Argentine : crypto, rendements délirants et projet louche… le candidat « anti-banque » en difficulté

Javier  Milei, l’un des trois candidats les plus plébiscités pour la présidentielle en Argentine se retrouve en difficulté à cause de son implication dans un projet douteux sur fonds d’investissement crypto. Le candidat anti-banque se retrouve ainsi assigné en justice pour avoir incité son public – et par extension le peuple argentin – à confier ses fonds à une plateforme d’investissement désormais fermée.

Ponzi or not ponzi ?

Les faits remontent au 18 décembre 2021. Javier Milei, économiste libéral et député publie un post qui quelques mois plus tard le met dans une situation pour le moins embarrassante.

capture écran Instagram de la publication de Javier Milei.
Javier Milei a vanté les mérites de CoinX Source : Instagram

« Ils révolutionnent la façon d’investir pour aider les Argentins à échapper à l’inflation. Désormais, vous pouvez simuler votre investissement en pesos, en dollars ou en cryptomonnaies et obtenir un profit. Écrivez à CoinX de ma part afin qu’ils vous conseillent au mieux. »

Ainsi, Javier, suivi sur son compte Instagram par près d’1,3 millions de personnes au moment des faits, suggérait à ses followers mais aussi plus globalement au peuple argentin de lutter contre l’inflation en investissant auprès de CoinX. CoinX désormais fermée, était une plateforme qui proposait un rendement sur des trades automatisés à ses clients grâce à une intelligence artificielle, des bots et des experts en trading.

Grâce à leur « technologie » CoinX affirmait pouvoir offrir jusqu’à 8% par mois de rendement aux investisseurs crédules. Avant cette drôle d’association, le député était pourtant devenu une référence populaire dans l’explication des problèmes que posait l’économie nationale ainsi que le souligne le journal argentin Clarin.

De fait, Milei a apporté son soutien ainsi que son image à la plateforme. Qui plus est, il a clairement incité son audience à contacter CoinX de sa part.

Prévisible comme le soleil en été, la plateforme a cessé de payer ses épargnant au mois de mars soit 3 mois après le post Instagram. Ainsi, ce sont près de 20 personnes qui aujourd’hui portent plainte contre le député. Elles le considèrent comme responsable solidaire de leurs pertes allant de 1 000 à 10 000 dollars.

Parallèlement, le gendarme financier argentin a publié le 6 août une mise en garde concernant CoinX assorti d’une injonction de cesser tous services sur le territoire argentin.

>> Venez faire une papouille au Dogecoin en vous inscrivant sur Binance, et économisez 10% de frais (lien commercial) <<

La faute de Javier Milei ou du pesos Argentin?

Si la critique de l’économie Argentine est facile, c’est en très grande partie à cause de la valeur de leur devise nationale que blâme justement Javier Milei. À l’heure actuelle, le cours du pesos Argentin singe celui de nos plus beaux shitcoins. Et sans sans même l’espoir d’un éventuel pump.

Cours du pesos Argentin.
Paire pesos argentin/US Dollar, source : Boursorama

La valeur faiblissante du pesos argentin explique ainsi l’intérêt que portent les Argentins à des alternatives et donc inévitablement au cryptomonnaies. Cependant le secteur n’est pas facilement compréhensible ni accessible. Les mauvais plans en tout genre fleurissent et captent les capitaux en subtilisant l’image du remède face à l’inflation.

De son côté, le député argentin clame son innocence dans la possible escroquerie qu’a pu réaliser CoinX. Lors d’une interview donnée au média Argentin LN+, il explique que lors de sa visite des locaux de CoinX il a clairement pu voir l’argent des clients dans des obligations dont les rendements étaient complétés par celui de fermes de mining de BTC. L’entreprise réfute pour sa part tout fonctionnement en lien avec un ponzi bien qu’elle ait du stopper les investissements. Milei dément quant à lui avoir fait la publicité de CoinX dans un autre but que celui de rendre service à la population.

Aussi louable que soit la lutte contre l’inflation, le choix de ses alliés pour y faire face est primordial. On rappellera qu’en attente d’une décision de justice, il convient de présumer de l’innocence du candidat à la présidentielle. On aura cependant le loisir de lever un sourcil interrogatif face à celui qui aura écorné sa crédibilité d’économiste et de politique pour un partenariat avec une plateforme douteuse. Tout particulièrement face à des promesses de rendement mensuel de 8%. Des promesses évidemment intenables, même dans le monde merveilleux de la crypto.

Bitcoin est résistant et résilient. Demain ou dans quelque temps, vous serez content d’en avoir acheté pendant la crise. Ne tardez pas trop pour profiter des conditions d’achat actuelles, et économisez encore 10% sur vos frais de trading en suivant ce lien ! Courez vous inscrire sur Binance, LA référence absolue des exchanges cryptos (lien commercial).

Dimitri

En cours d’études de géographie, je consacre mon temps à la recherche des multiples propositions de la cryptoshpère. Je découvre le monde parallèle des cryptos en 2020, convaincu du potentiel inépuisable je me lance dans l’aventure en quête de connaissances. Je me dévoue maintenant à la cause commune de l’information

Recevez un condensé d'information chaque jour