Une (r)évolution nommée Moonbeam : lorsque le concept “play-to-earn” envahit la technologie blockchain

Serait-ce la sensation de la rentrée ? Le phénomène Play-to-earn est en train de s’emparer de la cryptosphère et dévoile un autre pan révolutionnaire de la technologie blockchain. Alors que les différents protocoles de niveau 1 se mènent une guerre sans merci pour attirer les meilleures applications et développeurs, Moonbeam apparaît comme la botte secrète de l’écosystème Polkadot, permettant au phénomène Play-to-earn de s’émanciper.

Cet article promotionnel vous est proposé en collaboration avec Moonbeam.

Moonbeam : le cheval de troie

Malgré des frais d’utilisation dépassant l’entendement, Ethereum reste le protocole le plus prisé par les développeurs d’applications décentralisées et de facto, de concept utilisant les mécanismes play-to-earn. Après s’être familiarisé avec le langage de programmation Solidity, difficile de faire marche arrière et épouser un autre langage adossé aux protocoles à l’avenir incertain.

Afin de contrecarrer cette problématique, Moonbeam propose une solution innovante d’interopérabilité entre Polkadot et l’EVM (Ethereum Virtual Machine). En effet, les développeurs maîtrisant Solidity et souhaitant introduire leurs applications sur Polkadot pourront s’exécuter en quelques clics grâce à la plateforme Moonbeam.

Ethereum et Polkadot peuvent désormais communiquer grâce à Moonbeam
Moonbeam rend les blockchains interopérables

Ayant déjà séduit une petite centaine de projets, l’introduction d’un réseau canari appelé Moonriver, vient consolider l’essor et le succès d’un futur ou les écosystèmes blockchain seraient liés.

Pour faciliter votre compréhension des mécaniques entre Moonbeam et Moonriver (et les réseaux canaris en général), n’hésitez pas à consulter l’article écrit à ce propos.

Polkadot et le phénomène Play-to-earn

L’éclosion d’Axie Inifinity a mis à la lumière du jour le potentiel des concepts blockchain play-to-earn. Ils sont aujourd’hui à l’origine d’un dynamisme grandissant au sein de l’écosystème Polkadot, dont l’introduction se voit facilité par l’outil de migration Moonbeam et son réseau canari Moonriver.

Tweet officiel Seascape Network

Le réseau Seascape fait partie des projets ayant optés pour cette migration. Introduit via Moonriver, le concept à pour but de simplifier l’approche de la finance décentralisée en proposant de nombreux jeux aux caractères didactiques. Le premier opus se prénomme Profit Circus et se présente comme un concept ludique permettant aux utilisateurs de participer à l’apport de liquidités dans la finance décentralisée tout en jouant.

D’autres projets notables reprenant les codes NFT sont aussi disponibles. myNFT et Unifty permettent de concevoir ses propres NFT et de les déployer via plusieurs écosystèmes. Zoombies quant à lui, est un jeu dédié aux collectionneurs en herbe, fans des univers sombres et survivalistes.

A ne pas s’y tromper, le play-to-earn n’en est qu’à ses balbutiements. Son essor sera dépendant de l’engouement des développeurs, mais aussi des différents outils permettant une utilisation globale plutôt que réservée à un écosystème en particulier. C’est le pari de Moonbeam et sa plateforme EVM compatible, permettant une liaison sans équivoque entre Polkadot et Ethereum.

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.