Tether répond au mythe de la baleine à 80 000 bitcoins

Trading du CoinTrading du Coin

Les accusateurs, John Griffin et Amin Shams, ont récemment mis à jour leur rapport sur le rôle prétendu des émissions du stablecoin USDT dans la bulle des cours de Bitcoin (BTC) fin 2017. Tether n’est pas d’accord et le fait savoir dans un contre-argumentaire.

Une étude qui manquerait de données concrètes

Par une publication sur son site, la société Tether a tenu à répondre aux accusations des auteurs de l’étude “Le Bitcoin est-il vraiment indépendant de Tether ?“.

Dans leur dernière mise à jour, John Griffin et Amin Shams ont précisé que le bull run de Bitcoin en 2017 aurait été permis par l’action d’une seule baleine (un très gros investisseur).

Parmi les « nombreuses lacunes » dénoncées par Tether figure le fait que :

« (…) les auteurs admettent ouvertement qu’ils ne disposent pas de données précises sur le moment crucial des transactions, ou sur les flux de capitaux entre les différentes bourses (…) [donc] ils ne sont pas en mesure d’établir une chronologie valide des événements qui auraient permis à la prétendue manipulation de se produire ».

Un marché trop complexe pour une telle influence d’un seul acteur

Concernant l’argument de la baleine en USDT, qui aurait fait grimpé le marché du BTC à elle seule, Tether affirme qu’une hypothèse « aussi simpliste » est bien trop facile, et ne reflète pas la complexité des échanges de l’écosystème Bitcoin.

L’entreprise réaffirme également que :

« Tether et ses sociétés affiliées n’ont jamais utilisé de tokens ou d’émissions d’USDT pour manipuler le marché des cryptomonnaies (…) [Les USDT] sont émis en fonction de la demande du marché, et non dans le but de contrôler le prix des cryptoactifs ».

En dernier contre-argument, Tether précise que les émissions d’USDT ont quadruplé depuis la bulle de décembre 2017, sans pour autant en provoquer une nouvelle. La demande croissante venant simplement du fait que le stablecoin a su se positionner avant les autres du même genre.

Le débat visant à déterminer le rôle de l’USDT dans la hausse des cours des cryptos fin 2017 ne sera pas tranché aujourd’hui. Il semble toutefois effectivement assez invraisemblable qu’un seul acteur ait réussi à amener Bitcoin à tutoyer les 20 000 $.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar