Adieu, les banques parasites ! – Un prêt de 500 000 $ sans collatéral, c’est possible sur Ethereum !

Empruntez sans souci avec Ethereum ! – Aave est l’un des protocoles les plus innovants de l’écosystème DeFi. Celui-ci vient de passer un jalon symbolique en autorisant le premier prêt sans collatéral, grâce à son système de délégation de crédit.

Notre avis sur Ethereum (ETH) »

Des prêts sans collatéral

Dans la journée d’hier, jeudi 6 août, Aave a annoncé avoir permis le premier prêt sans collatéral grâce à son système de délégation de crédit.

Ainsi, la plateforme d’échanges décentralisés DeversiFi a pu bénéficier d’un prêt de 20 wBTC (soit un peu plus de 200 000 dollars au cours actuel) sans devoir apporter de collatéral.

En pratique, les fonds proviennent d’utilisateurs tiers du protocole Aave. Enfin, les deux parties se sont accordées contractuellement par le biais du protocole OpenLaw.

« L’avantage d’OpenLaw est qu’il permet de lier des accords juridiques à un code Ethereum exécutable. Après la signature des accords, la fonction proxy deployVault() de Credit Delegation Vault a été appelée directement depuis OpenLaw via MetaMask. », Annonce de la coopération entre Aave et DeversiFi

Cette protection contractuelle assure aux deux parties que les engagements concernant le prêt seront respectés. Dans le cas contraire, le contrat peut être utilisé dans un recours en justice. Comme nous l’avait expliqué Marc Zeller au moment de l’annonce de la fonctionnalité :

« Bien qu’il n’existe aucun recours on chain, il existe un engagement contractuel. En cas de non-respect, le monde réel vient rapidement taper à ta porte. Comme c’est contractuel, ces prêts bénéficient de la même protection juridique qu’un prêt traditionnel. »

Délégation de crédit

En pratique, si un utilisateur a déposé des fonds sur Aave, mais qu’il n’utilise pas son droit de prêt, il peut décider de le déléguer. Cette action lui permet de gagner des intérêts supplémentaires sur ses cryptomonnaies.

Ainsi, un utilisateur tiers peut contracter un prêt en utilisant les fonds collatéralisés du délégateur.

Comme nous l’avons vu, les détails contractuels de cette délégation de crédit sont fixés par un contrat déployé sur OpenLaw. Ce contrat fixe des termes comme les limites de crédit, l’utilisation des fonds et les conditions de remboursement.

Déroulement de la délégation de crédit de Karen vers DeversiFi – Source : Annonce de DeversiFi

Évidemment, il reste important qu’une relation de confiance existe au préalable entre les deux parties. C’est pour cela que, pour le moment, cette fonctionnalité est principalement orientée B2B (business to business).

Aave en profite également pour rappeler que le code est actuellement expérimental, bien qu’ayant été audité par PeckShield.

Découvrez la DeFi »

Une fois de plus, Aave montre son avance dans l’écosystème avec ce mécanisme innovant. Le protocole a également annoncé récemment le lancement prochain de son jeton de gouvernance AAVE, qui viendra remplacer le LEND – jusqu’ici peu utile.

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Commentaires

Une réponse à “Adieu, les banques parasites ! – Un prêt de 500 000 $ sans collatéral, c’est possible sur Ethereum !


Micka
J'ai déposé 300$ de DAI pour 4% Annuel. Bon finalement j'ai quitté le navire. Mais quand je suis aller dans Emprunt je n'avais pas le droit à plus que ce que j'avais déposé... Donc j'ai pas trop compris le fonctionnement. Je dépose 300 j'ai le droit à 300 d' emprunt ? On est est loin 500 000$ sans accord bancaire ^^
Répondre · Il y a 2 ans

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour