Grayscale

Les actions du Grayscale Bitcoin Investment Trust ont chuté de 80 %

Trading du CoinTrading du Coin

La société Grayscale, connue notamment pour avoir lancé le premier fonds d’investissement en Bitcoin en 2013, ainsi que le premier fonds d’investissement multi-cryptomonnaies plus récemment, vit difficilement la forte tendance baissière de ces derniers mois sur les marchés cryptos. Cela, additionné à des problèmes propres à ses services, aurait mené à la chute de 80% des actions du Grayscale Bitcoin Investment trust.

Dans un article paru sur Bloomberg, on apprend que Grayscale Investments Inc., la société à l’origine du fonds d’investissement GBTC (Grayscale Bitcoin Investment Trust) aurait vu ses actions de GBTC chuter d’environ 80 % depuis que le Bitcoin a approché les 20 000 dollars en décembre 2017.

Mais cette baisse ne serait pas due uniquement à la morosité sur le marché des cryptomonnaies : selon certains investisseurs dans le fonds, une partie de la baisse de GBTC serait dû à ses frais de gestion importants, la société facturant 20 dollars par tranche de 1 000 dollars investis, soit 2 %.

Bloomberg donne, à titre de comparaison, le ratio de frais moyen des fonds de placement, qui est d’environ 0,59 %.

Naeem Aslam, un analyste de marché de TF Global Markets UK, estime que « ces ratios de coût sont insensés pour ces fonds, et le prix actuel du Bitcoin crée encore d’avantage de problèmes ».

Le groupe Grayscale aurait, en tout pour 1,5 milliard de dollars américains d’actifs sous gestion, ce qui ferait de lui l’un des plus importants gestionnaires de cryptoactifs au monde, selon le CoinTelegraph.

Comme la plupart des fonds d’investissement “pionniers”, s’étant lancés avant qu’arrive la majorité des investisseurs institutionnels et le cadrage des régulations, cette période est, de toute évidence, particulièrement compliquée. Reste à voir combien de temps elle durera, et si d’autres fonds d’investissement vont se lancer bientôt, pour profiter de cette période de creux dans les prix.

Sources : CoinTelegraph ; Bloomberg || Image from Shutterstock

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar