La minute Blockchain : JD.com, Fujitsu, Mastercard, KPMG, UPS & Royaume-Uni !

Trading du CoinTrading du Coin

Hier, c’était la minute réglementation où plusieurs personnes ou organismes donnaient leur point de vue sur les ICO et les cryptomonnaies en général. Aujourd’hui, nous faisons une minute blockchain en raison des nombreuses actualités qui sont tombées ces derniers jours. N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez, qu’on sache si ce genre de chronique vous plaît.

C’est parti ! 😉

JD.com va utiliser une blockchain pour la traçabilité de ses produits

JD.comanciennement connu sous le nom de Jingdong – est le deuxième plus gros détaillant en Chine. Il est le principal concurrent d’Alibaba, dont le dirigeant – Jack Mas’est exprimé la semaine dernière sur Bitcoin et nous l’avions relever dans notre JTduCoin n°7. JD est un leader mondial dans le domaine de l’intelligence artificielle et des systèmes de livraison par drone.

L’entreprise travaille actuellement avec plus de 30 partenaires pour créer une blockchain, pour permettre aux clients de vérifier d’où proviennent les matériaux, le lieu et l’heure de la transformation, du stockage, du commerce et de la livraison. JD.com a publié, plus tôt cette semaine, des chiffres records pour son troisième trimestre. Ses revenus ont bondi de 39 %, pour atteindre l’équivalent de 12,6 milliards de dollars. Alibaba dans la panade !

JD.com – principal concurrent d’Aliexpress, filiale d’Alibaba

Fujitsu vise l’interopérabilité entre blockchains

Fujitsu a annoncé mercredi lancer le projet ConnectionChain, qui vise à permettre aux blockchains de communiquer entre elles. Ce projet entre dans le cadre du consortium, dont Fujitsu fait partie, Hyperledger. Le produit pourrait être prêt dès l’année prochaine. Fujitsu a décrit son produit de la manière suivante :

“Les laboratoires Fujitsu ont maintenant développé une extension de la technologie des smart contracts qui interconnecte plusieurs blockchains, en enregistrant la série de transactions sur chaque chaîne dans une blockchain dédiée, pour lier le marché des changes dans un processus de transactions uniques, qui peuvent être exécutées automatiquement.”

Mastercard dépose un brevet pour un système de paiement sur Blockchain

Mastercard dépose un second brevet pour permettre aux transactions de se dérouler sur une blockchain. Celle-ci serait “capable de traiter instantanément les paiements”. Cela permettrait aux commerçants de ne pas avoir à “attendre des jours avant de recevoir des fonds pour leurs produits” vendus.

Cette nouvelle soulève au moins deux questions :

KMPG intègre la wall street blockchain alliance (WSBA)

La Wall Street Blockchain Alliance (WSBA) est une association commerciale à but non lucratif spécialisée dans la technologie blockchain. KPMG est une société qui fournit des services d’audit, de fiscalité et de conseils aux entreprises dans 152 pays à travers le monde. Autant dire que ce n’est pas un petit poisson ! Eamonn Maguire, responsable mondial des services blockchains de KPMG a déclaré :

“La blockchain est en train de maturer vers la phase de production, et il est clair qu’elle a le potentiel d’impacter drastiquement les services financiers, en améliorant des points critiques de l’industrie, tels que le coût des opérations, la consommation du capital, l’expérience client et, dans certains cas, de créer de nouveaux business model ou de nouvelles sources de revenus.”

KPMG – un poids lourd du secteur de la comptabilité

UPS rejoint le consortium blockchain BiTA

Les blockchains sont très prisées par l’industrie maritime. Nous vous parlions par exemple du laboratoire lancé par le plus grand port européen, BlockchainLab, ou même d’IBM qui travaillait avec le port de Singapour. C’est cette fois-ci UPS, la plus grosse société maritime du monde qui rejoint un consortium Blockchain, le Blockchain in Trucking Alliance (BiTA).

“La blockchain a de multiples applications dans l’industrie de la logistique, notamment en ce qui concerne les chaînes d’approvisionnement, l’assurance, les paiements, les audits et les frais de douane. (…) La technologie a le potentiel d’accroître la transparence et l’efficacité des expéditeurs, des transporteurs, des courtiers, des consommateurs, des vendeurs et des autres intervenants dans la chaîne d’approvisionnement.” Linda Weakland, directrice du secteur entreprise et innovation d’UPS

Royaume-Uni : une blockchain… pour les malfrats !

Le ministère de la Justice du Royaume-Uni pourrait travailler sur une blockchain destinée à stocker sous forme numérique les preuves récoltées dans le cadre d’enquêtes criminelles. Selon le billet publié par Alistair Davidson, cette blockchain serait consultable par tout le monde et à tout moment :

“Comme la blockchain est distribuée, et presque en temps réel, même les plus ardents théoriciens du complot pourraient vérifier par eux-mêmes que les preuves n’ont pas été falsifiées – il ne pourrait y avoir aucune possibilité de falsification des dossiers après coup sans que cela soit remarqué. Bien sûr, il ne s’agit là que d’une “expérience de pensée” à ce stade, et il y a beaucoup d’obstacles à surmonter pour une mise en œuvre concrète. Mais les possibilités qu’offre la technologie révolutionnaire pour transformer non seulement le gouvernement, mais aussi la société dans son ensemble, sont vraiment passionnantes.”

Quid de la vie privée des personnes incriminées ?

On remarque que l’actualité concernant les blockchains est dense ! La dernière que nous avions relayé était ce petit concours blockchain lancé en Europe, avec 5 millions d’euros à la clé ! Que pensez-vous de ces “minutes” faisant un récapitulatif d’une thématique ? On continue ? 🙂

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Source : Cryptovest ; CoinDesk ; FinancesMagnates ; TheMerkle ; TheMerkle

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

PARTAGER
Avatar
Directeur de publication du média que vous lisez en ce moment même, je quitte mes fonctions stratégiques de temps en temps, pour écrire des billets d'analyse financière du marché des cryptomonnaies.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici