Le Salvador réunit 44 banques centrales et pays autour de l’adoption de Bitcoin (BTC)

Le Salvador, vrai promoteur de Bitcoin – Que se passerait-il si une quarantaine de pays décidait de donner cours légal à Bitcoin (BTC) en 2022 ? Le Salvador lance une initiative qui, sur le papier, contribue à la réalisation d’un tel scénario cauchemardesque pour le dollar. Mais en pratique, le billet vert a probablement peu de raison de s’inquiéter… du moins pour le moment.

Réunion Bitcoin au Salvador : entre espoir et réalité

32 banques centrales et 12 autorités financières issues de 44 pays se sont réunies, le 16 mai 2022 au Salvador. Les échanges tourneraient autour de Bitcoin. Il s’agirait, selon le tweet du président salvadorien, d’une occasion pour :

« (…) discuter de l’inclusion financière, de l’économie numérique, de la bancarisation des personnes non bancarisées, du déploiement de Bitcoin et de ses avantages dans notre pays. »

Les participants représentent principalement des pays en développement, comme le Nigeria, l’Égypte, le Népal, le Pakistan, le Bangladesh, le Kenya, etc.

Que peut espérer l’industrie crypto d’une telle réunion ? L’exemple salvadorien, qui a donné cours légal à bitcoin en septembre 2021, convaincra-t-il les autres pays à emprunter cette voie ? Ou les participants admettront-ils dans leurs discours lissés que le modèle du Salvador est sans aucun doute intéressant et devra être exploré ? Mais quant à la mise en œuvre, la réflexion risque-t-elle de durer indéfiniment ?

Nayib Bukele réunit 44 pays au Salvador pour discuter de l'adoption de Bitcoin
Nayib Bukele, président d’ El Salvador

>> Venez vous exposer au Bitcoin aux côtés de Binance, l’acteur leader du secteur (lien affilié) <<

Choisir Bitcoin : un acte de courage ?

Suivre les pas du Salvador nécessite certes du bon sens, mais surtout du courage. Le président Nayib Bukele et son gouvernement subissent la pression des institutions de Bretton Woods et de ses alliés pour avoir osé légaliser Bitcoin. Cette action pourrait être interprétée – à tort ou à raison – comme un pied de nez à la suprématie du billet vert.

Ces pays en développement sont-ils réellement prêts dans les actions , non uniquement dans des discours politiques nationalistes, à tourner le dos aux promesses de crédit du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale ?

En outre, la réunion s’est tenue au moment où les marchés cryptos en général ont été secoués par la déroute du stablecoin UST et de la cryptomonnaie LUNA. Même Bitcoin a perdu les 30 000 dollars. Le contexte est propice aux discours anti-Bitcoin, qui pointent du doigt la soi-disant extrême volatilité de la cryptomonnaie et faisant fi des avantages qu’elle offre :

  • Un réseau décentralisé en support, permettant de réaliser des transactions à moindre prix ;
  • Une monnaie déflationniste ;
  • Une décentralisation qui rime avec une capacité de la blockchain et de la cryptomonnaie à faire entrer un plus grand nombre de personnes dans la nouvelle finance.

En parallèle avec tout cela, Nayib Bukele a également révélé, durant ce mois de mai 2022, les plans de Bitcoin City. Réussira-t-il à créer un Bloc BTC au niveau mondial, qui œuvrerait vraiment en faveur de l’adoption du bitcoin ?

Le temps de l’intérêt des états pour Bitcoin est venu. Et vous, que faites vous pour préparer l’avenir ? Commencez à vous familiariser avec ce monde passionnant, et n’attendez plus pour vous créer un compte sur Binance, l’exchange Bitcoin et crypto de référence (lien affilié).

Kallisté O'Sullivan

Courtière en assurance dans une autre vie, crypto-addict dans celle-ci ! Je vulgarise Bitcoin et la blockchain pour ma famille et mes amis depuis bien trop longtemps, il était temps de passer aux choses sérieuses

Recevez un condensé d'information chaque jour