MT-GOX

Mt. Gox : Mark Karpelès fait appel

Trading du CoinTrading du Coin

Récemment condamné par le tribunal de Tokyo à 2 ans et demi de prison avec sursis, Mark Karpelès, l’ex-CEO de Mt Gox, ne semble pas satisfait de cette décision. Il va faire appel de sa condamnation.

Coupable de falsification de dossiers

Le 15 mars dernier, Mark Karpelès avait été innocenté des accusations de détournement de fonds et d’abus de confiance qui portaient sur lui, suite au piratage de 850 000 bitcoins (BTC) sur son exchange Mt Gox en 2014.

Il a par contre été reconnu coupable de falsification de dossiers. Il aurait mélangé ses biens personnels avec ceux de l’exchange, afin de dissimuler les pertes dues aux piratages informatiques.

C’est pour avoir manipulé ces données comptables de Mt Gox, et par là même nuit à ses clients selon le tribunal, qu’il a écopé de cette peine de prison avec sursis, qui ne deviendrait ferme que si Karpelès devait être condamné à nouveau dans les 4 ans à venir.

Mark voulait réduire l’exposition de ses clients

Cette décision ne semble toutefois pas convenir au français et à ses avocats, puisqu’ils ont fait appel de cette condamnation, selon The Associated Press.

« Je crois qu’il est approprié de faire appel du jugement afin que je puisse être jugé à nouveau en tenant pleinement compte de tous les faits », Mark Karpelès

En effet, l’avocat de Mark Karpelès – Nobuyasu Ogata–  explique que, selon lui, les actions de son client pendant les tristes évènements de Mt Gox auraient été réalisées par son client « pour minimiser l’exposition au risque des utilisateurs de la plateforme ».

Par ailleurs, selon le journal japonais The Mainichi, les procureurs chargés de l’affaire ont déclaré qu’ils ne feraient quant à eux pas appel de la décision du tribunal sur l’acquittement de Karpelès pour les autres charges qui pesaient contre lui (détournements de fonds). Ils avaient pourtant requis initialement une peine d’emprisonnement de dix ans au tribunal contre l’ex-CEO de Mt Gox.

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici