Bitmain : « Le réseaux Bitcoin présente un fort risque de hard fork ».

0

À travers les débats autour du bitcoin concernant la taille des blocs et le SegWit, les deux parties : développeurs de BitcoinCore d’un côté et mineurs de l’autre, ont été accusés de cacher des informations et d’effectuer diverses manœuvres pour servir leurs propres intérêts.
Maintenant qu’une grande partie de communauté bitcoin s’est engagée à faire de sérieux progrès d’ici août, Bitmain (l’un des principaux mineurs chinois), qui s’est constamment opposé à l’UASF (User Activated Soft Fork), a annoncé son plan d’action dans le scénario d’un Hard Fork. (séparation des deux chaines à l’image de l’Ethereum et de l’Ethereum Classic)

Les développeurs et les mineurs sont en conflit depuis plusieurs mois.
Les développeurs de Bitcoin Core affirment que la technologie ASICBOOST est la seule et vraie raison derrière le positionnement anti-SegWit de Bitmain.
Pour rappel la technologie ASICBOOST, développée par Bitmain permettrait un gain de 20% d’efficacité sur le minage de bitcoins, hors, selon de nombreux experts, SegWit annulerait les bénéfices de cette technologie..

Dans un récent communiqué, Bitmain déclare:
« L’activité de minage derrière une chaîne UASF pourrait se stopper et les investisseurs ayant parié sur la propagande du BIP148 perdraient tout leur investissement. Toutes les plateformes d’échanges décidées à supporter les tokens UASF après le fork doivent considérer les risques de stagnation de la technologie qui lui sont liés. »

Pour mieux comprendre le BIP148 est un signal d’acceptation de L’UASF (User Activated Soft Fork) permettant aux utilisateurs de la blockchain bitcoin de déclencher un Soft Fork sans l’accord des mineurs.

Cela prouve une fois de plus le positionnement agressif de Bitmain qui utilise des techniques de manipulation par la peur. (ce qui s’est bien fait ressentir sur le prix du bitcoin.)

Cependant, les deux parties s’entendent sur le fait que si les pools Chinoise (Bitmain) ne rentrent pas dans l’initiative SegWit à temps, cela conduira à deux versions du Bitcoin.
Cela serait-il pire ou mieux que la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui ?
Comment le marché réagira-t-il ?

En réponse, Bitmain prévoit de déclencher un hard fork en créant des blocs supérieurs à 1 Mo, 12 heures après le lancement de l’UASF, soit le mardi 1 août 2017 14:20:00 GMT+02:00.
Ceci assurera la divergence des deux chaines ce qui sera très problématique pour effectuer des transactions.

Plus simplement, les bitcoiners pourraient n’être que peu affectés à condition qu’ils aient leurs coins dans des portefeuilles avec le contrôle de leurs clefs privés.
Potentiellement, si une séparation arrive et que les deux chaines continuent d’exister, choisissant de ne jamais se réunir, alors les utilisateurs verraient leurs coins ce multiplier par deux, la moitié sur chacune des chaines.

Nous disposons déjà d’un historique concernant la séparation prolongée d’une crypto-monnaie majeure.
Le DAO Hack de l’Ethereum qui a mené au Hard Fork de l’Ethereum en deux branches : Ethereum et Ethereum Classic.
Comme l’Ethereum Classic continue de conserver de la valeur, il est facile d’imaginer des gens étant disposés à accepter des Bitcoins à prix réduit provenant de la branche des mineurs, pour donc nous retrouver dans une situation similaire aux Ethereums, sans vraie solution future.

Source : Cryptocoins News