L’ETF Bitcoin de Bitwise rejeté par la SEC

Trading du CoinTrading du Coin

On le sentait arriver : l’ETF Bitcoin proposé par Bitwise vient d’être rejeté par la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme financier américain. Les autres initiatives d’ETF ayant été retirées par leurs initiateurs dernièrement, ce refus opposé au dernier projet d’ETF encore en course n’est pas vraiment une surprise. 

Kill it with fire

Rappelons que les ETFs (ou fonds indiciels négociés en bourse, FNB) sont des véhicules de placement financier qui reproduisent le comportement d’un indice boursier ou d’une valeur mobilière quelconque. En l’espèce, les divers projets d’ETFs Bitcoin de la cryptosphère visent à répliquer les fluctuations de Bitcoin (BTC).

Bitwise ne fera donc pas office de grand miraculé : son projet d’ETF Bitcoin avait initialement été soumis à la SEC le 28 janvier 2019, mais toute décision définitive de la SEC avait été reportée à de multiples reprises – conformément à la législation américaine. Si ces délais réglementaires avaient permis à l’institution de ne pas se prononcer tout de go, Bitwise avait pensé pouvoir en profiter également : le groupe avait tenté de faire du lobbying auprès de la SEC.

Pour cela, l’entreprise avait transmis à la SEC un rapport à propos des volumes truqués affichés par certaines plateformes de change de la cryptosphère. L’objectif était de laisser entendre que, si la crainte de la SEC d’une “manipulation” du marché du Bitcoin (BTC) était légitime, il restait possible de se concentrer exclusivement sur les exchanges reconnus comme légitimes et ne trichant pas avec leur carnet d’ordres.

Oui, mais non

Si la stratégie était réfléchie, elle ne fut pas porteuse, comme le montre la décision de la SEC annoncée aujourd’hui. Le gendarme américain pointe du doigt deux arguments avancés par Bitwise, et les désigne comme des sophismes curieux.

En effet, dans son rapport sur les volumes manipulés, Bitwise elle-même reconnaissait que 95% du volume global tradé sur la cryptosphère était faux. La SEC ne trouve donc pas convaincant l’argument selon lequel il suffirait de se concentrer sur les “bons” élèves parmi les exchanges crypto pour s’affranchir comme par magie de ces falsifications. A ses yeux, Bitwise n’a pas démontré de quelle manière ces exchanges honnêtes étaient réellement déconnectés du contexte malsain ambiant.

De plus, même dans le cas de ces plateformes vertueuses, la SEC considère que certaines procédures de surveillance et de repérage des comportements de marché suspicieux sont manquantes. En l’état du marché cryptomonétaire, impossible pour elle d’approuver tout projet d’ETF.

Bitwise s’est exprimé depuis l’annonce du refus de la SEC, préférant tirer du positif de cette expérience : même si aucun ETF Bitcoin ne sera approuvé en 2019, le groupe rappelle que les ETFs plus classiques ont toujours été soumis à une évaluation stricte des législateurs, durant parfois plusieurs années. Un temps long donc, mais qui sera peut-être nécessaire pour voir le marché des cryptomonnaies maturer et se débarrasser de certaines vieilles habitudes qui hérissent le poil de bien des régulateurs.

Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

Poster un Commentaire

avatar