Nike dépose la marque « Cryptokicks »

Trading du CoinTrading du Coin

De plus en plus de grands noms d’entreprises déposent des dénominations liées aux cryptos ou aux blockchains. Samsung l’avait fait en toute discrétion, avant que soient révélées plus tard les raisons de son intérêt (Galaxy S10 et Samsung Coin). Nike semble nous refaire la même chose, en déposant la marque Cryptokicks sans bruit ni communication (pour l’instant !).

Ce 19 avril, le mondialement célèbre fabricant de chaussures Nike a effectué un dépôt de marques auprès du U.S. Patent and Trademark Office (USPTO), sous le mystérieux nom de “Cryptokicks“.

En regardant plus en détail ce dépôt, nous découvrons qu’il fait référence à de nombreux éléments liés aux cryptomonnaies et à la blockchain, entre autres :

« (…) hardware wallets de cryptomonnaie ; logiciels téléchargeables pour la gestion des transactions de cryptomonnaie utilisant la technologie blockchain (…) applications mobiles téléchargeables pour donner accès à des tokens cryptocollectionnables, crypto-art et tokens d’applications (…) logiciel téléchargeable pour la connexion, l’exploitation et la gestion d’appareils en réseau de l’internet des objets (IoT) ».

On découvre un peu plus loin que le dépôt de marques concerne également « une marketplace en ligne, à savoir, la création d’une place de marché pour les acheteurs et les vendeurs d’actifs de monnaie numérique ».

Il prévoit également de « fournir une monnaie ou token numérique à l’usage des membres d’une communauté en ligne ».

Rien que ça !

Pour en savoir plus, il faudra attendre une annonce officielle de Nike à ce sujet. Mais comme le dit, Josh Gerben, un avocat spécialisé en droit des marques aux USA :

« Il doit y avoir une idée commerciale derrière tout ça. Si vous soumettez des choses dans le seul but de soumettre des choses, le système des marques de commerce s’en trouvera inutilement paralysé. Nike n’a pas d’antécédents de dépôts spéculatifs ».

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici