Le satoshi, avenir de Bitcoin ? Un nouveau design pour la monnaie du futur

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Au même titre que personne ne se promène avec un lingot d'or (voire n'en a même jamais manipulé), le temps est peut-être proche où disposer d'un Bitcoin entier relèvera de l'irréaliste. Une vision peut-être un peu utopique on en conviendra, même si on conviendra tout autant du fait que le satoshi, la plus petite unité de Bitcoin, tend à être de plus en plus utilisé dans les transactions du quotidien. Un mouvement de fonds évident pour le “centime” du BTC, auquel ne manquait peut-être plus qu'une chose : une identité graphique. C'est dans ce contexte qu'une proposition circule actuellement dans la communauté, découvrons-là ensemble.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

La réussite de Bitcoin se comptera en satoshis

Bitcoin s'impose de plus en plus au-delà de sa sphère initiale de croissance. C'est un constat factuel qui ne s'encombre désormais plus de débats sans fin sur sa nature monétaire (la chose est désormais actée, depuis qu'un pays lui a officiellement accordé ce statut), ou d’interrogation sur sa pérennité (son réseau n'a jamais été aussi résilient qu'aujourd'hui, sa masse monétaire aussi difficile à ignorer).

Et paradoxalement, alors que chaque jour des milliers de nouveaux utilisateurs et détenteurs embarquent dans l'aventure de la première monnaie cryptographique de l'histoire, il devient chaque instant un peu plus difficile d'obtenir et de manipuler une unité de BTC intégrale.

A cela, une raison simple liée à la hauteur de son cour en tant qu'actif. Bitcoin vient en effet il y a quelques heures de repasser la barre des 40 000$, rendant de plus en plus difficile pour le commun des mortels de se rendre désormais maître ne serais-ce que d'une unique unité de “l'or numérique.

Et rien n'indique que le processus s'inverse un jour, tant les modèles entrevoyant un Bitcoin à 288 000$, ou même carrément à 1 million de dollars gagnent en crédibilité à mesure que l'histoire de la création de Satoshi Nakamoto s'écrit, au rythme immuable de la production des blocs de la blockchain Bitcoin.

Le propos de l'article du jour n'est pas de débattre sur le cours de Bitcoin, et sur sa potentielle croissance, mais de procéder à un constat formel : créé pour être un monnaie de pair-à-pair, Bitcoin, est désormais trop lourd, trop cher, trop contre-intuitif à manipuler au quotidien, ne serais-ce que d'un point de vue strictement comptable et intellectuel.

Difficile en effet de procéder à des achats à l'aide d'une devise qui compte 8 chiffres après la virgule.

Quelques exemples de prix moyens, au cours du 15 juin 2021 :

  • 1 baguette de pain : 0,00002600 BTC
  • SMIC français : 0.03717200 BTC
  • Renault Clio : 0.48012600 BTC

On le voit, le cerveau de l'utilisateur lambda n'est pas tout à fait prêt à s'aventurer dans des conversions de ce type dans sa vie de tous les jours. Le moment d'avoir une pensée émue pour nos grand-parents qui parlent encore en francs, voire pour les plus chanceux d'entre-nous… en anciens francs !

Satoshi Nakamoto avait-il anticipé dès la conception de sa création que le succès serait tel qu'il nécessiterait ces 8 décimales après la virgule ? Rien n'est certain, comme d’habitude du reste dès lors qu'on plonge dans les premiers moments de la conception de l'ancêtre commun de toutes les monnaies électroniques actuelles.

Quoi qu'il en soit, le moment est venu de parler de la plus petite portion du BTC, son “centime” en quelques sorte, baptisé le “satoshi” par la communauté en hommage au père fondateur.

1 Bitcoin = 100 millions de satoshis, soit 100 000 000 de satoshis (ou sat)

Or, 13 ans après son apparition, un constat s'impose : le satoshi est infiniment plus approprié que le BTC pour matérialiser les transactions du quotidien, celles qui ne nécessitent pas de se transformer en hybride fichier Excel-calculatrice pour s'acheter une boite de ravioli.

Les plateformes crypto ne s'y sont d'ailleurs pas trompé, commençant, à l'image de coinmarketcap depuis peu, à lister le sat, comme s'il s'agissait d'une monnaie à part entière.

Le sat, listé sur coinmarkecap
Il suffirait d'y ajouter “Moon-” ou “Elon-” et c'est to ze moon direct

Ainsi, l'avenir de Bitcoin – et plus particulièrement sa démocratisations'écrira-t-il très vraisemblablement en satoshi.

Un satoshi qui devra peut-être passer par la case lifting pour être parfaitement identifiable par le grand public. Une démarche dans laquelle quelques membres de la communauté semblent avoir décidé de s'engager.

Donner vie au Satoshi

En d'autre temps, j'ai eu l'occasion de vous exposer la petite histoire du logo Bitcoin. L'occasion de constater que si Nakamoto avait lui même une idée assez précise du design de sa création, c'est bien la communauté qui, par consensus, avait graduellement gravées dans le marbre numérique les caractéristiques de la “marque” Bitcoin.

Ticker (“BTC”, après que “BC” ait longtemps tenu la corde), B traversé d'une double-barre (inspiré du baht Thaïlandais), devise “vires in numeris” mis au vote, couleur orange dominante et légère inclinaison du logo…tout dans l'identité de Bitcoin a relevé de la génération spontanée, communautaire.

Le design de la pièce Bitcoin selon Nakamoto
Design de Bitcoin selon S. Nakamoto

Or, dans cette droite ligne, une initiative anonyme semble bien vouloir inciter la communauté des utilisateurs à adopter désormais une identité graphique spécifique pour le satoshi.

Celle-ci, qui séduira ou rebutera selon les sensibilités de chacun, est visible sur le site du projet.

Logo de satoshi, proposition

Le logo proposé est présenté comme pouvant incarner à la fois une forme de symbole d'empilement (renvoyant au mantra classique chez les bitcoiners de “staking sat”, incitant à accumuler des satoshis), en outre, il est conçu pour s'insérer dans le logo actuel de Bitcoin, tout en faisant penser au sinogramme “généreux” (“bountiful” en anglais).

Le site de présentation de l'initiative graphique se veut sobre, manifestement non-partisan, ses instigateurs estimant probablement que la proposition doit évoluer organiquement, et se valider progressivement par l'adoption naturelle, très précisément…à l'image de Bitcoin.

Et les choses avancent. Ce simple article est d'ailleurs une manifestation de cette mécanique, générant de la visibilité et potentiellement une forme d'adoption à infusion lente. A noter que certains projets ont d'ores et déjà adoptés cette nouvelle proposition graphique, à l'image de SatoshisGames.

Satoshisgame intègre la proposition de Logo du satoshi

Le succès ou l'échec de cette initiative dépendra donc de sa capacité à susciter l'adhésion. D'ores et déjà les débats font rage sur les réseaux sociaux. Certains (dont votre serviteur) faisant partie de ceux plutôt séduits par la proposition, d'autres jouant les rabat-joies sans plus d'arguments qu'un penchant tout maximaliste pour le refus râleur de toute évolution du Saint Bitcoin, fut-elle cosmétique.

Auteur

Fier rédacteur en Chef du Journal du Coin j'apporte ma petite pierre à l'édifice financier global qui émerge sous nos yeux. Les insultes, scoops, propositions de sujets, demandes en mariage et autres corbeilles de fruits sont à livrer sur mes différents comptes sociaux. Vous pouvez également venir discuter sur le groupe FB associé à l'initiative Tahiti Cryptomonnaies

  1. Tonilove61 dit :

    J’aime beaucoup le nom de cette nouvelle monnaie d’échange et le faite que,ce logo puisse s’insérer façon kangourou dans sa matrice !

    Bien vu

  2. Sred dit :

    Quand tous le monde se servira de la monnaie du peuple,les banque seront obligé de venir avec nous $$$$

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER