Compagnies pétrolières : les grands mineurs de bitcoin de demain ?

C’est peu dire que les compagnies pétrolières passent un mauvais moment, avec la forte chute des cours du baril de pétrole provoqué par la paralysie mondiale du coronavirus. Et si ces dernières cherchaient à rentabiliser au maximum leur production en se diversifiant dans le secteur du minage de bitcoin ? Explications.

Bitcoin pourrait permettre un recyclage rentable dans l’industrie

Marty Bent, qui anime le crypto-podcast Tales from the Crypt, est également partie prenante dans une entreprise qui cherche à développer le minage de Bitcoin (BTC) aux États-Unis, appelée Great American Mining (GAM).

Dans le résumé de son dernier podcast, Marty Bent commence par expliquer son expérience personnelle avec la société GAM :

« En décembre de l’année dernière, nous avons déployé notre premier container dans un champ appartenant à une compagnie pétrolière (…) et les choses se sont très bien passées (…) ».

Leur idée : utiliser le gaz excédentaire, qui est un sous-produit de l’extraction du pétrole, pour alimenter des machines de minage de bitcoin !

Tous les mineurs de cryptomonnaies cherchent des sources d’énergie à la fois bon marché et abondantes. De leur côté, les exploitations pétrolières cherchent à être aussi rentables que possible.

Hors, Marty Bent explique que, si les containers remplis de machines de minage sont bien conçus et optimisés, ils seraient « 5 fois plus rentables (en moyenne) que l’envoi du gaz excédentaire vers un gazoduc pour le vendre ».

Cours des CFD sur le pétrole brut

L’exploitation combinée pétrole + BTC pour concurrencer le minage chinois ?

Le GAM pense que les compagnies pétrolières pourraient devenir « les plus grands mineurs du réseau Bitcoin » si elles ont ce déclic de rentabilité par le recyclage du gaz excédentaire. Gaz qui est même parfois gaspillé (non utilisé), car sa revente n’est pas rentable.

« (…) nous sommes confiants que cette vision se concrétisera au cours des cinq prochaines années. »

De plus, chacun au sein de la cryptosphère sait que le minage est actuellement fortement centralisé en Chine, pays qui regroupe d’importante fermes de minage et pool de mining.

Marty Bent explique que développer ainsi le minage de bitcoins au sein du secteur pétrolier américain permettait de répartir davantage géographiquement ce minage.

Un deal gagnant-gagnant en somme, où le réseau Bitcoin verrait son consensus par preuve de travail plus décentralisé, et où les compagnies pétrolières optimiseraient au mieux la rentabilité/coût de leurs infrastructures. Ce serait également un puissant lobby qui se mettrait à défendre Bitcoin, augmentant d’autant plus sa résistance à la censure, notamment face aux gouvernements.

Image : HongTaeStocker/Shutterstock

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour