérêt de 1,7% annuel (au moment de la rédaction).

Les intérêts annualisés commenceront à apparaître, bloc après bloc, dés que les fonds auront été déposés et empruntés. Il sera possible à notre trader de retirer ses fonds à n’importe quel moment.

Scénario 2 : L’emprunt

Un utilisateur souhaite acheter un bien à 500€ et il n’a pas les liquidités pour faire cet achat. Il a en revanche 10 ETH sur un wallet. Il lui est possible d’emprunter 500€ en DAI par le biais de Compound en utilisant ses 10 ETH comme collatéral.

Pour ce faire, il se rend sur l’application Defi.Saver et étudie le taux appliqué. Au taux actuel, il lui faudrait par exemple fournir 8 ETH comme collatéral pour contracter un prêt de 500 DAI, avec un ratio de surcollatéralisation de 280% lui assurant une certaine tranquillité face à la liquidation.

Le jeton de gouvernance de Compound : COMP

Compound est également doté d’un token de gouvernance.

Le jeton COMP donne à son détenteur le droit de prendre part aux décisions relatives au protocole. L’utilisateur peut donc voter pour l’ajout d’un nouvel actif au sein du protocole, ou encore la modification de certains paramètres, par exemple.

Les membres de la communauté font leurs propositions et passent par ce système de vote décentralisé. Après débat, le vote des détenteurs de COMP nécessite de déléguer un montant de COMP pour signaler son choix. Le poids du vote dépend du montant en COMP détenu.

Vous trouverez plus de détails quant au rôle du token COMP dans cet article.

Comment acheter du COMP sur FTX ?

Applications

Bien que le protocole soit relativement jeune, il existe d’ores et déjà de nombreuses applications qui l’utilisent.

DefiSaverdont nous avons brièvement parlé précédemment – en fait partie. Cette application fait office d’interface entre les utilisateurs et le protocole. Ce dashboard vous permet de créer ou gérer vos emprunts et épargnes.

DefiSaver propose également diverses estimations concernant le risque d’un prêt ou les intérêts que va générer un actif.

Exemple de 13 DAI déposé sur Compound.

Nous pouvons également citer le projet Zerion qui cherche à créer une plateforme donnant accès à l’ensemble des applications de la DeFi, reliant Compound, MakerDAO et Uniswap.

Conclusion

Le protocole Compound gère, depuis presque deux ans, plusieurs millions de dollars en actifs Ethereum150 millions au moment de la rédaction – faisant de lui le marché monétaire décentralisé numéro 1.

Les applications façonnées grâce au protocole ne cessent de s’améliorer et proposent d’ores et déjà des expériences utilisateurs remarquables, notamment DefiSaver qui s’avère extrêmement facile à prendre en main.

Le seul point négatif du protocole est son manque de compétitivité concernant les taux pratiqués par des alternatives plus centralisées, comme BlockFi ou Celsius Network.

Cependant, si votre quête est de faire fructifier vos actifs dormants de manière décentralisée, Compound est le protocole vers lequel il faut se tourner.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes : 35

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

1 COMMENTAIRE

  1. Avec Maker (DAI), 4% par an ! Pas mal à l’heure où les banques françaises et assurances vie sont en royale faillite (et donc nous volent sous le couvert incessant de faux prétextes) et où nos retraites vont profiter d’abord à BlackRock (peut-être futur employeur d’un certain locataire actuellement en très, mais très très haut lieu) avant que nous en récoltions les satoshiettes—“faites” des recherches sur ces pauvres camionneurs américains avec leurs retraites “volatilisées” en 2008 ou ces pauvres English ruinés avec l’explosion du dernier fund. En sommes-nous étonnés finalement ? Qu’espérer, au fond, d’une France start-eu-peuse (mais bien soumise), avec ses demi-dieux à New-York et la côte Ouest des US, qui crève légalement, en toute impunité, les yeux d’une partie brave et courageuse de son peuple. Conclusion : faite votre Frexit en snobant l’euro qui ne fait qu’enterrer la France et retirer votre fric de ces voleurs de banquier qui se la pètent aux fêtes de Noël et se font un gros dîner de cons sur votre dos (pour la génération “appli Z++ je me fais pisté en permanence par ma propre génération Z++” (https://www.nytimes.com/interactive/2019/12/19/opinion/location-tracking-cell-phone.html), cf. film français des années 90) ! Attention, ces pourris de banquiers peuvent se venger en vous dénonçant à Tracfin si vous retirez trop d’un coup pour transformer vos EUR pourris en DAI (puis mis ensuite en épargne via oasis.app), car c’est pas automatique les 4%, hein, dès que vous les mettez en DAI. Allez, de Bonnes fêtes à tout le monde. Les vrais problèmes sont ceux en rapport avec votre pognon, pas en rapport avec la dernière polémique pour nous faire battre entre nous et nous occuper l’esprit loin derrière le vrais problème : les manigances de l’État pour nous jeter en pâture à ces voraces de banksters. Toujours et tout le temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici