Fed-usa-bitcoin

La FED envisage Bitcoin dans ses stress tests

Trading du CoinTrading du Coin

La Réserve fédérale américaine (FED) envisage d’ajouter l’écroulement du marché crypto à son ensemble de tests de résistance du système économique. Ce scénario devrait être rajouté aux tests annuels de la FED, et l’agence considère “la chute du marché Bitcoin” comme l’un des “risques majeurs du marché.”

Des stress tests pour mesurer la stabilité financière

Après la crise financière globale qui avait secoué le monde entre 2007 et 2010, le gouvernement Obama avait imposé une série de mesure de sécurité par le biais de la loi Dodd-Franck.

Parmi ces mesures, des tests de résistance (stress-tests) annuels devaient être réalisés par la Réserve fédérale (FED) sur les banques, afin de prouver que ces dernières sont assez solides pour supporter des conditions de récession extrêmes tout en maintenant leurs fonds propres au-dessus du niveau minimal requis.

Les scénarios de ces tests sont variés, allant de pertes sur prêt massives jusqu’à une éventuelle guerre avec la Corée du Nord. Récemment, la FED s’est vue recommander d’envisager la chute de Bitcoin comme un nouveau scénario à éprouver.

La chute de Bitcoin, équivalent à une guerre contre la Corée du Nord ?

Le Conseil de la Réserve fédérale s’est récemment réuni – le 28 février – afin de faire évoluer leurs scénarios de tests de résistance.

A la suite de cette réunion, une annonce officielle a été postée, et on retrouve dedans une mention à l’éventuel krach du marché crypto. Manifestement, “plusieurs commentateurs” ont évoqué le besoin d’envisager de nouveaux risques, et un commentateur a d’ailleurs recommandé de se pencher sérieusement sur la chute du marché crypto.

Le commentateur a placé l’écroulement du marché au même niveau qu’une guerre avec la Corée du Nord ou qu’une perte de fonds majeure dut à la méconduite de traders.

“Le commentateur a recommandé au Conseil d’administration d’envisager dans ses scénarios des bouleversements extraordinaires, tels qu’une guerre avec la Corée du Nord, l’effondrement du marché du Bitcoin ou des pertes importantes causées par une mauvaise conduite des traders” Extrait du rapport de la FED

Ainsi, la chute de Bitcoin pourrait rejoindre les scénarios catastrophes de la FED, et est désormais considérée comme “un risque proéminent” pour le marché en général.

On se souvient qu’il y a un peu moins de deux ans que la BCE, la FED et la plupart des institutions financières ne voyaient “aucun risque dans la montée en puissance du Bitcoin”. Désormais, l’écroulement de ce marché représenterait une menace sérieuse pour les banques, comparable à une guerre ouverte avec d’autres pays. Reste à voir ce que l’avenir nous réserve : droit vers la Lune, ou droit vers l’Enfer ?

PARTAGER
Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

3 Commentaires

  1. C’est à dire que le marché boursier total des crypto monnaie représente 0.04 de toute les valeurs boursières du monde… Aujourd’hui il n’y a que 120milliards reparti dans plus de 2100 crypto monnaie presque toutes des copies de Bitcoin avec des avantages et des inconvénients. Pour comparaison la dette cumulé de l’ensemble des pays est supérieur en dollars a 9 000 000 000 000 000 000 qui a intérêt à se mettre à la crypto pour en tirer profit à votre avis ? L’oeuf ou la poule ? L’avantage avec les crypto c’est de créer de la valeur a moindre frais. De plus les crypto comme BTC ou BSV reste auditables 😉

  2. Les cryptos ne sont rien a l’ échelle de la finance. Le thème de “cryptocrash” est juste de l’autosatisfaction ( pour ne pas être censuré) pour les banquiers centraux.

  3. Même en admettant que les banques possèdent 100% de la capitalisation des cryptos (alors qu’elles ont probablement moins de 1%), et que les cryptos perdent la totalité de leur valeur, on parlerait d’une perte sèche de 130 milliards de dollars. Répartie sur l’ensemble des banques de la planète, cette somme est insignifiante. Cela représente moins que la fortune personnelle de Jeff Bezos… Pour rappel, la BNP a reçu une amende de 9 milliards et elle avait les reins suffisamment solide pour survivre à cela sans trop de dégâts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici