Apple limiterait les paiements P2P ? Un recours collectif porte plainte

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Apple devra plier – Le géant Apple est connu pour ses déboires avec les cryptomonnaies. En début d’année, Apple avait perdu sa bataille juridique face à Epic Games concernant la commission de 30 % appliquée à chaque paiement in-app. Cette fois-ci c’est concernant les communications pair à pair qu’Apple est emmené devant la justice.

Recours collectif contre Apple

Le 17 novembre, un groupe de plaignants a déposé un recours collectif à l’encontre de la société Apple, auprès du tribunal de Californie du Nord. Le groupe de plaintif est composé d’utilisateurs des applications Venmo et Cash App.

Recours collectif déposé à l'encontre de Apple

Ces derniers accusent Apple d’abuser de son pouvoir sur son Apple Store pour freiner la concurrence. Plus particulièrement dans le domaine des paiements mobiles de pair-à-pair. Ces derniers considèrent que les pratiques d’Apple entraînent une « inflation des prix » pour l’utilisateur final.

De plus, ils accusent Apple d’avoir violé la législation américaine en concluant des accords avec les entreprises Venmo et Cash App.

En effet, ces accords permettent à Apple de limiter la « concurrence des fonctionnalités » au sein des applications de paiement. Ce sont ces mêmes accords qui interdisent l’utilisation des cryptomonnaies dans les applications sur l’Apple Store.

« Ces accords limitent la concurrence sur les caractéristiques – et la concurrence sur les prix qui en découlerait – à l’échelle du marché, notamment en interdisant l’intégration de la technologie des cryptomonnaies décentralisées dans les applications de paiement de pair-à-pair existantes ou nouvelles d’iOS. »

Explique le recours.

En pratique, Apple a un intérêt bien spécifique derrière ces accords. Hé oui, le géant détient Apple Pay, sa propre solution de paiement et compte bien la favoriser au profit de la concurrence. Pour assurer le succès d’Apple Pay, Apple va alors limiter intentionnellement les fonctionnalités de la concurrence.

De leur côté, les plaignants cherchent à être indemnisés des frais excessifs et des surfacturations dus aux pratiques d’Apple. De plus, ils souhaitent une injection qui interdirait à l’entreprise de continuer à pratiquer ses accords restrictifs pour les concurrents.

>> Vous ne faites pas confiance aux plateformes pour garder vos cryptos ? Ledger a la solution <<
<strong> Achetez votre wallet </strong>
Achetez votre wallet

Apple veut ce marché

Toutefois, il semblerait qu’Apple veuille ardemment rejoindre le marché des paiements et celui de la finance en général.

En effet, nous apprenions à la fin du mois de septembre qu’un projet entre Apple et Goldman Sachs avait été envisagé. Celui-ci aurait permis à Apple d’offrir une plateforme de trading directement sur Apple Pay.

Toutefois, le projet n’aura pas vu le jour après que la banque se soit retirée du projet. Peut-être avait-elle flairé les complications réglementaires vis-à-vis des politiques appliquées par Apple. En effet, il n’aurait pas été étonnant de voir l’entreprise durcir les règles sur les applications de trading afin de mater la concurrence.

Quoi qu’il en soit, le store d’Apple est un parcours du combattant pour les développeurs d’applications. En début d’année, la plateforme Uniswap s’était vue refuser la publication de leur wallet crypto.

Ledger est le leader mondial du hardware wallet. Une très large gamme de produits adaptés à tous les usages, du simple amateur au plus professionnel. En cliquant sur ce lien, protegez vos actifs numériques et soutenez le travail du JdC
<strong> Achetez votre Ledger </strong>
Achetez votre Ledger

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour