Coronavirus : Top 3 des pires arnaques en bitcoins

Trading du CoinTrading du Coin

Pas de trêve ni de confinement pour les escrocs – Chaque crise a son lot de gagnants, et de perdants. Les profiteurs sont plus que jamais de sortie, et utilisent aujourd’hui la peur provoquée par le nouveau coronavirus COVID-19. Menaces, usurpation d’identité et autres investissements plus que douteux pullulent dans la cryptosphère, nous allons vous prévenir de quelques-uns.

La menace : le chantage à l’infection au COVID-19

Peut-être la plus ignoble des escroqueries à la mode en ces temps de pandémie : des e-mails qui menacent de contaminer la famille du destinataire du message avec le nouveau coronavirus.

Rapportés par la société de sécurité informatique Sophos, ces chantages par intimidation demandent aux victimes de leur verser l’équivalent de 4000 dollars en bitcoins.

Selon Sophos, ces e-mails sont « bien conçus » car ils contiennent souvent des informations personnelles récupérées sur divers réseaux sociaux.

Bien que ces données “privées” soient finalement accessibles à tous (dont les escrocs), cela vise à maximiser la panique immédiate des victimes, pour qu’elles répondent rapidement à l’ultimatum, sans prendre le temps de réfléchir.

L’usurpation d’identité : se faire passer pour l’OMS

Après la menace, voici la très classique et plus sournoise usurpation d’identité, à la sauce COVID-19.

Toujours selon Sophos, des escrocs tentent de se faire passer pour des membres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS, ou World Health Organization/WHO en anglais).

Prétextant un « fonds de soutien » pour lutter contre le coronavirus venu de Wuhan, les escrocs tentent d’abuser de la générosité des victimes en leur demandant de faire un don en bitcoins.

Exemple de message usurpant l’OMS

Ce qui devrait mettre la puce à l’oreille, c’est dans le fait que le don soit possible uniquement en cryptomonnaies. En général, les dons se font principalement par cartes bancaires, et en devises fiduciaires ($,€). C’est d’ailleurs le cas pour le vrai fonds de l’OMS.

L’attrape cupide : les “+5000% garantis”

La Commodity Futures Trading Commission (CFTC), chargée de surveiller les marchés étasuniens, a récemment publié une mise en garde des investisseurs. Elle expose la prolifération des arnaques aux faux investissements liés aux récents mouvements de panique sur les différents marchés financiers, dont celui des cryptomonnaies.

La CFTC a ainsi reçu récemment des centaines de plaintes pour des fraudes impliquant des cryptoactifs et des (faux) “courtiers” qui promettent de « réaliser d’énormes bénéfices en quelques jours ».

Après avoir déposé quelques centaines de dollars en cryptomonnaies, les investisseurs reçoivent de faux bilans, leur présentant des rendements démesurés.

Mais lorsqu’ils essaient de retirer leurs gains, on leur dit qu’ils doivent « d’abord payer des frais, puis payer des taxes, puis d’autres frais, et ainsi de suite ».

Vous l’aurez compris à travers ces quelques exemples, les arnaqueurs tentent par tous les moyens d’exploiter vos sentiments. Peur, générosité, avarice, tout est bon pour ces escrocs. Le seul remède ici est votre cerveau, et de prendre le temps d’y réfléchir à deux fois. Plus que jamais, soyez vigilant !

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici