Manipulation des « Futures » du Bitcoin ? La CFTC enquête avec quatre plateformes d’échange pour le savoir

Trading du CoinTrading du Coin

Après l’ouverture par le ministère de la Justice aux États-Unis d’une enquête criminelle pour déterminer si des « baleines » manipulent le prix du Bitcoin, c’est la CFTC qui cette fois va enquêter auprès de quatre plateformes d’échange pour savoir si le marché à terme (Futures) du Bitcoin a été manipulé.

Bitstamp, Kraken, iBit et Coinbase doivent fournir des données à la CFTC

La nouvelle de l’ouverture de cette enquête par la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) américaine, auprès des exchanges Bitstamp, Kraken, iBit et Coinbase, a peut-être contribué à la chute récente du cours du Bitcoin (et avec lui, la grande majorité des cryptomonnaies). La CFTC a en effet assigné ces quatre plateformes à échanger des données, notamment des historiques de trading, où une activité douteuse sur le marché à terme du Bitcoin pourrait être découverte.

Les contrats à terme sont des contrats décrivant des transactions qui doivent avoir lieu à une date ultérieure. L’acheteur et le vendeur d’une marchandise (Commodities) décident de la date et du prix à signature du contrat, et lorsque ce moment arrive, le contrat doit être exécuté au prix fixé. Aux Etats-Unis, la CFTC a autorité en vertu du Commodities Exchange Act (CEA) sur les cryptomonnaies considérées comme des marchandises, comme Bitcoin. Par opposition aux cryptos issues d’ICO (comme potentiellement Ethereum et Ripple) qui sont appelées à être considérées comme des valeurs mobilières (Securities) et seraient alors régulés par la SEC (Securities and Exchange Commission).

Suite au lancement des opérations à terme sur le Bitcoin par le CME Group en décembre 2017, les quatre exchanges – faisant justement l’objet de l’enquête de la CFTC – fournissent les données sur les prix du Bitcoin pour le CME Group. Un porte-parole du CME a déclaré que la CFTC et CME surveilleront plus attentivement l’activité de trading de ces exchanges prochainement, afin de « déterminer si les transactions individuelles faussent le prix à terme », selon CCN.

Pourtant, pas de raison de paniquer ?

Comme le rappelle Cryptovest, ce qui est intéressant, c’est que Bitstamp et Kraken sont entièrement conformes à la réglementation européenne, et Coinbase et ItBit sont réglementés aux Etats-Unis, ItBit est même l’un des rares exchanges à pouvoir se vanter d’être conformer à la réglementation New York. Et de plus, toutes ces plateformes d’échanges ont des procédures KYC étendues. Ils semblent donc que ce soit bien des individus, ou plutôt des « baleines » que la CFTC recherche, baleines qui opéreraient via ces plateformes d’échanges (ayant un rôle important sur le prix des Futures du BTC).

Par ailleurs, lors d’un Sommet à New York, le commissaire de la CFTC – Rostin Behnam

Rostin Behnam

avait déclaré dans un discours ce 4 juin :

« La Blockchain est plus qu’une technologie : c’est une avancée qui touche à tous les aspects de la vie. »

Le reste de son discours étant également clairement positif sur le monde des cryptomonnaies. Cela tend à confirmer qu’il y aurait donc seulement une volonté de réguler et de cadrer, et non de provoquer une panique sur le monde des cryptos (mais le FUD et « l’effet de foule » se sont chargés de cette panique).

Tout ce qui va dans le sens d’une régulation positive ne devrait donc pas effrayer les investisseurs de cryptos, au contraire ici, la CFTC vise à punir et empêcher les manipulations des baleines qui opéreraient sur ces quatre exchanges, car ces exchanges précis sont primordiales pour la fixation des prix des Futures du Bitcoin. Et c’est malheureusement ce dernier point que ces baleines ont bien compris, au détriment d’un vrai prix fixé par l’offre et la demande, sans manipulations.

Sources : CCN ; CoinTelegraph ; Bitcoinist || Image from Shutterstock

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici