Pas plus de 3 000 £ de cryptos, sinon cette banque interdit à ses clients d’utiliser leur argent

Shame on Santander – Bien que les banques aient très longtemps dénigré Bitcoin (BTC) et les cryptos, de plus en plus changent radicalement d’avis. Elles semblent désormais plutôt vouloir ne surtout pas rater les opportunités de cette révolution. Mais certains banquiers en sont restés aux interdictions arbitraires de cryptos, comme on en voyait 2017/2018.

Santander interdit à ses clients d’acheter trop de cryptos

Quoi de plus énervant qu’une banque qui décide pour ses clients comment ces derniers ont le droit d’utiliser leur argent. C’est pourtant bien ce que s’apprête à faire la banque Santander au Royaume-Uni.

Dans un récent communiqué, Santander annonce aux résidents britanniques qu’elle va imposer une limite aux achats de crypto-actifs de ses clients ! La banque invoque la Financial Conduct Authority ou FCA, l’équivalent de l’Autorité des marchés financiers. Cette dernière met en garde régulièrement les consommateurs contre les « risques d’investissement » dans les cryptomonnaies.

>> Vous cherchez une plateforme crypto dûment régulée ? Inscrivez-vous sur Binance (lien commercial) <<

Pas plus de 1 000 £ par transaction…

Pour « protéger » ses clients et s’assurer que leur « argent reste en sécurité » (à ne pas bouger de la banque), Santander interdit toute transaction vers des crypto-bourses au-delà des montants ci-dessous :

  • Pas plus de 1 000 £ par transaction ;
  • une limite totale de 3 000 £ par période glissante de 30 jours.

Grand seigneur, Santander accepte par contre sans problème de recevoir autant d’argent que possible depuis les plateformes d’échanges vers ses comptes. Pardon, vers les comptes des clients, même si c’est un peu la même chose aux yeux de cette banque manifestement.

Cette limitation arbitraire sera mise en place dès le 15 novembre 2022. Quant aux utilisateurs de Binance, tout virement vers la plateforme est purement et simplement interdit par Santander. Là aussi, la banque se cache derrière une décision de la FCA contre la crypto-bourse. Cela afin de choisir à la place de ses clients ce qu’ils sont autorisés à faire de leur propre argent. L’effet auprès des crypto-enthousiastes sera probablement l’inverse de celui souhaité.

Quand les banques vous mettent des bâtons dans les roues, il est peut-être temps de changer de crèmerie ! Pour ne pas rater l’opportunité d’une vie, inscrivez-vous vite sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur (lien commercial).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour