CFTC

Rostin Benham, de la CFTC : les cryptomonnaies peuvent changer le monde

Trading du CoinTrading du Coin

Rostin Benham, membre de la CFTC, s’est récemment exprimé sur l’ensemble de l’écosystème crypto, à l’occasion du Blockchain for Impact Global Summit (BFI). Selon lui, avec un encadrement responsable, les cryptomonnaies feront certainement partie de l’économie de tous les pays à l’avenir. Benham a abordé les avantages de cette nouvelle technologie, mais aussi les risques qu’elle pourrait présenter si son développement était trop centralisé.

« Un miracle moderne »

« Tout est possible. Avec votre sagesse et vos conseils, nous pouvons transformer ce monde en quelque chose de merveilleux. Mais pour chaque transformation existe la possibilité que le progrès ne suive pas cette ligne droite que nous autres optimistes avons tendance à envisager. […] Les blockchains pourraient devenir une source de répression et des instruments du totalitarisme. Le travail qui nous attend est complexe et intimidant. Cependant, les récompenses pourraient être époustouflantes, elles pourraient changer la donne. Notre coopération pourrait résoudre les clivages qui tourmentent notre monde, alors que nous sommes confrontés à la tragédie partout sur notre planète déchirée. » Rostin Benham

Voilà donc (partiellement) l’introduction avec laquelle Benham a commencé sa conférence lors du BFI. Il est clair que l’homme est un apologiste des cryptomonnaies et des principes (éthiques et technologiques) qui les sous-tendent.

« Ce n’est que le début du débat sur les actifs numériques. Aucun d’entre nous ne sait où il se terminera. Mais il nous aura forcés à tout repenser. Nous avons appris que les cryptoactifs ne respectent aucune frontière. » Rostin Benham

Pour lui, l’aspect pérenne de l’existence des cryptomonnaies n’est pas discutable, comme le montre la suite de son intervention.

Rostin Behnam || source : CFTC

« Les cryptomonnaies pourront – vont – faire partie des pratiques économiques de tous les pays. Laissez moi le répéter : ces devises ne vont pas disparaître, et elles vont proliférer au sein de toutes les économies, à travers toute la planète. À certains endroits, de petits écosystèmes économiques deviendront dépendants des cryptoactifs pour survivre. Et, ces devises seront en dehors des intermédiaires financiers traditionnels, tels que les gouvernements, les banques, investisseurs, ministères ou organisations internationales. Nous sommes témoins d’une révolution technologique. Peut-être sommes nous témoins d’un miracle moderne. »

C’est donc le point de vue de Rostin Benham quant aux cryptomonnaies. Leur installation dans le paysage financier n’en est qu’à ses débuts, et leur existence pourrait révolutionner le monde tel qu’on le connaît.

cryptos

Utopie ou dystopie ?

Tout au long de son intervention, Benham va donc mentionner un à un les différents espaces qui pourraient bénéficier de l’adoption de ces nouvelles technologies.

La corruption

Il aborde en premier lieu la corruption. Selon lui, la technologie blockchain pourrait définitivement résoudre ce problème, appuyé par l’accessibilité grandissante des smartphones.

« Il y a 6,8 milliards de téléphones dans le monde, quasiment un par personne. La technologie pourrait faire fi de la corruption. Voilà notre chance de mettre l’argent directement dans les mains de ceux qui en ont besoin, sans les pots-de-vin, le racket et autres extorsions. Les devises numériques pourraient transformer le paysage économique et social. Cela pourrait signifier un transfert massif et équitable du capital. » Rostin Benham

Rostin tempère immédiatement cette déclaration optimiste, en rappelant que « les élites économiques sont au courant de tout cela, et ne resteront pas inactives ». Pour lui, si la kleptocratie (forme du pouvoir basée sur la corruption) met la main sur cette technologie, il ne sera que plus simple pour les entités corrompues de se servir, drainant la richesse en cryptomonnaies plutôt qu’en fiat. Il est même allé jusqu’à mentionner les risques que peuvent poser les géants technologiques dans cet écosystème.

« Considérez simplement la taille de Google, ou Facebook, qui sont plus grands que beaucoup de pays, et plus riches, plus influents, collectant des données massivement. Maintenant, augmentez tout cela exponentiellement. C’est le genre de situation qui doit nous faire réfléchir. Mais les événements arrivent tellement vite que nous n’avons ni le temps de nous émerveiller devant, ni d’y réfléchir vraiment. » Rostin Benham

pauvreteLa pauvreté

Beaucoup de projets crypto gravitent autour de la possibilité de fournir facilement un accès à la finance, à l’économie, ou plus simplement de s’assurer que la « population non bancarisée » ait son propre compte épargne permettant les paiements.

Proportion d’adultes possédant un compte en 2014. Source : World Bank

Il faut savoir que près de deux milliards d’individus n’ont aucune forme de compte bancaire, en ligne ou autre. Benham le sait bien, et le relève.

« Les ” non-bancarisés ” pourraient désormais être dans la matrice numérique. Et, ceux qui sont sans ordinateurs – quelques quatre milliards de personnes – pourraient obtenir une connexion facilitée grâce aux téléphones portables. La discussion s’est d’ailleurs même étendue aux micro-crédits, aux micro-transactions, à la transparence et à l’inclusion financière. » Rostin Benham

agriculture

L’agriculture

Benham rappelle ensuite qu’avant son poste à la CFTC, il était conseiller principal pour le Comité Sénatorial de l’Agriculture américain. À ce titre, il s’est rendu compte des bienfaits dont pourrait bénéficier ce département en mettant à profit les cryptomonnaies et la technologie blockchain.

« Le travail du Comité est vaste et concerne presque tous les éléments de la chaîne de production agricole, de la ferme à l’épicerie. Depuis des décennies, le Comité s’est engagé à trouver des solutions au problème de la faim et de la sécurité alimentaire dans le monde. Grâce à la blockchain, les solutions à ces défis peuvent devenir beaucoup plus atteignables. Les aliments pourraient arriver plus rapidement sur les étals des épiceries […] avec l’avantage de fournir abondamment plus d’informations sur la source du produit… » Rostin Benham

Pour lui, la récente épidémie d’escherichia coli due à des laitues contaminées aurait pu être en partie évitée si l’adoption des blockchain avait été la norme. C’est ainsi que Rostin mentionne que la blockchain aurait littéralement pu sauver des vies, et éviter des maladies graves.

Sante

La couverture médicale

Benham aborde également le sujet des soins de santé, un sujet souvent évoqué sur notre planète crypto. Encore une fois, il relève que le système demeure inefficient, et qu’il serait possible de réduire énormément les coûts, tout en améliorant le service, si une utilisation judicieuse des blockchains était mise en place.

« Les patients perdent leurs droits de regard sur leurs dossiers, ainsi que le contrôle de la confidentialité de ces derniers. Il y a des informations essentielles qui sont enregistrées dans les dossiers médicaux, les informations sur l’ADN par exemple. Les blockchains pourraient permettre aux patients de créer des « smart-dossiers » qui recueillent et uniformisent leurs informations, cela pouvant mener à une meilleur continuité dans les soins, voire à de nouvelles méthodes de se soigner. Les blockchains pourraient également s’attaquer à la fraude médicale, au gaspillage, et par conséquent contenir l’augmentation du coût de la couverture médicale. » Rostin Benham

Les Nations Unies

« Quel est le rôle des Nations Unies ? L’institution devrait-elle devenir un organisme de réglementation international ? Devrait-elle devenir l’équivalent d’une banque virtuelle ? Quels mécanismes pour faire appliquer la loi devrait être utilisés ? Voilà les questions qui poursuivent l’ONU depuis sa création, mais qui sont amplifiées dans un monde numérique, sur un plan numérique. Y a-t-il des institutions seulement PRÊTES à franchir le pas dans un futur numérique ? » Rostin Benham

Ethereum_ETH-mobile-crypto-1

Conclusion

Finalement, Rostin Behman conclut son intervention – qui est peut-être le discours le plus bullish quant aux cryptos jamais prononcée par un membre de la CFTC – par un appel au travail collectif pour résoudre les problèmes les plus pressants de notre planète, et ce épaulé par nos nouvelles armes :

« La blockchain est plus qu’une technologie, c’est une avancée qui atteint tous les degrés de notre existence. Nous pourrions utiliser les blockchains pour s’occuper des problèmes les plus fondamentaux, les plus importants de notre planète : la corruption, la distribution des richesses, la pauvreté, la nourriture et les soins de santé. Ça, et la peur que des milliards de personnes ressentent chaque jour, alors qu’ils essayent de survivre.

Quand j’étais enfant, je venais dans ce bâtiment à la recherche de solutions au problème de notre monde. Aujourd’hui, maintenant, nous avons peut être trouvé l’une de ces solutions – plus grande, audacieuse, plus efficace et compréhensive que tout ce qui a été imaginé auparavant. Et, en tant que régulateur, je suis heureux de participer à vos discussions.

Nous avons discuté des problèmes les plus fondamentaux à travers le prisme d’une technologie croissante. Je me joins à vous dans notre recherche – notre lutte – pour trouver les solutions qui humaniseront cette technologie. Merci. » Rostin Benham

Source : CFTC || images from Shutterstock

 

Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

4
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Michael
Invité
Michael

Superbe discours !
Je scroll down en lisant ces magnifiques lignes, puis je continue et là je tombe sur les chiffres de la marée rouge du jour sur les marchés .
Vie ma vie de passionné de crypto 🙂
Bravo pour le journal du coin ! Continuez !

Lucas E.
Admin

Et bien écoute, un énorme merci Michael 🙂

trackback

[…] cette courte sélection par un article de Julien, qui revient sur les déclarations de Rostin Benham, un membre de la CFTC. Rostin Benham est un fervent partisan des cryptomonnaies et des blockchains […]

trackback

[…] avait déclaré dans un discours ce 4 juin […]