James Faucette : « le prix de Bitcoin pourrait tomber à zéro »

Trading du CoinTrading du Coin

Bitcoin est une cryptomonnaie très volatile. On a pu en avoir une nouvelle preuve le week-end dernier, où son prix est passé de 20 000 à 12 000 dollars en quelques. Cette forte volatilité de bitcoin inquiète plus d’un, à l’instar de Morgan Stanley, dont l’un de ses analystes vient de faire une déclaration étonnante.

“Bitcoin Decrypted”

L’analyste James Faucette de chez Morgan Stanley a en effet avoué qu’il est difficile de réellement donner une valeur à la plus célèbre des monnaies numériques. C’est la conclusion de la note de recherche intitulée « Bitcoin Decrypted » que l’analyste et son équipe ont fait parvenir aux clients de la banque.

James Faucette ajoute en plus en guise d’avertissement que la vraie valeur de Bitcoin pourrait être « nulle », avec des explications à l’appui. L’analyste de Morgan Stanley a plus précisément admis que la question de la valeur de Bitcoin était difficile, mais que quelques points étaient à considérer :

  • Bitcoin ne peut pas être considéré comme une devise, car il n’a pas de taux d’intérêt associé.
  • Bitcoin peut être associé à l’or numérique, mais il n’a pas d’utilité intrinsèque, contrairement à l’or lui-même qui est utilisé dans l’électronique, les bijoux, etc.
  • Bien qu’il s’agisse techniquement d’un réseau de paiement, Bitcoin est difficile à mettre à l’échelle et ne facture aucun frais de transaction.
  • Le volume moyen journalier en trading Bitcoin au cours de ces 30 derniers jours est de “seulement” de 3 milliards de dollars, contre 5,4 billions pour le dollar sur le marché des changes.
  • Le volume d’achat journalier estimé pour Bitcoin est inférieur à 300 millions de dollars par rapport aux 17 milliards de dollars de Visa.

Bitcoin, pas (encore) un vrai moyen paiement

En plus de ces points qu’il a cité, l’expert a également expliqué que le taux d’acceptation de Bitcoin par les plus grandes plateformes e-commerce était très faible, en proposant le tableau ci-dessous à l’appui.

Faucette veut nous prouver par l’intermédiaire de ce tableau qu’il a baptisé « Virtually no acceptance, and shrinking » que « si personne n’accepte Bitcoin comme système de paiement, alors sa valeur serait nulle. »

Si l’on résume cette note de recherche « Bitcoin Decrypted », James Faucette et les analystes de chez Morgan Stanley (dont l’un d’entre eux avait prédit la chute des ventes de cartes graphiques pour le mining) semblent dire à ses clients de ne pas trop se fier à bitcoin et aux autres cryptomonnaies. En tout cas, ils peuvent déjà s’attendre à de nombreux critiques à cause de cela.

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Sources : Bitcoinist ; CCN
Image : Marieke Feenstra/Shutterstock.com

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Binance (un exchange décentralisé), Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

PARTAGER

5 Commentaires

  1. Peut on payer avec des lingots d’or chez des commerçants, pourtant sa valeur n’est pas nulle.
    Je pense que ce genre de personnes ne regardent pas le bitcoin sous le bon angle, certainement car cette monnaie (même si ce n’est pas le terme approprié) les dérange fortement, ou alors ils en connaissent le potentiel mais essaye de le décrédibiliser.

  2. Cette article prouve très bien que notre analyste James Faucette de chez Morgan Stanley connais presque rien au Bitcoin…

    Surtout il ne connais pas son utilisation…

    Le Bitcoin est là pour rester et lorsque vous allez savoir son utilité, vous allez comprendre. 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici