Bitcoin BTC Tether USDT

Aucune preuve de manipulation du cours du BTC via Tether, selon une étude

Trading du CoinTrading du Coin

Alors qu’en juin dernier, une étude tentait de démontrer qu’il y aurait un lien potentiel entre l’USDT de Tether et Bitcoin (BTC) – quant à la manipulation du cours de ce dernier – une autre étude vient de sortir en prétendant exactement l’inverse : l’USDT n’aurait pas soutenu (en tout cas, pas par des manipulations) le « bull run » (mouvement haussier) du bitcoin en 2017.

Pas d’impact « statistiquement significatif »

Cette dernière étude en date, menée par le chercheur Wang Chun Wei de la Business School de l’Université du Queensland, en Australie, explique en quoi l’USDT n’aurait pas eu d’impact « statistiquement significatif », et par conséquent que « les émissions de tethers ne peuvent pas être un outil efficace pour déplacer les prix du bitcoin ».

Intitulée « L’impact des émissions de Tether sur Bitcoin », l’étude détaille que bien qu’il y ait une « relation positive » entre la création de nouveaux USDT et l’augmentation des volumes d’échange les jours qui suivent, ces volumes d’échange reviennent à la normale peu de temps après, sans provoquer de fluctuations importantes des prix du bitcoin.

D’après Cryptovest, les chercheurs de cette étude indiquent que :

« Nous ne trouvons aucune preuve empirique à l’appui de la notion selon laquelle les émissions de Tether entraînent en retour une hausse journalière du bitcoin. En fait, lorsque nous examinons l’équation d’impact sur Bitcoin de notre modèle VAR [Value-at-Risk], aucune des variables retardées n’a un impact sur les rendements de Bitcoin. Cela suggère que les rendements de Bitcoin montrent de plus grands signes d’efficacité du marché que ce qui avait été étudié précédemment sur les anciens ensembles de données ».

L’étude démontre également que Tether a volontairement fractionné ses émissions d’USDT, afin de minimiser leur effet potentiel sur les échanges de cryptomonnaies.

Et qu’en est-il du possible « quantitative easing » de Tether ?

Fin 2017, l’USDT avait défrayé la chronique lorsque la Commodities Futures Trading Commission (CFTC) avait assigné Tether à comparaître, afin que la société prouve qu’elle avait suffisamment de réserves de dollars américains pour les adosser à son stablecoin (dans un ratio de 1 pour 1).

Le rapport de Wang Chun Wei explique à ce sujet :

« Si les émissions de tokens (USDT) n’étaient pas totalement « backed » (adossées à l’USD), la société pouvait émettre de nouveaux tokens façon planche à billets (« printing money »). Si c’était le cas, les émissions d’USDT équivaudraient à un « assouplissement monétaire » sur les marchés des cryptomonnaies. »

Les QE (quantitative easing), visant à créer de l’argent de nulle part pour augmenter la masse monétaire et (tenter de) stimuler l’économie, ne seraient alors plus l’apanage des banques centrales (comme la FED américaine ou la BCE en Europe).

Mais nous ne saurons probablement pas le fin mot de l’histoire des USDT avant longtemps, à part la certitude du doute, plus rien n’est clair concernant le stablecoin de Tether. Nul doute que si un/des stablecoins arrivent à mieux démontrer leur transparence et leur sérieux, les investisseurs ne prendront plus le risque potentiel d’un scandale sur l’USDT.

Sources : Cryptovest ; News.Bitcoin.com ; CoinJournal.net || Image from Shutterstock

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar