Second mandat pour Bitcoin : Nayib Bukele, président du Salvador, se représentera en 2024

Rebelotte pour ce bitcoiner – En septembre 2021, Nayib Bukele, président du Salvador, avait donné cours légal au Bitcoin (BTC), roi des cryptomonnaies. Fan de BTC, personnage clivant et controversé, Nayib Bukele a confirmé, non sans enfreindre au passage quelques lois historiques de son pays, se représenter à la présidence du Salvador en 2024.

Bitcoin, une deuxième fois aux élections présidentielles

C’est donc dans un bain de foule médiatisé que le bitcoiner a fait son annonce, le 15 septembre 2022, jour de la fête d’indépendance du Salvador. Cependant, cette annonce a fait remonter à la surface certains problèmes qui entachent l’image du président fan de BTC.

En effet, nos confrères de The Block nous informent, qu’à l’origine, la législation du Salvador interdit à un président de se représenter immédiatement. Cependant, le même mois de l’adoption de Bitcoin comme monnaie à cours légal, la Chambre constitutionnelle de la Cour suprême d’El Salvador, alors fraîchement réélue, est revenue sur cette loi. La Cour suprême prend ainsi la décision, non sans suspecter une influence de Nayib Bukele dans ce revirement de situation, d’autoriser les présidents à faire deux mandats consécutifs.

Bitcoin
La décision de Nayib Bukele de se représenter aux présidentielles échauffe les esprits

>> Venez faire une papouille au Dogecoin en vous inscrivant sur Binance, et économisez 10% de frais (lien commercial) <<

Nayib Bukele : un président bitcoiner controversé

Au-delà de l’adoption de Bitcoin mise en place dans son pays, Nayib Bukele est aussi à l’initiative de la Bitcoin City. Ce paradis fiscal en devenir, sujet à controverse, est le symbole d’un manque de transparence suspecté sur la gestion des fonds salvadorien.

Ainsi, après l’enthousiasme des premiers amours face à un président bitcoiner, nous découvrons la face cachée de Nayib Bukele. Fier défenseur de son dollar adoré, le gouvernement américain a déjà exprimé son agacement face à la décision quelque peu arbitraire de Nayib Bukele. En effet, dans sa déclaration de presse « La décision de réélection salvadorienne sape la démocratie », publiée à l’époque, celui-ci avait déclaré :

« Le gouvernement des États-Unis condamne la décision du 3 septembre de la Chambre constitutionnelle de la Cour suprême d’El Salvador, qui a autorisé la réélection présidentielle immédiate en violation de la constitution salvadorienne. La constitution salvadorienne interdit explicitement aux titulaires présidentiels d’être réélus pour un mandat consécutif. »

La prudence est donc de mise quant à l’enthousiasme à avoir face à la déclaration de Nayib Bukele, Bitcoin n’excusant et ne permettant pas tout. La réaction du gouvernement américain se fait de nouveau attendre, alors que de son côté, le président du Salvador, fidèle à lui-même continue de bâtir sa terre d’accueil pour Bitcoin, qui fêtait récemment sa toute première année.

L’enthousiasme débordant de Michael Saylor vous a convaincu de prendre le train du Bitcoin ? N’attendez plus pour préparer l’avenir.Inscrivez-vous vite sur la plateforme Binance, et économisez 10% sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

Magali

De simple lectrice en 2017 à rédactrice depuis janvier 2022, j'allie maintenant l'écriture à mes connaissances à travers mes articles pour Le Journal du Coin. Mon seul but est celui de vous informer sur l'univers de demain : celui de la blockchain, des cryptomonnaies, des NFT et du metaverse. Persuadée que Bitcoin est une révolution, j'entends participer à la vulgarisation de notre écosystème.

Recevez un condensé d'information chaque jour