Économie et euro numérique : la Banque centrale européenne met-elle votre liberté en cage ?

Libre, mais surveillé – Vous avez peut-être entendu parler de l’euro numérique, la dernière innovation de la Banque centrale européenne (BCE) censée faciliter les transactions et améliorer l’efficacité économique. Dans ces lignes. Ou bien encore dans celles-ci. Mais avant de sauter sur l’occasion de traiter une nouvelle actualité autour du lancement tant attendu- ou pas – de l’euro numérique, il est important de comprendre ce qui se cache derrière cette « innovation ». Car oui, nous apprenions il y a peu que l’euro 3.0 sera gratuit à utiliser, mais pas vraiment privé. Explications.

L’euro numérique de la BCE : parce que c’est son projet !

La Banque centrale européenne (BCE) a donc annoncé, dans une déclaration le 23 janvier, pour la Commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen, qu’elle travaillait sur un projet de monnaie numérique au sein de la zone euro (MNBC). Ce projet mis en place depuis un an est, pour la Banque Centrale, une évidence face au déclin de l’utilisation des monnaies fiat en espèces.

« Les comportements de paiement des particuliers évoluent à un rythme sans précédent : ces trois dernières années, la part des paiements en espèces a chuté dans la zone euro, de 72 % à 59 %, tandis que les paiements numériques sont devenus de plus en plus populaires. Aux Pays-Bas et en Finlande, par exemple, les espèces ne sont utilisées que dans une transaction sur cinq. »

Déclaration introductive de Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE

Face à cette situation, l’Europe confirme donc le développement de son projet. L’euro numérique sera accessible à tous les citoyens et entreprises de l’UE, avec des caractéristiques comparables à l’euro en circulation. Par ailleurs, le représentant de la BCE souhaite mettre l’accent sur la facilité d’utilisation afin de favoriser l’adoption de ce nouvel euro :

« Il viendrait en complément des espèces et offrirait aux Européens la possibilité d’effectuer leurs paiements dans l’ensemble de la zone euro, sans frais. La facilité d’accès et d’utilisation serait un élément en faveur de son adoption et de l’inclusion financière. »

À la lecture de cette citation, peut-être, pensez-vous à Satoshi Nakamoto et les valeurs pionnières qui ont fait l’essence même de Bitcoin… et pourtant. Ce n’est que le début.

La BCE confirme que l'euro numérique sera accessible sans frais supplémentaire, mais pas sans conditions.

>> Vous ne faites pas confiance aux plateformes pour garder vos cryptos ? Ledger a la solution (lien commercial) <<

Confidentialité des transactions : la BCE is watching you

Au-delà de l’ode faite au développement de l’euro numérique et aux possibilités qu’il permettrait à l’Europe, la Banque Centrale souhaite pérenniser sa souveraineté monétaire.

« Notre priorité pour le projet d’euro numérique a toujours été claire : nous voulons préserver le rôle de la monnaie de banque centrale dans les paiements de détail (…). »

Cependant, il est important de noter que la confidentialité des transactions sera surveillée par les législateurs nationaux. La BCE a précisé qu’elle travaillera en étroite collaboration avec les autorités nationales pour garantir la conformité avec les lois et réglementations en vigueur.

« Les caractéristiques de confidentialité des transactions seront déterminées par les législateurs nationaux et les autorités de réglementation en veillant à ce qu’elles soient conformes aux normes internationales en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. »

En d’autres termes – et vous connaissez peut-être maintenant la chanson – vous pouvez dire adieu à votre anonymat.

L’UE se met à la page, mais peut être pas vraiment pour les bonnes raisons. Oubliez vos rêves de liberté économique, l’euro numérique par son existence même tuant – une fois de plus – le roi des cryptomonnaies et confirme les souhaits de gouvernance monétaire de l’Union européenne. Gouvernance monétaire qui est également lorgnée du coin de l’œil par la Banque Centrale d’Espagne qui projette, elle aussi, le lancement d’un euro numérique.

Vos cryptomonnaies ont une grande valeur et méritent une protection maximale ! Pour dormir l’esprit tranquille, équipez-vous d’un wallet hardware sécurisé Ledger, il y en a pour toutes les bourses. Votre sécurité n’a pas de prix (lien commercial).

Vos cryptomonnaies ont une grande valeur et méritent une protection maximale ! Pour dormir l’esprit tranquille, équipez-vous d’un wallet hardware sécurisé Ledger, il y en a pour toutes les bourses. Votre sécurité n’a pas de prix (lien commercial).

Magali

De simple lectrice en 2017 à rédactrice depuis janvier 2022, j'allie maintenant l'écriture à mes connaissances à travers mes articles pour Le Journal du Coin. Mon seul but est celui de vous informer sur l'univers de demain : celui de la blockchain, des cryptomonnaies, des NFT et du metaverse. Persuadée que Bitcoin est une révolution, j'entends participer à la vulgarisation de notre écosystème.

Recevez un condensé d'information chaque jour