Australie : Les grandes banques du pays gèleraient les comptes des bitcoinneurs

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

Si la cryptomonnaie est une technologie d’avenir pour beaucoup, elle est toutefois considérée comme une menace pour les institutions financières traditionnelles. Il semblerait que certaines banques Australiennes aient décidé de prendre les devants sur cette “menace”, et ce en bloquant certaines transactions et comptes liés aux devises digitales.

Les “big four” australien pourrait s’opposer au trading bitcoin

L’Australie fait partie de ces pays qui cherchent à réguler le bitcoin. On l’avait vu récemment, avec la suppression de la double taxation par le gouvernement australien. Mais les banques du pays, quant à elles, se sentent menacées par cette nouvelle technologie qui pourrait peut-être un jour signer leur obsolescence. Les prémices d’une réaction de leur part se sont récemment faites voir.

Commonwealth Bank, Australia and New Zealand Banking Group (ANZ), National Australia Bank (NAB) et Westpac Banking Corporation auraient en effet décidé de geler les comptes de certains de leurs clients qui sont soupçonnés de trader du bitcoin.

Évidemment, on connaît la propension de la communauté crypto à rapidement inonder les réseaux sociaux en cas de mauvaises nouvelles. Cette fois-ci encore cela n’a pas échappé à la règle, et les victimes du gel ont été très actives sur Twitter. L’ initiative du « big four » (surnom donné aux quatre banques) y est qualifiée de « dégoûtante » ou « d’effroyable ». Certains d’entre eux menacent même de changer de banque.

Blocage des transferts vers les échanges crypto

En plus de geler les comptes des clients, les quatre géants financiers iraient jusqu’à interdire les transferts vers plusieurs plateformes d’échange crypto comme Coinbase, CoinSpot, CoinJar ou BTC Markets. Cette autre information a été révélée par Nugget’s News Australia qui a tweeté :

« @NAB @CommBank @WestpacNZ et @ANZ_AU ont toutes gelé des comptes clients et des transferts à @BTCMarkets @coinspotau @GetCoinJar @coinbase. Les banques peuvent se battre, mais les gens veulent le contrôle de leur argent. »

Ce tweet de Nugget’s News Australia n’a fait qu’amplifier encore plus les mécontentements chez les bitcoinneurs, qui n’ont pas hésité à commenter la nouvelle à leur tour.

Mick Sullivan a par exemple tweeté :

« Excellent moyen de perdre des clients … Les banques devraient se concentrer sur la manière dont elles peuvent investir dans les cryptos plutôt que d’empêcher les clients de dépenser leur propre argent durement gagné. »

Attention : ceci n’est pas un crackdown

Cependant, aucune mention d’une interdiction des devises digitales n’a été émise par les banques. Toutes ont en effet invoqué des lois anti-blanchiment d’argent, ou d’autres nécessités de régulations. Une porte-parole de la National Australian Bank (NAB) est par exemple intervenue, déclarant :

« Bien qu’on ne supporte pas les devises non-regulées, la NAB ne révoque pas les droits qu’ont les clients particuliers d’acheter des devises digitales. » Porte parole de la NAB, interviewé par The Sidney Morning Herald

Les raisons invoquées semblent varier d’une banque à une autre. Parfois, il était clairement indiqué que les transactions liées aux cryptomonnaies n’étaient pas acceptées, ce qui reporterait donc la faute sur les clients. Par exemple, un règlement publié en juin 2017 pour tous les comptes Combizz de la banque Commonwealth excluait spécifiquement les devises digitales.

« Il est possible de refuser d’effectuer un transfert international […] lorsque le compte destinataire à été précédemment lié a une fraude, ou tentative de transaction frauduleuse, ou lorsqu’un compte en banque est utilisé pour faciliter les paiements en Bitcoin ou autres devises digitales […] »

Un flou dans la régulation

La situation n’est en revanche pas très claire pour l’instant. Par exemple, l’exchange CoinSpot a annoncé « imposer une restriction temporaire sur toutes les formes de dépôts en AUD », ce à la suite de « problèmes avec les banques ».

« Nous vous assurons que la situation nous déplaît tout autant qu’à vous, mais malheureusement, les banques australiennes n’ont pas voulu travailler avec l’industrie des devises digitales, ce qui mène à des fermetures de compte fréquentes ainsi que de strictes limitations sur ces comptes. » Annonce de CoinSpot

Le fondateur de CoinSpot est d’ailleurs intervenu et – s’il n’a pas constaté de problème généralisé – s’est déclaré au fait des récents développements. Il aurait également annoncé surveiller de près l’évolution de la situation.

« Nous sommes au courant qu’à l’occasion, des banques gèlent les paiements le temps de clarifier avec leurs clients que les fonds n’aient pas été envoyés de façon frauduleuse sur leurs comptes. C’est la procédure la plus simple et efficace pour les banques, et cela protège tout le monde. » Russel Wilson, fondateur de CoinSpot.

Une porte-parole pour Westpac a également tenu des propos similaires.

«  Lorsque nous ne pouvons nous assurer de l’origine des transferts, nous pouvons agir de façon à respecter les obligations australiennes en terme de lutte contre le blanchiment d’argent. » Porte parole de Westpac, interrogée par The Sydney Morning Herald

La tension monte entre la communauté crypto et les banques australiennes, il serait donc bon de suivre la situation de très près ! Et rappelez vous, ne donnez jamais d’argument à la justice pour vous tomber dessus, déclarez toujours de façon scrupuleuses vos revenus !

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Sources : Cryptovest ; News.bitcoin ; The Sydney Morning Herald
Image : Ingo Menhard/Shutterstock.com

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Binance (un exchange décentralisé), Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

1 COMMENTAIRE

  1. Donnez tranquillement 62.5% de vos gains durement acquis à l’état qui reste assis derrière un bureau à rien foutre… Et après il faut rester en France et garder le sourir en se laissant dire qu’on est des glandeurs qui ne peuvent pas se payer un costume…. La faute à qui? Voleurs!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici