Donald Trump en guerre contre les marchés du DarkNet.

0

Durant une conférence de presse du Département de Justice (Department of Justice : DOJ), le procureur général américain Jeff Sessions a révélé que le président Donald Trump a ordonné au DOJ de traquer les « organisations du cybercrimes » comme AphaBay.

« [Donald Trump] nous a donné plusieurs directives. L’une d’entre elles est de démanteler les organisations criminelles transnationales. C’est ce que nous annonçons aujourd’hui. Le démantèlement du plus grand site du DarkNet au monde ».

Dans ses remarques d’ouverture, Jeff Sessions a déclaré que ce démantèlement fait partie de la bataille contre la dépendance aux opioïdes aux États-Unis, ajoutant qu’un Américain meurt d’une overdose toutes les 11 minutes. Il a indiqué qu’il connaissait plusieurs Américains tués par des drogues vendues sur AlphaBay et a donné des exemples : « Une victime avait tout juste 18 ans, quand, en février, elle a succombé à une overdose due à un puissant opiacé synthétique qu’elle avait acheté sur AlphaBay. La drogue avait été expédiée directement à sa maison par courrier ».

Durant cette conférence de presse, Jeff Sessions a indiqué que « Ceci est probablement l’une des enquêtes criminelles les plus importantes de l’année ». Il a alors ajouté que les marchés du DarkNet et les cybercriminels ne sont pas à l’abri de l’application de la loi, déclarant :

« Cette affaire, conduite par des agents spécialisés et des procureurs, montre que vous n’êtes pas à l’abri. Vous ne pouvez pas vous cacher. Nous vous trouverons, démantèlerons votre organisation et votre réseau. Et nous vous poursuivrons. »

Il a terminé en ajoutant qu’il croit que les Américains ont maintenant une meilleure protection contre les fraudes à l’identité, les logiciels malveillants et les drogues grâce à la fermeture d’AlphaBay et vraisemblablement d’Hansa.
Selon ses mots, le DOJ va continuer à traquer les marchés du DarkNet.

Tandis qu’AlphaBay a été fermé rapidement et son administrateur arrêté. Hansa a été infiltré et contrôlé pendant 1 mois afin que les autorités puissent recueillir des informations sur les utilisateurs. Il faut s’attendre à des enquêtes et arrestations ultérieures.

Source : Cryptocoinsnews